mercredi 23 aot 2017 01:36:45

Prévention des accidents de l’été : El-Aman sur le terrain

La campagne estivale de sensibilisation aux drames de l’été, à savoir les intoxications alimentaires, les accidents de la route et les noyades, a pris fin, hier, à l’esplanade du port El-Djemila (ex-La Madrague) à Aïn-Benian, après deux journées portes ouvertes, organisées vendredi et hier, par l’association de protection des consommateurs El-Aman.

PUBLIE LE : 13-08-2017 | 0:00
D.R

La campagne estivale de sensibilisation aux drames de l’été, à savoir les intoxications alimentaires, les accidents de la route et les noyades, a pris fin, hier, à l’esplanade du port El-Djemila  (ex-La Madrague) à Aïn-Benian, après deux journées portes ouvertes, organisées vendredi  et hier, par l’association de protection des consommateurs El-Aman.

Le coup d’envoi de cette campagne a été donné le 28 juillet dernier à l’hyper-marché Ardis à Alger en passant par la place El-Kettani à Bab El-Oued, à la place El Emir Abdelkader et au niveau de certaines plages du littoral afin de prévenir les accidents de l’été en sachant comment réagir quand ils surviennent.
Tout au long de ce périple, l’association concentre son activité durant la période estivale sur ces trois thèmes en raison des nombreux décès qu’ils engendrent.
Pour ce week-end, le président de l’association, Hassan Menouar, a saisi l’occasion pour appeler le consommateur à faire montre de «vigilance», lors de l’acquisition des produits en général, et des produits alimentaires périssables en particulier
Il a précisé que durant la saison estivale, le taux des intoxications, des noyades et des accidents de la route s’élève d’une manière inquiétante ce qui nécessite la mobilisation des différents services de sécurité et même des citoyens qui doivent faire preuve de conscience durant cette période sensée être délicate. Selon les dernières statistiques des services concernés, ces phénomènes ont atteint des proportions alarmantes. A titre d’exemple et en se basant sur le bilan de la Protection civile, l’orateur a cité 49 cas de décès par noyade dans des plans d’eau (barrages, retenues collinaires et autres) durant la période allant du 1er juin au 23 juillet de l’année en cours. Le même responsable a indiqué qu’«il y a lieu d’agir sur la prévention de la population», comme pour privilégier surtout la vigilance pour arrêter ce genre de drames qui endeuillent les familles. Sur un autre plan, il  évoque cette situation inquiétante d’intoxication alimentaire, notamment durant les fêtes de mariage et dont le nombre effarant des victimes avoisine les 6.004 cas enregistrés en 2016. Des chiffres dont a tenu en compte cette association, notamment par son premier responsable qui s’est référé aux données récentes rendues publiques par le ministère du Commerce. Un bilan jugé de «dramatique et d’alarmant», dont le phénomène a engendré deux cas de décès parmi les 2.863 personnes touchées, enregistré seulement au cours du premier semestre de l’année en cours.
Cette campagne estivale de sensibilisation a également pointé du doigt les accidents de la route, en raison des périls qu’ils ont causés. Quelque 12.358 accidents ont été enregistrés au premier semestre 2017, selon un bilan dressé récemment, dont plus de 96% des cas incombent au facteur humain, autrement dit, le conducteur du véhicule. Ainsi, l’excès de vitesse, l’inattention de l’automobiliste dans les quartiers et les dépassements dangereux en sont les dérives qui mènent à l’hécatombe que l’on connaît aujourd’hui sur les routes du pays. M. Menouar, cette action d’envergure est motivée par les nombreux cas de décès à l’origine des trois phénomènes qui continuent à emporter annuellement leur lot de victimes.
Il faut rappeler que ces différentes manifestations qui ont eu lieu deouis l’hyper-marché Ardis en passant par la place El Kettani à Bab El-Oued, la place El Emir Abdelkader et certaines plages du littoral algérois, avait vu l’installation de guichets dédiés au consommateur, en l’invitant à exposer ses doléances afin de les traiter et de l’orienter. En ce sens, le président de cette association avait indiqué que des plaintes sont aussi reçues pour des activités diverses, comme celles des camions dépanneurs, des laboratoires d’analyse médicale, du commerce de l’électroménager et des cosmétiques. En outre, M. Menouar a relevé qu’un bilan mensuel sera établi sur la base des plaintes recueillies au niveau du guichet, dont un rapport sera transmis aux ministères du Commerce, des Travaux publics et de l’Agriculture à l’effet d’apporter les solutions qui s’imposent.
R. S.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions