Ligne maritime Oran - Ain Turck : le bon cap

2.000 passagers par jour
PUBLIE LE : 30-08-2017 | 0:00

 Pas moins de 84 familles occupant des habitations précaires seront relogées la semaine prochaine  à Mascara, a-t-on appris hier du wali, Mohamed Lebka.

La ligne maritime reliant Oran et Ain Turck, lancée le 5 juillet, connaît un franc succès auprès des estivants, avec une moyenne de 2.000 passagers par jour, a affirmé le directeur régional de «Algérie ferries» à Oran. L’engouement de la population pour cette ligne n’a pas baissé durant toute la saison estivale, a noté M. Benameur Latrache, estimant que la population   avait soif de ce genre de plaisirs nautiques, notamment que le prix fixé est très abordable. «A 200 dinars la place pour un adulte et 100 DA pour un enfant, tout le   monde peut se permettre cette balade en mer», dit-il ajoutant que le prix a été subventionné par l’Etat pour permettre à tout le monde d’en profiter.
Les deux bateaux affrétés auprès d’une compagnie italienne continueront leur service jusqu’au 4 septembre, avec l’intention de reprendre à la prochaine saison estivale, fait savoir le même responsable. Après l’arrêt de la ligne maritime, les travaux seront relancés au niveau   du quai construit à la plage «Les Dunes» à Ain Turck, pour la réalisation de brise-lames, nécessaires pour faciliter l’accostage des navires.  En effet, au cours du voyage inaugural, le bateau n’a pu accoster et s’est vu obligé de faire demi-tour vers le port d’Oran.
L’absence de brise-lames a rendu son accostage impossible dans cette zone connue pour la puissances de ses courants.  
Avec la construction des brise-lames, il serait possible de garder la ligne à longueur d’année, souligne M. Latrache ajoutant qu’il est même possible d’acheter des bateaux au lieu de les affréter. (APS)


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com