mardi 12 dcembre 2017 15:09:38

Développement des régions frontalières : nouvelle stratégie avant fin 2017

Le Sud d’Algérie et ses régions frontalières recèlent réellement d’énormes richesses en hydrocarbures, en minerais et même en eau. Donc il y a un grand intérêt à se tourner vers cette destination.

PUBLIE LE : 13-08-2017 | 0:00
D.R

Le Sud d’Algérie et ses régions frontalières recèlent réellement d’énormes richesses en hydrocarbures, en minerais et même en eau. Donc il y a un grand intérêt à se tourner vers cette destination.

En effet, les Pouvoirs publics sont conscients de la grande importance de son développement. La preuve étant que ces dernières années, on constat que plusieurs visites des hauts responsables du gouvernement et des hommes d’affaires ont été effectuées ainsi qu’un programme d’investissements colossaux est mis en place. Aussi, la récente visite de deux jours dans la wilaya de Tamanrasset et les wilayas déléguées de In Salah et de In Guezzam, du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, constitue un signe fort de la grande importance accordée à ces régions sahariennes. Au cours de cette visite, le ministre n’a pas cessé de s’appuyer sur la nécessité de booster la croissance des wilayas du Sud, notamment Tamanrasset et les régions frontalières. Il a annoncé, à cet effet, que le gouvernement comptait mettre en place une nouvelle stratégie de développement des régions frontalières avant la fin de l’année 2017, en vue d’insuffler une nouvelle dynamique à ces régions conformément aux instructions du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
Il a précisé que ce programme concernera tous les domaines de développement local, avant d’ajouter que tous les moyens matériels et humains seront mobilisés à cet effet. L’hôte de la région n’a pas manqué de soulever les retards enregistré dans les projets d’investissement lancé depuis quelques années, toute en exprimant sa désapprobation. Il a fait savoir que ces retards sont dus à la bureaucratie et autres au manque du sérieux et des «défaillances» de certaines entreprises en charge de la réalisation de ces projets. A une question relative aux préoccupations des élus locaux de la wilaya déléguée concernant la prise en charge des besoins de la communauté algérienne résidant dans les pays voisins, notamment après la fermeture du Consulat d’Algérie à Gao (nord du Mali), M .Bedoui a souligné l’organisation d’une réunion prochainement entre les notables de la région et le ministre des Affaires étrangères à l’effet d’examiner la facilitation des procédures administratives en faveur de cette communauté. Mettant à profit cette occasion le ministre a rassuré les citoyens de la région qu’application des directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, il n’existe aucun gel des programmes de développement qui concernent les intérêts et les préoccupations quotidiennes du citoyen, notamment dans le secteur de l’Education nationale, le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la Formation et l’Enseignement professionnels, ainsi que les secteurs de la Santé, de l’Habitat et de l’Urbanisme. Avant de rentrer sur Alger, le ministre a exprimé ses regrets de n’avoir pas pu se rendre à In Guezzam, en raison des mauvaises conditions météorologiques qui ont empêché l’atterrissage de l’avion, tout en promettant de s’y rendre «prochainement».
Makhlouf Ait Ziane
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions