mardi 12 dcembre 2017 20:58:38

Conférence des Parlements africains, Promotion de la jeunesse en Algérie : Au cœur des priorités

L’Algérie a placé la promotion de la jeunesse «au cœur de ses priorités» aux fins de promouvoir le rôle de cette composante essentielle de la société dans le processus de développement socio-économique national

PUBLIE LE : 13-08-2017 | 0:00
D.R

L’Algérie a placé la promotion de la jeunesse «au cœur de ses priorités» aux fins de promouvoir le rôle de cette composante essentielle de la société dans le processus de développement socio-économique national, a indiqué le vice-président de l’Assemblée   populaire nationale (APN), Djamel Bouras lors des travaux de la 9e conférence annuelle des Parlements africains qui s’est tenue les 10 et 11 août au siège du Parlement panafricain à Midrand en Afrique du Sud.  M. Bouras qui a conduit la délégation parlementaire algérienne à cette conférence ayant pour thème principal : «Exploiter le dividende démographique grâce à l’investissement dans la jeunesse», a mis en avant   les différents programmes et mécanismes mis en place par le gouvernement algérien en faveur de la jeunesse, indique samedi un communiqué de l’APN. A titre d’illustration, M. Bouras a fait référence au Conseil supérieur de la jeunesse inscrit dans la Constitution de 2016, précisant, à cet égard, que ce Conseil, placé auprès du Président de la République, se veut «une institution consultative ayant pour mandat de formuler des avis et des recommandations sur les besoins de la jeunesse et son épanouissement dans les domaines économique, social éducatif, culturel et sportif». Il a fait savoir que le Conseil supérieur de la jeunesse a également pour mission de «contribuer à la promotion des valeurs nationales, de la conscience patriotique, de l’esprit civique et de la solidarité sociale».  M. Bouras a saisi cette occasion pour réitérer «la disponibilité et l’engagement de l’Algérie à s’associer et à soutenir toute initiative africaine visant à promouvoir le rôle de la jeunesse en faveur de l’émancipation et développement du continent africain conformément à la vision de l’Agenda 2063 de l’Union africaine», note la même source. Il a relevé, dans ce cadre, les efforts consentis par l’Algérie depuis son indépendance au profit de la jeunesse africaine, affirmant que 100.000 cadres africains ont été formés dans les différentes universités et centres de formation professionnelle algériens. (APS)  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions