mardi 19 septembre 2017 14:25:29

Distribution du Livre scolaire : élargir le réseau

Trente nouveaux manuscrits mis a la disposition des élèves

PUBLIE LE : 12-09-2017 | 0:00
D.R

Afin de remédier aux insuffisances enregistrées dans la distribution des manuels scolaires et mettre fin aux chaînes interminables, le département de Mme Benghebrit a mis en place une batterie de mesures. Il s’agit, entre autres, de l’utilisation du système informatique dans le processus de distribution, et ce en coordination avec les centres de distribution des documents scolaires, les directions de l’éducation et avec l’administration centrale de l’Office national des publications scolaires (ONPS) ainsi que les services centraux au niveau du ministère.

Parmi les autres nouveautés inscrites à ce chapitre, il est question également de l’extension du réseau de distribution avec l’implication des librairies privées dans la vente du manuel scolaire tout au long de l’année, et ce après l’agrément de l’Office national des publications scolaires. A cet effet, 800 librairies ont été agréées par le ministère de l’Education afin de mettre en vente les ouvrages en question.
Ces mesures ont-elles été mises en place ? Pas sûr ! Sinon, comment expliquer ces bousculades au niveau des centres de vente de l’ONPS ? Pourquoi les parents se retrouvent dans l’obligation de quitter leur travail et attendre dans des files de deux à trois heures afin d’acquérir des manuels censés être distribués dans les établissements scolaires ? A chaque rentrée scolaire le même tableau se présente. Des chaînes, des mécontentements et même  des colères exprimées par les parents d’élèves excédés par cette tension autour des manuels scolaires.
Les parents rencontrés, dans le centre de vente de l’ONPS au niveau de l’Alleti, se disent fatigués par une situation qui perdure depuis quelques années. «Je suis là depuis une heure, et je n’ai toujours pas acheté le livre de ma fille. Je me suis présenté à ce même point de vente au début du mois d’août pour éviter justement ces désagréments ; le magasin était ouvert, mais point de livres ; on me demandait d’attendre la reprise», nous confie un père dont les deux enfants sont scolarisés dans une école privée où l’élève doit acheter lui-même ses manuels. Pourtant, à quelques jours de la rentrée scolaire, la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé que 80% des manuels scolaires étaient disponibles au niveau des Centres de distribution relevant de l'Office national des publications scolaires (ONPS). La ministre a, par ailleurs, annoncé l'organisation par l'ONPS d'un Salon du livre scolaire du 5 au 12 septembre à travers le territoire national pour permettre aux parents d'élèves d'acquérir les manuels. L'ouverture officielle de cette manifestation s’est faite à l'Office Riadh El Feth à Alger.

Trente nouveaux manuscrits mis a la disposition des élèves

Il faut savoir qu'en prévision de la rentrée scolaire 2017-2018, l'ONPS avait mis à la disposition des élèves 30 nouveaux manuels scolaires et 6 cahiers d'activités concernant le deuxième palier des cycles primaire et moyen (3e et 4e année primaire et 2e et 3e année moyenne), et ce dans le cadre des réformes des programmes scolaires engagées l'année dernière. La ministre a révélé que «la commission de mise en conformité et de suivi des manuels scolaires a refusé la validation de 7 nouveaux manuels destinés aux élèves du deuxième palier de l'enseignement moyen (2e et 3e année), précisant que l'un des motifs avancés par la commission est que «le contenu de certains d'entre eux ne cadre pas avec le niveau des élèves». «Les anciens livres ont donc été actualisés», a-t-elle dit, précisant que les nouveaux manuels seront prêts pour ce cycle à la rentrée 2018-2019". L'évaluation et la révision des nouveaux livres "nécessite cinq à huit mois et mobilise 15 intervenants pour chaque matière", a fait savoir la ministre, soulignant que "les cadres chargés de la révision sont choisis sur la base de leur compétence d'enseignant dans les secteurs de l'Education et de l'Enseignement supérieur». Pour l'élaboration des nouveaux programmes et livres scolaires, il a été tenu compte de la "dimension nationale" à travers les textes littéraires algériens sélectionnés par la commission interministérielle (Education-Culture) installée à cet effet début 2017. Mme Benghebrit a indiqué que la liste des textes littéraires de référence en langue arabe, amazighe et française en cours d'élaboration "sera prête en octobre prochain». Onze maisons d'édition ont remporté l'appel d'offres national lancé pour l'impression des livres scolaires de 2e génération au titre de la mise en œuvre de la loi d'orientation sur l'éducation qui interdit le monopole de l'impression du livre scolaire par une seule maison d'édition, a rappelé la ministre. Notons enfin que les prix des livres scolaires appliqués en 2016 restent en vigueur pour la rentrée scolaire 2017-2018, a annoncé l'ONPS, précisant que les prix des nouveaux livres de 3e et 4e année du cycle primaire et de 2e et 3e année du cycle moyen ont baissé par rapport à l'année précédente.
Farida Larbi
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions