dimanche 22 octobre 2017 18:11:39

Préinscriptions universitaires : Le premier choix majoritaire

Un total de 219.288 bacheliers, soit un taux de 66,51% du nombre global des préinscrits, ont été orientés vers leur premier choix, au terme de la première phase des préinscriptions universitaires, a annoncé hier le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Salah Eddine Seddiki.

PUBLIE LE : 13-08-2017 | 0:00
Ph : Nacéra I.

«96,48% des nouveaux bacheliers ont effectué leur préinscription», a souligné, hier, le SG du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

M. Mohamed-Salah Eddine Seddiki,  qui s’exprimait à Alger, lors d’une conférence de presse portant sur les résultats de l’orientation des nouveaux bacheliers de 2017, a notamment révélé que le taux de satisfaction du 1er choix des lauréats du baccalauréat de cette année s’élève à 66,51%. A noter également que 15,84 % des nouveaux bacheliers ont pu accéder à leur deuxième choix, au moment où le pourcentage relatif aux 3e et 4e choix est respectivement de 5,99% et de 3,18%. Il faut savoir que lors de l’année universitaire 2017-2018, ce sont pas moins de 100.360 nouveaux bacheliers qui suivront leurs cours en système LMD Sciences humaines et sociales, alors que 184.653 étudiants sont « affectés vers le LMD - Sciences et technique ». A retenir, également, que 10.140 nouveaux bacheliers (3,18%) devront entamer cette année leur parcours universitaire dans les filières médicales et sciences vétérinaires. Les admis au niveau des écoles supérieures et des écoles nationales supérieures (ENS) représentent respectivement 2,38% et 1,87% du nombre global des bacheliers de cette année, qui est de 341.744 lauréats. Evoquant ensuite les moyennes minimales d’affectation pour les études en médecine, en pharmacie et en chirurgie dentaire, le SG du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique précise que celles-ci se déclinent respectivement comme suit: 15,84/20 ; 15,25/20 et 15,62/20.
La moyenne exigée pour prétendre s’inscrire à l’Ecole nationale polytechnique d’Alger est de 15,48 ; celle requise pour suivre les cours au niveau de l’Ecole nationale supérieure d’informatique est de 16,41.
Il faut savoir que même si l’opération des préinscriptions universitaires pour les nouveaux bacheliers est désormais close, il reste encore cependant pas moins de 10.495 nouveaux bacheliers qui sont, à ce jour, «non affectés».

Possibilité d’une deuxième préinscription

Quel sera donc le sort de ces bacheliers? En réponse à cette question, le conférencier assurera de prime abord qu’il y aura « une place pédagogique pour chaque bachelier » avant d’enchaîner son exposé sur la procédure de la deuxième phase de préinscription qui devrait prendre fin aujourd’hui. L’orateur explique que cette phase concerne, en fait, « les bacheliers n’ayant pu bénéficier d’aucun de leurs quatre choix » ; ceux « affectés à une filière à test et qui échouent aux tests» et enfin « ceux affectés en LLA/ SEGC/Droit dans un établissement qu’ils ne souhaitent pas ». Aussi, et après la soumission au bachelier concerné d’une liste des filières auxquelles il peut prétendre, l’intéressé aura la possibilité d’introduire « quatre choix, au maximum».
Cela dit et lors du traitement des vœux de cette deuxième phase, les capacités d’accueil des établissements universitaires seront prises en compte au même titre que les vœux des bacheliers. Date importante à retenir, dans ce contexte, l’annonce des résultats des affectations «deuxième phase » est prévue pour le mercredi 16 août 2017.Le calendrier de la suite du processus recèle également l’ouverture de la plateforme d’hébergement, du 12 au 18 août et du 5 au 9 septembre. En effet, parmi les nouveautés de cette année, les étudiants ont toute la latitude de s’inscrire dans les cités universitaires, pour la première fois, à travers une plateforme numérique, et ce, à partir du 12 août, c’est-à-dire, depuis hier. Le ministère de l’Enseignement supérieur annonce par ailleurs que la plateforme électronique dédiée aux demandes de changements autorisés sera ouverte les 5 et 6 septembre prochain.
Ces demandes concernent ceux qui souhaitent le transfert vers une autre filière dans le même établissement seulement. Aussi, le changement vers une autre ville universitaire peut éventuellement concerner « les étudiants dont les parents ont été mutés ou les bachelières ayant changé de lieu de résidence suite à un mariage». Ces demandes de changements «autorisées» seront examinées entre le 7 et le 9 septembre prochain, alors que la période des inscriptions définitives est fixée du 10 au 14 septembre 2017.
A retenir, par ailleurs, que l’évolution du nombre de bacheliers est en hausse. En effet, ce nombre est passé de 330.133 bacheliers en 2016, à 341.744 en 2017. Pour les seules trois années étalées entre 2015 et 2017, leur nombre a atteint plus d’un million de lauréats.
Pour ce qui est de l’évolution des résultats du Bac de 2016 et de 2017, il y a lieu de noter que « malgré la diminution du nombre de candidats, le nombre de bacheliers a augmenté, du fait de l’amélioration du taux de réussite de six points pour les scolarisés et de quatre points pour les candidats libres», relève l’étude comparative de l’évolution des résultats de cet examen décisif. A signaler, enfin, que l’effectif global des étudiants attendus pour l’année 2017-2018, tous cycles confondus, atteindra 1.700.000 étudiants, soit une augmentation de plus de 10% par rapport à l’année dernière. Il faut dire, à ce sujet, que le réseau universitaire national —fort de 49 universités outre l’UFC, de 13 centres universitaires, 32 écoles supérieures, 11 ENS et 51 autres établissements qui sont sous tutelle pédagogique— est en mesure de contenir ce nombre à la fois croissant et important de bacheliers.
Soraya Guemmouri

Un total de 219.288 bacheliers, soit un taux de   66,51% du nombre global des préinscrits, ont été orientés vers leur premier   choix au terme de la première phase des préinscriptions universitaires, a   annoncé hier  le secrétaire général du ministère de l'Enseignement   supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Salah Eddine Seddiki.   Pour les bacheliers orientés vers leur deuxième choix, le taux est de 15,84%), tandis que 8,48% ont été affectés dans   leur troisième choix et 5,99% dans leur quatrième choix

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions