lundi 19 octobre 2020 16:29:11

Conférence sur l’enrichissement de la mémoire nationale : Consolider la communication

Le directeur du musée national du Moudjahid, Mustapha Bitam, a insisté sur la nécessité d’impliquer les participants à la guerre de Libération nationale par la communication sur les évènements vécus à l’époque.

PUBLIE LE : 27-09-2017 | 23:00
D.R

Le directeur du musée national du Moudjahid, Mustapha Bitam, a insisté sur la nécessité d’impliquer les participants à la guerre de Libération nationale par la communication sur les évènements vécus à l’époque.

Lors d’une conférence organisée à la salle Ibn Zeydoun à Alger, il a affirmé qu’il s’agit d’«enrichir la mémoire nationale par des documents, des informations et des objets historiques», consacrant l’essentiel de son intervention sur la nécessité d’enrichir la mémoire nationale. Il appellera à procéder à la «collecte des témoignages vifs de nos militants», surtout lorsque l’on sait que «les moyens pour collecter les témoignages existent, notamment ceux qui concernent l’audio-visuel qui n’existaient pas durant les trois décennies passées».
Dans ce contexte, M. Bitam a précisé que «tout ce qui concerne l’époque de l’Algérie sous la colonisation nous intéresse». S’agissant des archives à l’échelle nationale, le premier responsable du musée a précisé qu’«elles concernent notre révolution de libération, et sont au niveau des différentes institutions nationales, notamment au niveau de la présidence, au ministère de la Défense nationale, au ministère des Moudjahidine, au sein des musées nationaux et d’autres administrations de la République». Dans ce cadre, M. Bitam a tenu à préciser que «nos archives n’ont pas de prix», c’est pourquoi «nous veillons à les préserver, à les entretenir, car elles constituent une richesse de la période de lutte contre le colonialisme». Par ailleurs, le premier responsable du musée national du Moudjahid a souligné le rôle de l’enseignant dans les trois cycles de l’éducation, dont le primaire, collège et lycée, pour faire des initiatives en consacrant des cours sur les évènements de l’histoire national et de faire des portraits sur nos combattants qui n’ont épargné aucun effort contre le joug colonial.
Pour M. Bitam, l’enrichissement de la mémoire nationale demande un  engagement historique pour faire savoir le monde entier de notre révolution qui fait la distinction, notamment qu’«elle est forgée» par des Algériens.
Hichem Hamza

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions