jeudi 14 dcembre 2017 17:49:56

Université de Tizi-Ouzou : un doctorat Honoris Causa décerné à Lounis Aït Menguellet

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a présidé, hier à Tizi Ouzou, la grandiose cérémonie de remise par l’université Mouloud-Mammeri du Doctorat Honoris Causa à l’illustre chantre de la chanson algérienne en général et amazighe en particulier, Lounis Ait Menguellet.

PUBLIE LE : 04-10-2017 | 0:00
D.R

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a présidé, hier à Tizi Ouzou, la grandiose cérémonie de remise par l’université Mouloud-Mammeri du Doctorat Honoris Causa à l’illustre chantre de la chanson algérienne en général et amazighe en particulier, Lounis Ait Menguellet. Ce grandiose événement s’est déroulé dans une ambiance pleine d’émotion à l’auditorium du campus universitaire Hasnaoua I de l’UMMTO, en présence d’une importante assistance et du ministre de la Culture qui a tenu à préciser que c’est le Président de la République qui l’a chargé de transmettre ses chaleureuses et sincères félicitations pour cette haute distinction honorifique par cette université qui porte le nom du grand Amusnaw Mouloud-Mammeri, dont l’Algérie célèbre actuellement  le centenaire de sa naissance sous le haut patronage du Président de la République.  
Le ministre a rappelé que le Président de la République avait déjà gratifié l’aède Aït Menguellet de l’insigne «Achir» avec d’autres illustres artistes.
Azzedine Mihoubi a également souligné le riche parcours artistique de Lounis Aït Menguellet avec le titre de «sage et philosophe de l’identité, des libertés, de l’amour et du pardon». «Son parcours artistique constitue à lui seul un grand projet culturel en Algérie», a-t-il affirmé, invitant les universitaires à s’investir davantage dans l’œuvre et le parcours de ce poète qui «est un prolongement naturel d’anciens illustres aèdes, paroliers et chanteurs, à l’instar de cheikh Mouhand Oumhend, Cheikh Elhasnaoui, Cherif Kheddam, Slimane Azem et de tant d’autres artistes algériens».
De son côté, le wali a félicité le rectorat et le conseil scientifique de cette université qui ont choisi de décerner ce titre honorifique à un personnage dont la célébrité a déjà dépassé les frontières du pays, qualifiant l’artiste honoré de véritable maître de son art, ciseleur de textes qui puisent dans le fonds traditionnel oral tout en s'ouvrant au monde actuel en s'inspirant de ténors, tels que Cheikh Mohand le soufi, Si Mohand-Ou-Mhand, un monument de la tradition orale kabyle, et Slimane Azem le poète chanteur, en sachant allier les valeurs de l'amazighité à celles de la modernité. «Le titre de docteur honoris causa constitue une autre grande consécration pour Lounis que je félicite vivement», a-t-il insisté. D’autres orateurs, dont le recteur de l’UMMTO, Ahmed Tessa, le secrétaire général du HCA, Si El Hachimi Assad, le P/APW de Tizi Ouzou, étaient unanimes à exprimer leur entière satisfaction et leur intime conviction que Lounis Aït Menguellet mérite amplement cette distinction honorifique pour son parcours artistique faisant la promotion de la culture du pardon, de l’amour, de l’identité, des libertés et surtout du pays. Heureux et profondément ému par cette chaleureuse cérémonie et les témoignages de considérations et de respects à sa personne et son œuvre qui lui ont été exprimés en cette occasion, Lounis Aït Menguellet, après avoir reçu son diplôme de doctorat honoris causa des mains du recteur de l’UMMTO, a exprimé sa profonde joie pour cette distinction honorifique attribuée par cette université illustre qui porte le nom de l’Amusnaw Mouloud Mammeri. Il a aussi tenu à rendre hommage à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réussite de son parcours artistique riche de plus de 50 années.
    Bel. Adrar
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions