samedi 18 novembre 2017 02:07:51

NOUVELLES D’oran

Conformément aux directives du gouvernement, les différents programmes de logements lancés à Oran, depuis quelques années, sont conçus sur la base des critères de cités intégrées.

PUBLIE LE : 05-09-2017 | 0:00
D.R

nouveaux programmes de logements
Fini les cités dortoirs

Conformément aux directives du gouvernement, les différents programmes de logements lancés à Oran, depuis quelques années, sont conçus sur la base des critères de cités intégrées. Pour les gestionnaires du secteur, il n’est plus question de livrer des cités-dortoirs mais des ensembles immobiliers intégrés dotés des équipements publics nécessaires qui ont trait aux missions de l’Etat à savoir l’éducation, la formation, la santé, le sport, les services publics etc. Cette nouvelle vision de développement du logement et renouvellement urbain, adoptée par le gouvernement et mise en œuvre localement, a déjà porté ses fruits.

Le nouveau pôle urbain de Belgaïd à l’est d’Oran (plus de 45.000 logements) incarne le parfait exemple. Outre les établissements éducatifs des trois cycles, ce nouveau pôle est doté, d’un commissariat de police, une antenne de la commune et une autre pour l’OPGI, des agences commerciales d’Algérie Télécoms, de Sonelgaz et de Seor et une salle de soins médicaux, un siège pour la brigade de recherche et d'investigation (BRI), un marché couvert et une mosquée pouvant accueillir jusqu’à 2.000 fidèles et quatre stades de proximité. L’ensemble des programmes de logements inscrits ( lancés ou en cours de lancement) devront être réalisés sous forme «de centres urbains clés en main intégrant toutes les commodités de première nécessité», assure un responsable local. A l’instar de Belgaïd, l’ensemble immobilier ayant accueilli les relogés des quartiers abritant le vieux bâti à l’exemple d’El Hamri et Mediouni, sis à proximité du quartier résidentiel de Canastel, relevant du secteur urbain El Menzah, a été doté de 17 groupes scolaires, 8 CEM, 4 lycées, quatre sûretés urbaines, deux polycliniques et trois salles de soins. Idem pour la future cité LPP (en cours de livraison) qui devra être dotée de l’ensemble des structures de services et commodités de base (établissements scolaires, une polyclinique, une sûreté urbaine et une mosquée. Des passages pour piétons et des espaces verts y sont également prévus). Les cités abritant le logement formule location-vente ne sont pas en reste. Les autorités locales ont pris de mesures afin que les chantiers de réalisation des équipements publics de base, soient lancés parallèlement à la réalisation des logements «L’Etat veut livrer des cités intégrées avec toutes les infrastructures d’accompagnement nécessaires, notamment un siège de sûreté, une structure de santé, une antenne annexe de l’APC, ainsi que des bureaux de service tel que Sonelgaz, Algérie Télécom, SEOR à titre d’exemple» a indiqué le directeur général de l’AADL, Mohamed Tarek Belaribi lors d’une visite d’inspection effectuée dans la wilaya d’Oran.

Nouvelle méthode de gestion

Concernant la gestion des futures cités, le même responsable a affirmé que le nouveau programme sera soumis à une nouvelle méthode de gestion «Nous avons déjà installé des entreprises de service dans les nouvelles cités réceptionnées. La plupart d’entre elles ont été créées dans le cadre de l’ANSEJ et elles interviennent dans l’activité du nettoyage ou la maintenance», a-t-il assuré. Contacté par notre journal au sujet des programmes intégrés en cours, le directeur de logement et des équipements publics de la wilaya d’Oran DLEP, Sibani, nous a expliqué d’abord qu’initialement les nouvelles cités construites disposent de locaux et bureaux aménagés pour accueillir les sièges de services publics de base, à l’exemple de la poste, agences commerciales de télécommunication, Sonelgaz, Seor, antenne communale, ect. Par ailleurs et concernant les établissements éducatifs, le DLEP d’Oran nous a dévoilé quelques chiffres des programmes inscrits au titre de l’année 2017 dont une partie non encore lancée. Ainsi, l’on saura que dans le cycle primaire, Oran a bénéficié de 19 écoles destinés aux cités accueillant les nouveaux programmes du logement social, contre 8 écoles en 2016. Cinq autres écoles sont destinées aux sites accueillant les programmes LPP (logement promotionnel public) inscrits au budget de l’année 2016. Quant aux cités formule Aadl, ils ont bénéficié de 4 groupes scolaires. Dans le cycle moyen, les programmes de logements sociaux ont bénéficié de 11 établissements contre 4 en 2016, le LPP un seul CEM. Pour les cités AADl, elles ont bénéficié de 3 CEM au titre de l’année 2016. S’agissant du cycle secondaire, les programmes sociaux ont bénéficié de 5 lycées au titre de l’année 2017 contre un seul en 2016. Quant aux cités LPP et Aadl, elles ont bénéficié successivement d’un seul et 2 lycées au titre de l’année 2016.

Livraison de 16.765 logements

Pas moins de 16.765 logements tous types confondus seront livrés au courant de cette année (2017), selon les prévisions de la direction de wilaya du logement. Les chantiers de réalisation de différents programmes de logements, dont le public locatif (LPL), le promotionnel aidé (LPA), logements sociaux participatifs (LSP), location-vente (AADL), connaissent une dynamique permettant la livraison, d’ici à la fin de l’année en cours, de grandes parties des programmes de logement lancés à Oran, a souligné le directeur du logement, Bahar Mohamed dans une déclaration à l’APS. Durant le premier semestre 2017, la wilaya d’Oran a enregistré la livraison de 4.950 logements dont 1.419 LPL.
Pour ce même type de logements, constituant environ la moitié des programmes de logements initiés et soutenus par l’Etat, les prévisions de la direction du logement table sur une livraison de 10.015 unités avant la fin 2017, a indiqué le même responsable qui prévoit également la réception de 3.000 logements au titre du programme (AADL). Le programme LPA verra la livraison de 1.143 logements cette année et 1.096 unités au titre du programme de logement promotionnel public réalisé par l’ENPI, a-t-il ajouté. Le programme d'habitat rural a pour objectif de livrer 577 unités, a signalé M. Bahar qui a fait savoir que d’autres types de logements s’apprêtent à être livrés, dont les logements promotionnels réalisés par des promoteurs privés, les logements d’astreinte des institutions publiques et le LSP. La dernière tranche de ce programme est composée de 786 logements. A rappeler que l’année écoulée (2016) avait connu la livraison de 17.734 logements sur un total d'environ 27.600 logements prévus.


espaces verts
Création d’une « banque verte »

Le wali d’Oran a donné des instructions portant création, dans les plus brefs délais, d’une «banque verte» destinée à accompagner la campagne « année verte « ayant pour but la plantation de plus de 50.000 arbres et arbustes de différentes espèces. La gestion de cette opération à laquelle participent la direction de l’environnement, la conservation des forêts et les communes a été confiée à l’établissement public «Oran vert». Selon les responsables locaux, ce projet a pour objectif de créer davantage d’espaces verts à travers les principales artères et grands boulevards de la wilaya d’Oran, entre autres, l’axe menant à l’aéroport d’Oran et celui reliant le chef-lieu de la wilaya à la corniche supérieure et la RN11.


Distribution de trousseaux scolaires
Plus près des démunis

La direction de l’action sociale a entamé cette semaine la distribution de plus de 10.300 trousseaux scolaires dont 9.000 sont destinés à la direction de l’éduction, a-t-on appris de l’une de ses responsables en l’occurrence Mme Bentabet.
La quantité restante sera distribuée aux élèves nécessiteux scolarisés dans les zones isolées, a-t-elle ajoutée. Le budget consacré à cette opération est de l’ordre de 20 millions de dinars, alloué par le ministère de Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme. La valeur des trousseaux varie de 1.700 à 5.000 DA a-t-on précisé. Selon notre interlocutrice, les 26 communes de la wilaya n’ont pas encore communiqué les données financières de cette opération à la tutelle locale. L’opération est gérée en collaboration avec les associations caritatives habituées, chaque année, à collecter des dons faits par des particuliers à la veille de chaque rentrée scolaire. Nous apprenons par ailleurs que la direction de l’Action sociale participe à une opération de sensibilisation organisée par le Croissant-Rouge algérien en collaboration avec la Radio régionale d’Oran au profit des élèves issus de familles nécessiteuses. A ce propos, M. Benmoussa, directeur du bureau d’Oran CRA, a indiqué à notre journal que l’opération a été lancée, il y a deux semaines de cela et devra se poursuivre quelques jours».

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions