REGARD : La douce « criminalité » s’installe doucement

La criminalité a changé de camp, de visage et de procédés.
PUBLIE LE : 07-10-2017 | 0:00

La criminalité a changé de camp, de visage et de procédés. Rançon du progrès ou dévaluation des valeurs sociales, cette dernière s’élargit à la gente féminine qui se passionnent pour des métiers, hors du commun et qui nous font  surtout dresser les cheveux. Des histoires abracadabrantes qui donnent des sueurs froides ne manquent pas de nos jours :  des femmes impliquées dans des affaires de meurtres avec préméditation,  escroqueries, trafic de stupéfiants ou encore de braquage de bijouteries. La parité dans les faits divers a bel et bien  renversé cette tendance qui faisait jusque-là que le banditisme était surtout une affaire d’hommes. Et certaines, parmi elles, ont carrément fini par défrayer la chronique s’avérant encore plus dangereuses que les chefs de gangs masculins qui agissaient sans foi, ni loi et prêts à tout pour assouvir leur desseins.  En effet, les données ne sont plus les mêmes et les préjugés sociaux devenus du « réchauffé » qui n’intéressent pas  beaucoup de personnes, il faut le reconnaître, font que la criminalité n’a plus de secret pour des jeunes filles et des adolescentes qui se retrouvent derrière les barreaux pour des affaires louches, voire gravissimes. La dévalorisation des mœurs  a, en effet, contribué au bouleversement de l’ordre social établi et le développement  du phénomène de la criminalité qui se conjugue aussi de nos jours au féminin,  chez-nous comme partout ailleurs.  Aujourd’hui, les chiffres des services de sécurité sont là pour confirmer que  ce fléau existe et prend même de l’ampleur  et devient  inquiétant, à plus d’un titre d’autant plus que ces femmes s’impliquent dans ce genre d’affaires, en tant qu’auteures et auxiliaires essentielles, parfois même chef de bande. Les  femmes seraient- elles victimes d’un phénomène de métamorphose ou d’un malheureux concours de circonstances ? En tout cas, une chose est sûre, elles se rebellent, sortent leurs griffes pour s’imposer, à leur manière bien entendu.   
Samia D.
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com