lundi 20 novembre 2017 06:39:42

FNA : prêt à participer

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a réitéré hier la disposition, pleine et entière, du parti à prendre part aux élections locales du 23 novembre 2017, malgré les problèmes internes qui secouent cette formation politique et qui l’ont poussé récemment à brandir la menace d’une éventuelle démission.

PUBLIE LE : 14-09-2017 | 0:00
Ph. : Billal

Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a réitéré hier la disposition, pleine et entière, du parti à prendre part aux élections locales du 23 novembre 2017,  malgré les problèmes internes qui secouent cette formation politique et qui l’ont poussé récemment à brandir la menace d’une éventuelle démission.                                                 
S’exprimant lors d’une conférence de presse animée hier, au siège du parti, M. Moussa Touati a également précisé que le FNA compte participer au prochain rendez-vous électoral, «à travers 1.030 APC et 35 assemblées de wilayas». Poursuivant ses propos, il souligne que la participation au prochain scrutin a pour objectif de «concrétiser et de consacrer les principes de démocratie visant à laisser le peuple choisir ses  représentants en toute liberté». Dans ce cadre, le président du FNA lancera un appel «pour de fournir davantage de garanties pour l’organisation d’élections régulières et transparentes».
Revenant ensuite sur sa menace de démission de la tête du FNA, M. Moussa Touati explique qu’il était question, en fait, d’un «dernier avertissement et d’une mise en garde à l’adresse de nombre de cadres et militants du parti qui ne respectent nullement les textes et les principes du FNA».  Et d’ajouter : «Ces derniers ne paient pas leurs cotisations et de tels agissements n’ont pas été sans impact négatif sur le rendement du parti et même sur la discipline y régnante», avant de prévenir encore une fois que «si la situation perdure, je n’écarte pas la possibilité de démissionner pour fonder une autre formation ; avec le militantisme comme objectif majeur».
Remarque importante à retenir,  dans le cas où il y aurait éventuellement une démission, cela ne pourrait avoir lieu qu’à l’issue des travaux du congrès national du parti, lequel congrès est  prévu, dans les six mois à venir, en d’autres termes, après les prochaines élections locales.                                                                                                 
Pour rappel, lors des dernières élections législatives, le FNA avait participé au vote avec pas moins de 680 candidats qui étaient répartis sur 34 listes dont 33 au niveau national ainsi qu’une liste concernant la communauté algérienne établie en France et n’avait obtenu qu’un seul siège, en fin de compte. Cela dit, ce parti politique avait fourni des efforts en vue de convaincre l’électorat. Il s’était distingué notamment par le fait qu’il avait une liste composée essentiellement de femmes. En effet la liste de la wilaya de Chlef comprenait essentiellement seize femmes, toutes diplômées universitaires, avec une moyenne d’âge ne dépassant pas les 32 ans. De même, le FNA  avait, faut-il le rappeler, organisé lors de la dernière campagne électorale,  plusieurs activités et sorties à travers le territoire national, avec des rencontres régionales à travers les quatre coins du pays et une rencontre nationale qui s’est déroulée, faut-il le souligner, à Alger.
Soraya Guemmouri
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions