mardi 19 septembre 2017 14:22:12

Protection civile - CRA : un geste solidaire

Le comité d’Alger du Croissant rouge algérien assure depuis le week-end dernier des formations de qualité aux bénévoles désireux d'acquérir des gestes de base du secourisme .

PUBLIE LE : 14-09-2017 | 0:00
D.R

Le comité d’Alger du Croissant rouge algérien assure depuis le week-end dernier des formations de qualité aux bénévoles désireux d'acquérir des gestes de base du secourisme . Ce dernier constitue l’une des principales missions du C-RA, d’où l’importance accordée à la formation de secouristes à travers l’ensemble du territoire national.

Il est largement admis aujourd’hui que des gestes de sauvetage et de secourisme devraient être très vite prodigués sur les lieux même de l’accident avant même l’intervention des équipes spécialisées. Un grand nombre de décès pourrait être ainsi évité si les témoins sur place étaient formés à intervenir en attendant l’intervention des secours médicalisés. Toutes les études montrent que le pronostic vital dépend de la rapidité de l’alerte et de l’efficacité des soins et ce, avant l’arrivée des secours spécialisés. Nous sommes nombreux à vouloir être formés aux premiers secours, aux premiers gestes pour sauver nos enfants, nos proches ou toute autre personne. On sait combien les premiers gestes sont capitaux quant au pronostic de survie d’un blessé grave, d’un accidenté ou d’une victime d’un simple malaise. Le citoyen est le premier maillon de la chaîne des secours et son premier geste peut dans certains cas être décisif pour sauver des vies humaines en cas d’accident de la route ou domestique. Evidemment, ne s’improvise pas secouriste qui veut ; quelques gestes maladroits pourraient aggraver l’état de santé de la victime. C’est pourquoi il est préférable d’apprendre avec des professionnels le savoir-faire et les techniques du secourisme avant d’aider.
  La Protection civile assure depuis quelques années des formations de secouristes pour le grand public. Des associations ainsi que des citoyens volontaires dont l’âge dépassent 18 ans, des femmes au foyer, des  auxiliaires de l’éducation sont donc concernés par ces cycles de formation qui s’inscrivent dans le cadre d’un  plan d’action du département de Lehbiri, après le constat établi par ces mêmes services sur le manque de culture sécuritaire et de celle du risque chez le citoyen. La direction générale de la Protection civile a lancé une opération de formation en secourisme de masse pour le large public sous le slogan «  Un secouriste par famille » en novembre 2010. La formation comporte un volet théorique : un programme déjà tracé par la DGPC. Un autre volet pratique où des mannequins seront utilisés pour effectuer des gestes d’urgence par les apprenants. À la fin de la formation, un examen sur tout ce qui a été enseigné durant 21 jours a lieu et à la fin de la formation une attestation de secouriste volontaire est remise au candidat. D’après les responsables de ce corps, ces formations ont pour objectif de développer le secourisme de masse afin d’apprendre aux citoyens les premiers gestes qui sauvent permettant par la même de faire face aux risques qui peuvent se présenter. Ce cycle d’initiation au secours d’urgence a permis depuis son lancement la formation d’environ 66 980  secouristes amateurs, dont 10863 (soit 16.26%)  femmes parmi lesquelles un nombre non négligeable de femmes au foyer confrontées très souvent à divers types d’accidents domestiques qui nécessitent une maîtrise des soins d’urgence. Ces formations visent non seulement le grand public, mais également les associations caritatives, les comités de quartiers et certaines professions en contact direct avec la population, tels que les conducteurs et les responsables de chantier, dont l’activité exige, souvent une parfaite connaissance des soins d’urgence et de prise en charge des victimes d’accidents corporels.
  Le premier objectif de ces formations est d’inculquer aux citoyens les gestes qui peuvent sauver une vie, mais aussi la diffusion au sein de la société d’une culture préventive susceptible de contribuer à éviter des pertes humaines. Pour toute personne intéressée, foncez du côté de la Protection civile et du Croissant rouge algérien pour connaître le programme.
Farida Larbi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions