mardi 24 octobre 2017 03:11:20

Le MPA répond à M. Bettache : La polémique enfle

La hache de guerre entre le MPA et l’ex-coordinateur du parti de la wilaya d’Alger, également P/APC d’Alger-Centre, est loin d’être enterrée et la polémique repart de plus belle.

PUBLIE LE : 12-08-2017 | 0:00
D.R

La hache de guerre entre le MPA et l’ex-coordinateur du parti de la wilaya d’Alger, également P/APC d’Alger-Centre, est loin d’être enterrée et la polémique repart de plus belle.

En effet, moins de 24 heures après la sortie médiatique d’Abdelhakim Bettache sur le site d’information électronique, TSA, dans laquelle il a longuement critiqué le président du Mouvement populaire algérien et relevé des dysfonctionnements et des anomalies « flagrantes » dans la gestion de cette formation, la direction du MPA a violemment réagi par le biais d’un communiqué de presse dont El Moudjahid détient une copie. Amnésie ou mensonge ? Tel est le titre de cette mise au point qui évoque des « contre-vérités » et des « désinformations » dignes d’un « aigri » et « looser » envers le parti et auxquelles s’est adonné, assure la même source, l’ancien cadre du MPA qui « ignore totalement » le règlement intérieur et les statuts du parti, ou « il ne les a pas lus », ajoute le communiqué. « Ejecté du FFS, puis du RND et un retrait de confiance des militants du MPA d’Alger, il annonce qu’il rejoint le TAJ. C’est vrai qu’il est en plein Mercato, même si le grand écart qu’il a effectué relève du sport des girouettes », déclare d’emblée le MPA, qui dément donc catégoriquement les « allégations » et les « mensonges » du maire d’Alger-Centre. A commencer par ses déclarations selon lesquelles, il n’y a pas eu, à ce jour, de comptabilité, ni de commission ou de secrétaire national chargé des finances. « C’est absolument faux ! Le MPA tient une comptabilité, qui est visée par un commissaire aux comptes agréé. Le sieur Bettache, en tant que porte-parole lors du dernier congrès, a assisté tout comme les 1.200 congressistes à la présentation et l’adoption du rapport financier du parti. La commission finances, présidée d’ailleurs par Rafik Kebiche, un militant de l’APC d’Alger-Centre, existe bel et bien, ainsi que le secrétaire national chargé des finances en la personne de Khatir Si Hamdi, député de Mascara », explique la direction du Mouvement populaire algérien, qui désavoue Bettache sur les chiffres liés à la participation du MPA aux scrutins. « Il dit qu’en 2012, nous avons seulement quatre mairies dans la capitale, alors qu’en vérité, c’était cinq dont Alger-Centre. Concernant les dernières législatives, il parle d’un échec du MPA et de liste imposée. Pour rafraîchir sa mémoire, nous lui rappelons qu’en 2012, le parti avait obtenu 7 sièges dans 4 wilayas contre 13 députés dans 11 wilayas pour les dernières législatives », notera encore le communiqué de presse qui précise, à propos des listes imposées, que c’est lui-même qui a installé la commission de wilaya des élections et qu’il siégeait en personne dans la commission nationale. Le MPA nie par ailleurs les dires de l’ex-coordinateur du MPA de la wilaya d’Alger sur une prétendue proposition de son président de figurer dans le gouvernement de Tebboune, au lendemain des législatives du 4 mai dernier. « Le nom de Amar Benyounès n’a jamais figuré sur notre liste de propositions. Par contre, celui de Bettache existait bel et bien », soutient le MPA qui assure que le parti s’attelle désormais à préparer les élections locales dans les « meilleures » conditions, avec la « ferme conviction » que « rien ne pourra le détourner » de son objectif. « Quant aux débats de caniveaux, les adeptes peuvent s’y adonner à loisir, sans nous », conclut la mise au point du Mouvement populaire algérien.
S.A.M.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions