Dispositif du microcrédit : outil efficace de développement

50 milliards de dinars octroyés depuis 2005.
PUBLIE LE : 05-10-2017 | 0:00

Le dispositif du microcrédit a financé depuis son démarrage effectif le mois de mai 2005, plus de 790.000 activités, dont plus de 62% au profit des femmes.
C’est ce qu’a indiqué hier,  la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de Condition  de la femme, Ghania Eddalia. S’exprimant à l’occasion de l’inauguration du Salon national de la micro activité organisé à l’esplanade Riadh El Feth (Alger), elle a tenu à souligner que «ce dispositif  a permis la création  de plus de  1,2 million de postes d’emploi ». Ajoutant « depuis 2005 les crédits octroyés ont atteint 50 milliards de dinars. Ceci, confirme la grande importance de ce dispositif». Quant aux activités touchées, la ministre a précisé qu’«il y a divers secteurs, notamment ceux  des petits métiers, de l’artisanat traditionnel, de l’agriculture, des services, du BTP, du commerce etc.».
Evoquant, la difficulté de la commercialisation des  produits par les jeunes artisans, elle a fait savoir qu’ils sont actuellement en train d’examiner la situation en collaboration avec les différents départements ministériels et les collectivités locales pour résoudre ce problème définitivement. S’agissant, les jeunes détenus, Mme Ghania Eddalia a  souligné  qu’ils  sont également  des citoyens,  que   leur intégration dans la société est primordiale et cela se fait par l’accompagnement et la facilitation   des procédures surtout administratives et l’octroi des crédits de l’ANGEM.
De son côté, M. Mourad Zemali, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a fait savoir  qu’il y a déjà plusieurs contrats de partenariat qui ont été signés entre les agences d’aide au travail et les administrations  pénitentiaires : «Les détenus bénéficient d’une formation et d’une aide  financière pour lancer leurs projets», a-t-il précisé. Mettant à profit cette occasion, le ministre  estime que les femmes au foyer doivent intégrer le monde du travail par, bien évidemment, l’octroi des micro-crédits afin de contribuer efficacement au développement de l’économie nationale, tout en  rassurant  à cet effet, que l’Etat va continuer dans sa politique de  soutien notamment à travers les agences d’aide au travail (l’ANGEM). Il convient, de dire que ce dispositif assure aux populations en quête d’insertion économique et sociale, la possibilité de créer leurs  propres activités  et de générer des revenus, et par là même, de contribuer au développement local de leurs régions.
S’agissant par ailleurs, des objectifs de ce salon organisé sous le thème «le Micro-crédit, vecteur de diversification de l’économie nationale», les organisateurs ont précisé, entre autres, de vulgariser ce  dispositif auprès des populations ciblées, mettre en exergue les cas de réussite des promoteurs financés dans ce cadre, inciter les femmes et les jeunes à l’entreprenariat. Faire connaître aussi les produits réalisés par les promoteurs exposants, encourager la consommation des produits nationaux, rapprocher le grands public des institutions d’aide à la création d’activité et l’inciter à adhérer aux programmes visant la promotion des initiatives privées.
 Makhlouf Ait Ziane


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com