mardi 17 octobre 2017 17:40:48

Syrie : Lavrov accuse la coalition de «provocations»

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis de commettre «des provocations sanglantes» contre les troupes russes en Syrie, dans une interview publiée mercredi.

PUBLIE LE : 05-10-2017 | 0:00
D.R

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a accusé les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis de commettre «des provocations sanglantes» contre les troupes russes en Syrie, dans une interview publiée mercredi. «Les activités des forces sous direction américaine posent de nombreuses questions», a déclaré le chef de la diplomatie russe dans cette interview au quotidien à capitaux saoudiens Asharq al-Awsat. «Dans certains cas, ces forces ont indirectement encouragé d'autres terroristes à attaquer des positions stratégiques légitimement reprises par Damas, ou bien elles se sont délibérément engagées dans des provocations sanglantes contre nos forces», a dit M. Lavrov. Le ministre russe semblait se référer aux Forces démocratiques syriennes (FDS), que la coalition dirigée par les Etats-Unis soutient dans le cadre d'une offensive contre les jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI), particulièrement contre les positions de l'EI dans la ville de Raqa.     
La Russie a accusé le mois dernier les FDS de tenter de saboter une offensive de l'armée syrienne soutenue par Moscou contre les jihadistes de l'EI autour de la ville de Deir Ezzor, où un général russe a été tué fin septembre.     Pour prévenir des accrochages non souhaités, une «ligne de déconfliction» a   été convenue dans le nord-est de la Syrie entre la coalition, les FDS, le   gouvernement syrien et la Russie. Cependant, la coalition a accusé depuis   l'aviation russe d'avoir bombardé ses alliés des FDS.     
Le terme «déconfliction» est utilisé par les militaires pour désigner les   mesures prises pour éviter les accidents liés à la présence de différents acteurs combattant des ennemis dans une même zone. «Aujourd'hui, tous les acteurs doivent abandonner leurs ambitions   géopolitiques et contribuer pleinement au rétablissement de la stabilité et de   la sécurité en Syrie et dans l'ensemble du Moyen-Orient et de l'Afrique du   Nord», a déclaré M. Lavrov à Asharq al-Awsat. Il a appelé à une levée des sanctions contre le pouvoir du président Bachar al-Assad afin de contribuer au redressement de la Syrie.    
 Concernant l'état des relations entre Moscou et Washington, M. Lavrov a   déclaré que la partie russe n'était «pas responsable de l'actuelle détérioration» de ces relations et en a accusé la précédente administration américaine présidée par Barack Obama. Le ministre a ajouté que Moscou faisait preuve de retenue avec Washington sous l'actuelle présidence de Donald Trump. Mais «nous ne pouvons pas laisser passer n'importe quoi sans réaction», a-t-il souligné, citant en particulier les sanctions «hostiles» imposées par les Etats-Unis à la Russie.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions