Hypertension artérielle : En tête des maladies chroniques en Algérie

Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut entraîner des complications très graves à savoir, l’infarctus, les attaques cérébrales
PUBLIE LE : 24-04-2011 | 16:52

Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut entraîner des complications très graves à savoir, l’infarctus, les attaques cérébrales…, selon les spécialistes en la matière, «on parle d’hypertension artérielle lorsque la force du sang contre les parois des vaisseaux sanguins est trop élevée. L’hypertension artérielle peut endommager des organes vitaux comme le cœur, le cerveau ou les reins.
Coté statistiques, on compte "Un milliard de personnes souffrant de cette maladie soit  40 % dans les pays occidentaux et 60 % dans les pays en voie de développement.
Mais dès 2025, à cause du vieillissement de la population et de l’évolution de mode de vie qui favorise l’obésité et la sédentarité nous compterons 1,5 milliards de malades. Et l’Algérie n’est pas épargnée par ce phénomène. Elle vient en tête des maladies chroniques avec un taux  d’examens médicaux  de 4,4 %. Les spécialistes insistent sur la gravité et l'accroissement des risques de mortalité causant ainsi 30 % de décès  après la malnutrition et le tabagisme. C’est  l’une des  principales maladies qui constituent  un fardeau pour la santé publique, car elle est à l'origine de plusieurs autres maladies et complications graves à l'instar du diabète, de l'obésité, des maladies cardiovasculaires, des AVC et de l'insuffisance rénale. La prise en charge de cette  maladie,  s’est caractérisée par la mise en place par le ministère de la tutelle de plusieurs programmes de prévention et ce depuis 2003, dont certains ont été appliqués et d'autres sont en cours.  La prévention y compte beaucoup pour les spécialistes qui préconisent  une  alimentation saine et la pratique du sport.  D’autre part, on notera qu’aujourd’hui, la mesure de la tension artérielle est possible en dehors du seul cabinet médical grâce à des appareils d’auto-mesure. A condition d’être validés, ces appareils permettent de passer outre le phénomène de l’hypertension blouse blanche à savoir pression élevée au cabinet médical et normale au domicile et l’hypertension retardée, c'est-à-dire l’inverse.
Sarah Sofi
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com