mercredi 23 aot 2017 01:32:33

Le Coin du copiste : L’Opéra d’Alger ne chôme pas…

C’est la saison la plus animée pour l’Opéra d’Alger, qui redouble d’activités de toutes sortes et particulièrement cet été avec une série de concerts.

PUBLIE LE : 13-08-2017 | 0:00
D.R

C’est la saison la plus animée pour l’Opéra d’Alger, qui redouble d’activités de toutes sortes et particulièrement cet été avec une série de concerts. Cette  structure culturelle  nouvellement édifiée pour accueillir de grands événements est devenue ces derniers temps fonctionnelle à souhait puisqu’elle devient, pour le bonheur des spectateurs algérois et même de l’intérieur du pays, une vitrine ouverte pour l’expression artistique de nos plus fervents chanteurs qui veulent briller de leur talent l’espace d’une soirée. Les invitations se succèdent parfois au rythme d’une semaine, et cette fois, les organisateurs, à leur tête Nourredine Saoudi, ont prévu de rendre un hommage posthume à l’artiste oranais Blaoui El Houari, que nous venons de perdre, avec un concert qui se tiendra ce jeudi sous la direction de Maâti Rachid, qui sera accompagné de plusieurs chanteurs : « Géant de la musique algérienne et oranaise en particulier, Blaoui El Houari était pour beaucoup le père fondateur de ce qui sera amené à devenir la musique « Raï ». Actif depuis les années 40, il aura composé, chanté et enregistré une centaine d’albums jusqu’à sa disparition, le 9 juillet dernier », rappelle une source, en hommage à l’artiste défunt qui avait consacré toute sa carrière et plus même, voire l’essentiel, au service de l’art de sa région et des autres villes du pays. Pour ce faire, un groupe d’interprètes ont répondu présent pour raviver dans la mémoire du public le parcours du chanteur disparu ; il s’agit de : «  Rahal Zoubir, Maâti El-Hadj, Amel Atbi et Baroudi Benkhadda reprendront durant ce concert plusieurs titres de Blaoui El Houari, tels que « El Marsem », nom donné à ce concert », précise le site en avançant le nom des artistes, sans indiquer le contenu particulier que l’on devine toutefois entre les reprises des titres à succès présentées peut-être avec des voix et une orchestration différentes. Quelques jours après, dans la soirée du dimanche 20 août, ce sera au tour d’un grand nom de la musique algérienne et kabyle à l’affiche : Akli Yahiatene. « Le Grand Concert », du nom de l’événement, viendra rendre hommage à la voix d’une génération durant la colonisation. Le chantre de la musique kabyle animera ce concert avec des titres atemporels, tels que « Yal Menfi », repris par plusieurs artistes depuis, à l’image de Rachid Taha et Cheb Khaled.
L. Graba

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions