mardi 12 dcembre 2017 21:00:41

Nouvelles de Tizi Ouzou, Université Mouloud-Mammeri : Dégradation avancée

Incendies de l’été : la facture flambe

PUBLIE LE : 23-09-2017 | 0:00
D.R

Université Mouloud-Mammeri
Dégradation avancée

Les infrastructures pédagogiques et d’hébergements de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou (UMMTO) sont dans un état de dégradation des plus indescriptibles, faisant d’elles des espaces très loin des normes d’un lieu censé former et accueillir de futurs cadres supérieurs.

Ce constat de dégradation avancée de la majorité de ces infrastructures universitaires a été établi par les responsables de l'UMMTO qui, profitant de la tenue de la dernière session de l’APW de Tizi-Ouzou consacrée à l’adoption du budget primitif de l’année 2018, ont tiré, pour la énième fois, la sonnette d'alarme pour interpeller les premiers responsables du secteur sur cette situation. La dégradation des infrastructures, des retards dans les opérations en réalisation, des projets inscrits mais non lancés, l’insalubrité  et autres insuffisances et anomalies maintes fois signalées reviennent encore une fois dans le rapport présenté par le responsable de la pédagogie au rectorat de l'UMMTO. Au niveau du campus central de Hasnaoua, des blocs vieux de près de 40 ans se trouvant dans un état de délabrement avancé, accueillent toujours des étudiants, alors que la faculté de médecine, connu sous le nom "biomédical", est en partie réformée, signale le même rapport, dans lequel il est aussi relevé que le campus "Bastos" abritant quatre facultés et autant de résidences « traîne déjà des blocs aux malfaçons (mur de soutènement menaçant, des infiltrations d'eau  et autres), alors que la date de sa réalisation n’est que de 19 ans. Un même constat a été établi au campus dit "l'Habitat" abritant le département d'architecture, sortie est de la ville de Tizi-Ouzou, où les blocs pédagogiques et de l'hébergement sont en délabrement avancé. Selon ce rapport, ce campus sera transformé en cité de recherche une fois réhabilité et le transfert des étudiants vers le nouveau pôle universitaire Tamda dans la commune de Ouaguenoune.
La situation n’est guerre reluisante au campus de Boukhalfa, banlieue ouest de la ville des Genêts, qui abrite la faculté des sciences juridiques et des sciences politiques, ajoute le rapport. Au niveau du pôle universitaire de Tamda, la situation de chantier persiste depuis des années en raison des retards dans la réalisation de blocs pédagogiques et de résidences U, déplore-t-on encore. Au niveau du pôle 1, les infrastructures abritant le département de l'architecture, la faculté des sciences humaines et sociales ne disposent pas encore de chauffage ni encore moins d’internet, alors que le pôle 2 composé de 7.000 places pédagogiques, 4.300 réceptionnées en 2016 sans VRD, connaît  déjà des dégradations (gaz, électricité, eau, boiserie, affaissement et autres). Les étudiants des futures facultés de médecine et sciences financières et comptabilité suivent leurs cours au milieu de ce chantier avec de nombreux désagréments et dangers, notamment le bruit des grues avec un rayon d'action qui traverse la partie fonctionnelle du pôle, selon toujours le même rapport.
Les responsables de l’UMMTO déplorent également l’arrêt des travaux de réalisation  de 10.000 places pédagogiques, devant abriter des blocs, un auditorium, une ferme expérimentale et une bibliothèque au niveau du pôle 3 de ce nouveau centre universitaire appelé à se transformer en une deuxième université à Tizi-Ouzou.
L’université Mouloud-Mammeri où sont inscrits pas moins de 59.500 étudiants, l'encadrement pédagogique n’est assuré que par 2.200 enseignants, un nombre loin de répondre à la norme de l’enseignement universitaire. La situation, telle que présentée dans ce rapport, doit inciter les premiers responsables du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à agir dans les meilleurs délais pour remettre de l’ordre et atténuer un tant soit peu de la souffrance des étudiants et les personnels au niveau de ces campus et résidences U.
 

Incendies de l’été
la facture flambe

Les dégâts provoqués par les  incendies de forêts enregistrés durant la saison estivale à Tizi-Ouzou sont évalués à plus de 241 millions de dinars, selon la commission ad hoc de l’Assemblée populaire de wilaya de Tizi-Ouzou. Selon le bilan établi par cette commission, rendu public hier à l’occasion de la tenue d’une session ordinaire de cette Assemblée pour l’adoption du budget primitif de 2018, pas moins de 2.261 personnes ont subi des sinistres causés par ces incendies. Ces feux de forêt ont causé, selon cette commission, la destruction de 79 habitations, 21 autres biens, notamment les étables et hangars, 125 unités de meubles. Concernant les dégâts occasionnés aux couverts végétaux, la commission a recensé la destruction de quelque 34.458 arbres fruitiers, 90.635 oliviers, et 40 hectares de céréaliculture, alors que le préjudice causé à l’élevage a consisté en la perte de 27.330 sujets de volailles, 31 ovins, 2 bovins, 2.203 ruches pleines et 394 ruches vides. Les communes lourdement  affectées car des pertes humaines sont celles d’Ait Yahia Moussa où en avait déploré le décès d'un homme et 17 blessés, Ifigha, Draa El Mizan, Ait Yahia Moussa, Larbaa Nath Irathen, Mekla et Iflissen. La commission ad hoc de l'APW de Tizi Ouzou a invité les pouvoirs publics à accélérer la  procédure d'indemnisation des victimes de ces incendies comme elle a recommandé la mise en service dans les meilleures délais de deux unités mobiles de la protection civile inscrites à l'indicatif de la wilaya par le ministre de l'Intérieur au lendemain de ces incendies meurtriers  ainsi que le dégel rapide  de la réalisation de 11 postes avancés de la protection civile qui étaient programmés pour réalisation avant qu’ils ne soient annulé faute de disponibilité de ressources financières.

Tigzirt
Remise de 131 logements


Le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, a procédé jeudi dernier à la remise des clés à 131 bénéficiaires de logements de type sociaux participatifs (LSP) à Tigzirt, une quarantaine de kilomètres au nord du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou.
Lors de la cérémonie de remise des clés à ces heureux bénéficiaires, le wali de Tizi-Ouzou a réitéré la détermination du gouvernement à maintenir l’effort pour poursuivre les opérations de réalisation des logements au profit des citoyens, indiquant que la remise des clés à ces 131 citoyens de Tigzirt est un des fruits de ces efforts et la mobilisation de plusieurs services aussi bien au niveau local que national.
Pour étayer son propos, le wali a rappelé qu’en 20 ans, le programme de logement inscrit pour réalisation s’élève à 3.600.000 logements de différents types, dont une partie est livrée et l’autre en réalisation, à travers toutes les wilayas du pays. Mohamed Bouderbali qui a été informé de la problématique de manque de ressources financières pour assurer les travaux de voiries et réseaux divers (VRD) au niveau des nouveaux pôles urbains en réalisation, dont celui de Tigzirt devant abriter 631 logements sociaux participatifs, des travaux nécessitant la mobilisation de près de 157 milliards de centimes, selon des estimations, a rassuré le responsable local du secteur du logement ainsi que l’ensemble des bénéficiaires des logements au niveau de ces sites qu’il sollicitera le ministère de l’Habitat pour qu’il accorde dans les meilleurs délais cette enveloppe financière nécessaire à la réalisation de ces travaux.    
     Sur les lieux, le wali a insisté sur la nécessité de la préservation de l’environnement au niveau de ces nouveaux pôles urbains et de l’amélioration du cadre de vie des habitants de cette nouvelle cité surplombant la belle plage de Tigzirt. Le wali s’est, par ailleurs, engagé à procéder à la remise des clés aux bénéficiaires dès que les travaux de réalisations de leurs logements seront achevés.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions