mardi 19 septembre 2017 14:27:17

Plan d’action du gouvernement : Diversification de l’offre de logements

Réalisation de 1,6 million d’unités d’ici la fin de 2019

PUBLIE LE : 14-09-2017 | 0:00
D.R

Le gouvernement s’engage à achever la réalisation de 1,6 million de logements d’ici la fin de 2019, tout en mobilisant de nouvelles sources de financement, indique le plan d’action du gouvernement qui sera présenté dimanche prochain par le Premier ministre,   Ahmed Ouyahia, devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

«L’Algérie a déjà réalisé, entre 2000 et 2017, des avancées   exceptionnelles matérialisées, notamment par près de 3,6 millions de logements livrés et près d’un million de logements en cours de réalisation. Le gouvernement maintiendra cet engagement au double plan quantitatif et qualitatif, pour résorber définitivement le déficit de logement», indique   le plan d’action. L’Exécutif s’engage, à cet effet, à investir les efforts nécessaires pour achever, d’ici la fin de 2019, un ensemble de 1,6 million de logements en cours de réalisation par l’État ou avec son concours dans différentes   catégories (logement social locatif, logement rural, location-vente et logement promotionnel public). Cet effort sera accompagné de plusieurs actions, à savoir la diversification de l’offre de logement à travers l’adaptation des segments existants aux capacités financières de l’État, ainsi qu’aux revenus des demandeurs, à la rationalisation des coûts de réalisation du logement   public. Outre la réalisation de programmes de logements sociaux locatifs et la poursuite de l’aide au logement rural, le gouvernement travaillera à la   réalisation de logement publics en faveur des populations à faibles revenus,   en milieux urbains et rural, avec la participation financière des bénéficiaires.  À ce titre, le gouvernement va mettre l’accent sur l’encouragement de la formule du «logement promotionnel aidé» (LPA), avec l’implication des collectivités locales. Quant au financement, le gouvernement travaillera à la mobilisation de nouvelles sources de financement pour la poursuite de l’effort public de réalisation de logements, y compris des produits bancaires diversifiés et   adaptés, l’épargne des demandeurs de logements et les revenus de la gestion   immobilière du patrimoine public. «Les pouvoirs publics agiront aussi pour la dynamisation de l’activité immobilière, à travers la promotion de partenariats public/privé et la mise en place d’un régime incitatif pour l’investissement dans la réalisation du logement destiné à la location, notamment par le développement du marché locatif privé», indique le document. Il encouragera également l’apport de l’investissement privé dans la réalisation et l’aménagement des villes nouvelles et des pôles urbains. (APS)

1.500 unités AADL livrées avant la fin de 2017 à Oran

L’Agence nationale d’amélioration et du développement du logement (AADL) compte livrer, avant la fin de l’année en cours à Oran, un quota de 1.500 logements de type location-vente, a-t-on appris du directeur régional de cet organisme. Ce quota de 1.500 logements, implantés entre Aïn El-Beïda et Misserghine,   au sud-ouest d’Oran, pourraient être livrés avant la fin de l’année en cours, si la cadence des travaux en cours serait maintenue, a expliqué à l’APS, Abdelwahab Gadi. Le même responsable a rappelé qu’un programme notifié de 25.000 logements AADL est en cours de réalisation et que ces quotas sont répartis sur plusieurs sites, ceux d’Aïn El-Beïda (Es-Sénia) et la nouvelle ville     Ahmed-Zabana, matérialisée par le nouveau pôle urbain de Misserghine. Lors de sa sortie mardi sur le site d’Aïn El-Beïda, le wali d’Oran, Mouloud Chérifi, a souligné que toutes contraintes bloquant la concrétisation de cet ambitieux programme de 25.000 logements AADL ont été levées. Tous les problèmes liés aux assiettes foncières ont été réglés, y compris celui inhérent au projet de 500 logements à Aïn El-Beïda qui butait sur le problème des terres occupées indument par des agriculteurs, a assuré le chef de l’exécutif.

--------------------//////////////////////

Attribution prochaine de 1.550 logements sociaux à Ghardaïa...  
 
Un total de 1.550 logements publics locatifs   (LPL) seront attribués, avant la fin de l’année en cours, à travers la wilaya de Ghardaïa, a-t-on appris hier auprès de la direction du logement. Une tranche de 650 logements sera distribuée dans le nouveau pôle urbain d’Oued N’Chou (commune de Ghardaïa), une autre de 530 unités dans la commune de Guerrara et enfin une troisième de 357 unités dans la commune de Metlili, a détaillé le directeur du logement, Abdelhalim Mellat. Ces logements sont édifiés selon les normes urbanistiques d’usage et dotés   de toutes les commodités nécessaires pour le bien-être des bénéficiaires, a-t-il expliqué. Le responsable a également fait état de près de 900 autres unités en cours de finition dans les communes de Berriane, Zelfana, Bounoura Hassi Lefhal Mansoura, El-Ateuf et Sebseb. Parallèlement, un programme conséquent de 4.300 unités, (1.370 LPL, 100 logements AADL et 2.832 logements ruraux) est en cours de réalisation sur le site du nouveau pôle urbain de Hassi El-Gara dans la wilaya déléguée d’El-Meneaa, a-t-il fait savoir. Des efforts sont consentis pour la réception de ces habitations dans les délais impartis, et conformément aux conditions requises, notamment dans le volet qualité et parachèvement des travaux de raccordement aux réseaux divers et ceux de l’aménagement extérieur de ce nouveau pôle urbain d’El-Meneaa, a assuré M. Mellat. Il a, à ce propos, souligné que les pouvoirs publics avaient mobilisé près de 5 milliards de dinars pour la mise à niveau urbaine et la restructuration des différents quartiers d’El-Meneaa et Hassi El-Gara, ainsi que la viabilisation du site du nouveau pôle urbain d’El-Meneaa.  

… notification d’un nouveau programme de 600 logements FNPOS à Tizi Ouzou...

La wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié, durant ce mois de septembre, d’un quota supplémentaire de 600 logements du Fond national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS), a-t-on appris hier de la directrice régionale de ce Fond. Dans une déclaration à l’APS, en marge d’une cérémonie de remise de clés aux 24 bénéficiaires de logements FNPOS de la commune de Fréha (31 km à l’est de Tizi Ouzou), Achour Lynda a indiqué que des sorties sur le terrain   seront entamées dès la semaine prochaine pour le choix de terrains susceptibles d’accueillir les appartements de ce nouveau programme. La wilaya de Tizi Ouzou avait déjà bénéficié de l’inscription d’un programme de logements FNPOS totalisant 500 unités injectées à Fréha, Draâ Ben Khedda, Boghni et Tamda et dont 148 sont parachevées et livrées, 50 logements (à Boghni) seront réceptionnées en octobre prochain et 242 sont en cours de réalisation à Tamda et dont la livraison est prévue pour   septembre 2018, a souligné cette même responsable, donnant le chiffre de 2,2 milliards de DA d’aides accordées par le FNPOS à des acquéreurs de logements. S’agissant de ces dernières, d’un montant de 500.000 DA chacune, accordées aux acquéreurs de logements par ce Fond, Mme Achour a indiqué qu’un montant global de près de 2,238 milliards de DA a été accordé par le FNPOS à des acquéreurs de logements dans la wilaya de Tizi Ouzou. Sur ces 2,238 milliards de DA, un montant de plus de 1,3 milliard de DA (représentant plus de 50% de l’enveloppe mobilisée) a été accordé à 2.620 bénéficiaires du programme de l’habitat rural, au titre des aides libres pour l’acquisition d’un logement. Dans ce même volet d’aides libres, une autre somme de plus de 739,6 millions de DA a été mobilisée pour 1.573 acquéreurs d’autres programmes (vente sur plan), a détaillé Mme Achour. Le reste de la cagnotte, qui représente 197,650 millions de DA, a été mobilisé dans le cadre des aides liées aux logements FNPOS, au titre de l’ancien programme de 500 unités, a-t-on précisé de même source.

… et remise de 120 logements publics locatifs à Bouzeghaïa et Zeboudja  

Les clés de 120 logements de type public locatif (LPL) ont été remises, mercredi, à leurs bénéficiaires des communes de Bouzeghaïa et Zeboudja de la wilaya de Chlef, a t-on constaté.  Dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie symbolique de remise de ces clés, tenue à la cité Samet de Bouzeghaïa, le wali de Chlef, Abdallah Ben Mansour, a signalé l’inscription de ce lot de logements au titre du programme présidentiel visant à assurer un logement à tous les citoyens, notamment ceux des régions éloignées, a-t-il affirmé. Il a, également, souligné la détermination de l’État à aller de l’avant dans sa politique de développement, suivant les priorités, en dépit des conditions difficiles vécues par le pays, et en conformité avec les objectifs du programme présidentiel visant à préserver le caractère social de l’État algérien, a-t-il soutenu. Selon le wali, le programme LPL à Chlef englobe 9.000 unités de logements, dont près de 1.500 programmées à la distribution avant la fin de 2017. Sur ce total d’unités, 400 seront attribuées dans les prochains jours, a-t-il ajouté, non sans souligner les efforts consentis par les services concernés, en vue de consacrer le principe d’ équité dans la distribution de ces logements.(APS)

---------------//////////////////

7.400 jeunes ont bénéficié d’un habitat rural à Béchar

Quelque 7.461 jeunes des deux sexes, âgés entre 18 et 35 ans, ont bénéficié, ces cinq dernières années, de logements au titre des programmes annuels de l’habitat rural à Béchar, a indiqué une étude réalisée par l’Assemblée populaire de wilaya (APW).
«Dans certaines communes de la wilaya, la satisfaction de la demande de cette catégorie de la population en ce type de programme d’habitat a été de l’ordre de 70 pour cent», précise l’étude de la commission des affaires sociales, culturelles, religieuses et wakfs, ainsi que de la jeunesse et des sports. L’attribution de ces 7.461 unités constitue une opération très importante dans la prise en charge des préoccupations de la population juvénile, de même qu’elle a permis d’atténuer la demande en logements sociaux dans plusieurs collectivités de la wilaya, souligne la même étude intitulée «Réalités de la jeunesse dans la wilaya de Béchar».
L’étude en question fait état cependant du peu d’engouement pour ce programme de l’habitat rural au niveau des communes d’El-Ouata et de Béni-Yakhlef qui ont préféré le programme du logement social, et ce pour «s’éviter les dépenses liées à leur contribution financière à la réalisation de leur habitat rural», est-il relevé. «Un total de 80 unités du programme du logement social locatif (LSL), dont 58 à El-Ouata et 22 autres à Béni-Yakhlef, ont été attribués aux jeunes   (même catégorie d’âge), pour la satisfaction de leurs besoins en habitat décent», selon toujours la même étude. (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions