dimanche 18 novembre 2018 07:57:21

Auteur de quatre romans : Mohamed Hammoutène tire sa révérence

L'écrivain Mohamed Hammoutène a tiré sa révérence la matinée d’hier à l’âge de 84 ans, apprend-on de sa famille.

PUBLIE LE : 03-10-2017 | 0:00
D.R


L'écrivain Mohamed Hammoutène a tiré sa révérence la matinée d’hier à l’âge de 84 ans, apprend-on de sa famille. Le défunt s’est éteint chez lui à Tizi-Ouzou au petit matin d’hier des suites d’un arrêt cardiaque, selon un membre de sa famille. Mohamed Hammoutène a écrit quatre romans, à savoir Les oubliés de l'Histoire (éditions El Dar El Othmania) paru en 2009, Meski (Enag Editions), L'érudit (Enag éditions) parus en 2015 et Naufragé, paru l’été dernier. Le défunt romancier, Mohamed Hammoutène, naquit en 1933 à la haute ville de Tizi-Ouzou où il avait fréquenté l'école indigène Jean Maire de son quartier avant de passer au collège moderne après l'obtention de son examen de sixième. Parallèlement à ces études au primaire puis au collège, Hammoutène suivait des cours à l'Ecole libre des Chabibas implantée dans la vieille mosquée Lalla Saida et s'était également engagé dans le groupe El Hilal des Scouts musulmans algériens (SMA). Ne pouvant aller jusqu’au bout de ses études tant qu’il était contraint de prendre la relève au niveau de la forge que son père venait de laisser pour une grave maladie, le défunt a toutefois pu décrocher un diplôme d’ajusteur serrurier après avoir suivi une formation à l’école technique d’Alger.
Avec ce diplôme, l’écrivain avait entamé une nouvelle vie active chez Durafour à Hussein-Dey à Alger en continuant à lire assidument tous types de livres et romans. Le défunt a commencé à écrire ses romans une fois sorti en retraite.  Son premier roman Les oubliés de l’histoire figure en bonne place à la médiathèque Abdelmalek-Sayad de la Cité nationale de l'histoire et de l'immigration cet établissement public au Palais de la Porte Dorée dans le 12e arrondissement à Paris (France), selon le témoignage d’un membre de sa famille. L’auteur a reçu une lettre de M. Luc Gruson, le directeur général de cet établissement, dans laquelle il a écrit : « j'ai le plaisir de vous annoncer que ce livre qui, en accord avec les missions de la cité nationale de l'histoire et de l'immigration, contribue à faire connaître et reconnaître l'histoire de l'immigration et le rôle des immigrés dans la construction de la France, fait désormais partie du fond de la médiathèque Adelmalek-Sayad».
B. Adrar
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions