Mis en œuvre de l’Accord de paix au Mali : L’ONU se félicite de l’élan retrouvé

Le représentant spécial du secrétaire général pour le Mali, Mahamat Saleh Annadif s'est félicité jeudi devant le Conseil de sécurité de l'élan retrouvé pour la mise en £uvre de l'Accord de paix, issue du processus d’Alger, malgré les récents évènements qui ont secoué ce pays.
PUBLIE LE : 07-10-2017 | 0:00

Le représentant spécial du secrétaire général pour le Mali, Mahamat Saleh Annadif s'est félicité jeudi devant le Conseil de sécurité de l'élan retrouvé pour la mise en £uvre de l'Accord de paix, issue du processus d’Alger, malgré les récents évènements qui ont secoué ce pays. M. Annadif qui s’est exprimé par visioconférence depuis Bamako, a indiqué que les efforts conjugués des principaux acteurs maliens et de la communauté internationale ont permis une cessation d’hostilités entre la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et la Plate-forme des mouvements. Les deux coalitions sont parvenues à signer le 20 septembre dernier, un «engagement» qui consacre la cessation «totale et définitive» des hostilités, a-t-il rappelé. «La mise en œuvre des clauses de cet engagement se poursuit dans de bonnes conditions», a relevé l’envoyé de l’ONU qui a accueilli avec satisfaction la réunion de haut niveau organisée le même jour à New York. La décision du président Ibrahim Boubacar Keita d'ajourner le référendum sur la révision de la constitution a contribué, par ailleurs, à atténuer les tensions sociales et mis fin aux manifestations», a noté Annadif, également chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minsuma). Le gouverneur de Kidal a pris ses fonctions depuis le 19 septembre, a-t-il indiqué, soulignant la nécessité de «tirer parti de ce nouvel élan pour que ce retour de l'Etat dans le nord du pays se traduise par la fourniture des services sociaux de base». Par ailleurs, la Minusma demeure confrontée aux menaces des groupes terroristes et des réseaux criminels, qui constituent un obstacle à la mise en œuvre de l'Accord, a constaté M. Annadif. «La perte quasi quotidienne de soldats de la paix des Nations Unies, causée par des engins explosifs improvisés ou des mines, en particulier sur les principaux axes d'approvisionnement de la Mission, devient insupportable», s'est alarmé le Chef de la Minusma, dont trois Casques bleus ont été tués à Gao le 24 septembre.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com