NOUVELLES De sétif

Un projet d’envergure qui avance au rythme de la rigueur qui lui est imposée autant par les responsables de l’entreprise du métro d’Alger, maître de l’ouvrage que par la présence constante du wali Nacer Maskri qui, faisant de ce mégaprojet son cheval de bataille, investit constamment le terrain et veille au respect des échéances, non sans lever toutes les contraintes pour consolider cette dynamique.
PUBLIE LE : 26-08-2017 | 0:00

Tramway
dans les délais

Un projet d’envergure qui avance au rythme de la rigueur qui lui est imposée autant par les responsables de l’entreprise du métro d’Alger, maître de l’ouvrage que par la présence constante du wali  Nacer Maskri qui, faisant de ce mégaprojet son cheval de bataille, investit constamment le terrain et veille au respect des échéances, non sans lever toutes les contraintes pour consolider cette dynamique.

Par ailleurs la visite plus d’une fois de Hadbi Omar, président-directeur général de l’entreprise du métro d’Alger  sur ce chantier où bien des enseignements ont été tirés des réalisation précédentes, n’est pas sans attester de l’importance que revêt la réalisation de ce transport en commun en site propre réalisé dans la cinquième ville d’Algérie. Comme il ne manquera pas de constater lors de sa dernière visite consacrée aux derniers essais dynamiques opérés avec succès sur une distance de 3.000 m  que « le tramway de Sétif avance très bien, il est en bonne voie. Je peux dire que Sétif est un exemple de coopération et d’entraide, sachant que toutes les entraves sont levées. Nous serons donc au rendez-vous et le tramway sera livré dans les délais ».
Pour sa part, le wali n’a jamais caché ses ambitions pour avancer toujours plus vite, sans que la qualité n’en pâtisse et  faire que cette cadence soit soutenue et même accentuée en prenant sur place toutes les décisions qui s’imposent.
Les essais dynamiques se poursuivront pour le prochain roulage jusqu’à Ain Fouara  à partir du centre de maintenance, au moment où les travaux d’aménagement urbain battent leur plein, sachant que là aussi le wali a instruit les responsables concernés de traiter toute la partie droite de cet axe jusqu’au siège de la wilaya avec des échéances qui visiblement se précisent  dans le  bon sens. Avec le tramway qui roule dans le sens des exigences d’une métropole, la pénétrante autoroutière Djen Djen-El Eulma, le dédoublement de la voie de chemin de fer sur le tronçon Sétif –El Gourzi, les 75 km d’autoroute qui traversent le territoire de cette wilaya, les grands transferts hydrauliques et l’aéroport du 8 Mai-1945 pour ne citer que ces projets, il est ainsi permis de dire que Sétif avance dans la réalisation de ses grandes ambitions.

3.473 logements
attribués

Au moment ou la gaz naturel gagne du terrain, allant à la conquête des coins les plus reculés de la wilaya et frôlant aujourd’hui un taux de couverture de près de 95% qui place cette wilaya parmi les mieux nanties du pays et lui permet de fixer les populations, le logement dans tous ses segments ne cesse de connaître de réelles avancées en dépit de la demande qui ne cesse d’augmenter. Des avancées  qui sont d’autant plus perceptibles dans les segments du logement public locatif et du logement rural et constituent ainsi des éléments forts de la demande exercée dans les 60 communes d’une wilaya où l’effort consenti par les pouvoirs publics n’est pas sans aller régulièrement dans le sens des aspirations des  populations qui en exercent encore la demande, sachant de surcroît que Sétif est une wilaya qui regroupe plus de 40 communes à caractère rural.
C’est à ce titre que sur les 5.095 logements publics pré-affectés, 3473 ont fait l’objet de remise des clefs cette année. Des logements dotés de toutes les commodités nécessaires, l’eau, l’électricité et le gaz, la route ainsi que le raccordement aux VRD qui constituaient jusque-là, une contrainte majeure  enfin levée au fur et à mesure et dans ses moindre détails pour permettre à ces citoyens qui ont tant attendu de disposer d’un logement décent.
 Sur ce plan, le wali n’est pas allé  de main morte lors de ses visites au niveau des différents chantiers, traitant ces projets au cas par cas, allant jusqu’au moindre détail en visitant logement par logement, et n’accordant aucune concessions sur ce volet : «Rien ne doit être laissé au fait du hasard. Le citoyen qui obtient un logement doit y trouver toutes les commodités nécessaires et ne pas avoir ensuite à s’engouffrer dans une série de contraintes après avoir attendu ce moment de bonheur. Ce même bénéficiaire qui doit aussi veiller aussi  à l’entretien de cet acquis et contribuer à toujours offrir un cadre de vie décent à ses enfants» a-t-il souligné en s’adressant aux chefs d’entreprises mais aussi à ces bénéficiaires de logements .
C’est donc dans cette dynamique qui tend progressivement à réduire le nombre de logements pré-affectés pour arriver bientôt à un taux zéro, que les clefs de 410 logements publics locatifs ont été remises récemment aux bénéficiaires dans différentes communes,150 à Ain Azel, 90 à ouled Tebben, 80 à Tella, 60 à Guelta Zergua, et 30 à Beni Chebana en attendant que 260 autres unités du genre, le soient dans les prochains jours, 170 à Ouricia, 70 à Tizin Bechar et 20 à El Ouldja et tout le reste progressivement au fur et à mesure que les travaux de VRD sont achevés.
Le logement rural n’en est pas moins sans gagner beaucoup de terrain au vu des investissements forts consentis par l’Etat et l’adhésion suscitée dans les nombreuses contrées lointaines de cette wilaya où près de 30.000 logements du genre ont été achevés, au moment où 4.827 unités sont en cours de réalisation et 2.509 en voie d’être lancés sur un programme global de 37 181 logements. Autant de réalisations qui s’inscrivent de plain- pied dans un programme global de 101.365 logements tous segments confondus sur lesquels 58.235 ont été réceptionnés, 24.031 en cours de réalisation et 18.199 en cours de lancement.
 

Rentrée scolaire
La police mobilisée

 

En prévision des rentrées  sociale et scolaire, les services de police relevant de la Sûreté de la wilaya de Sétif ont mis en place un imposant programme marqué par l’ensemble des moyens humains et matériels pour une couverture sécuritaire la plus large qui soit.
Une action d’autant plus importante qu’elle permettra, au delà du climat social serein et tranquille qu’elle aura à préserver et à consolider, à assurer une couverture optimale des espaces environnants de nombreux établissements scolaires.
Dans ce contexte précise un communiqué de la cellule de communication et des relations générales, il est utile de souligner que les services de police assurent la couverture sécuritaire de plus de 400 établissements répartis sur le territoire de la wilaya et mobilisent à cet effet près de 3.000 policiers.
Une rentrée qui sera également marquée par le retour du «policier référent» dont la mission de sécurisation des établissements scolaires s’est traduite, il faut le souligner, par de bons résultats dans une dimension de proximité.
Une action préventive soutenue qui tendra à rapprocher davantage la police du citoyen  et sera consolidée par une présence constante sur le terrain  à l’effet de veiller à sa sécurité et sa tranquillité.
Pour ce faire, le programme mis en place en application des directives de la direction générale de la Sûreté nationale va dans le sens de la consolidation des efforts déjà mis en œuvre qui passe entre autres par une maitrise la meilleure qui soit du terrain à travers le redéploiement des services et des unités de police opérationnelles.
Des équipes de radar seront mobilisées pour veiller au respect de la circulation routière et assurer sa fluidité, de même que des patrouilles sécuritaires seront multipliées tous les jours de la semaine indique ce même document qui rappelle la reprise du programme de sensibilisation initié par DGSN au profit des écoliers.
 

Formation
paramédicale
110 nouveaux postes

Le secteur de la santé dans la wilaya vient de bénéficier de 110 nouveaux postes pédagogiques dans différentes spécialités paramédicales au titre de l’année 2017-2018. Un nouvel apport important qui s’intègre dans la stratégie du ministère de tutelle, visant notamment à combler les déficits enregistrés en la matière au niveau des établissements publics hospitaliers et structures de proximité. A cet effet l’Institut national supérieure de formation para-médicale qui a déjà formé plusieurs promotions depuis son ouverture à lancé l’opération d’inscription  pour les titulaires du baccalauréat pour une formation dans différents profils. Il s’agit notamment de la formation de 40 infirmières de santé publique, 16 manipulateurs en imagerie médicale, 18 laborantins, 25 sages-femmes, 3 ergothérapeutes, 3 aides-soignants ainsi que 2 assistante sociales et 3 agents spécialisés dans le domaine de l’hygiène publique, dont la formation pour ces deux dernières spécialités sera assurée à Bouira et Batna. Un apport de taille pour la wilaya de Sétif ou  l’Institut national supérieur de formation para-médicale a veillé sans cesse  depuis son ouverture à œuvrer dans une optique de qualité qui s’est déjà traduite par la formation de plusieurs promotions auxquelles s’ajoute la toute récente de 97 agents paramédicaux affectés sur le terrain après un cursus de 3 années.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com