mercredi 23 aot 2017 03:33:06

ADE de Chlef : Fuites en avant

Plus de 800 millions de DINARS de factures impayées.

PUBLIE LE : 12-08-2017 | 0:00
D.R

Les créances de l’Algérienne des eaux (ADE) de Chlef auprès de ses abonnés ont dépassé les 800 millions de dinars durant cette année, a relevé jeudi le directeur commercial de l’agence. L’unité ADE de Chlef détient plus de 800 millions de dinars de créances auprès de ses abonnés (toutes catégories confondues), dont un taux de 50 % (483.391.494.00 DA) auprès des communes et d’organismes publics, a indiqué Djilali Benfarah Abdennour. Après avoir estimé que ces créances constituent une contrainte pour l’amélioration des prestations de son entreprise, et au règlement de ses redevances auprès de la Sonelgaz et de la CNAS, entre autres, il a lancé un appel à tous les abonnés de l’ADE (ménages et organisme publics confondus) en vue de régler leurs dûs, dans les plus brefs délais, afin d’éviter l’application de mesures répressives à leur encontre, a-t-il averti. Le responsable a signalé, à cet effet, l’introduction de poursuites judiciaires à l’encontre de plus de 80 clients, qui n’ont pas réglé leur redevances durant le 1er semestre 2017, au moment où d’autres abonnés plus conciliants ont bénéficié d’échéanciers pour régler leurs dettes. Selon le directeur de l’exploitation et de la maintenance auprès de cette unité, Fodil Benmouna, l’amélioration des prestations de l’entreprise est tributaire du recouvrement de ces créances, d’autant plus, a-t-il ajouté, qu’un taux de 50 % de l’eau produite n’est pas facturée à cause des fuites et des vols d’eau, notamment, signalant l’enregistrement, à ce titre, de pas moins de 48 raccordements illicites, durant le premier semestre 2017. Les données fournies par ce responsable font en outre, part d’un volume de 20,4 millions de m3 d’eau produit, durant le 2e trimestre 2017, par l’ADE de Chlef ayant permis une amélioration de la distribution d’eau au niveau de nombreux quartiers du chef lieu et de nombreuses communes. M. Benmouna a également signalé le parachèvement attendu, à la fin 2017, des travaux de rénovation du réseau AEP du centre-ville de Chlef, tandis que des actions similaires devront, également, profiter aux réseaux AEP des communes de Bouzeghaia, Taougrite, Zeboudja, Boukadir, et Sidi Okacha, dont les chantiers ont déjà été lancés. Outre les barrages d’Oued Fodda et Sidi Yakoub, la wilaya de Chlef compte une station de dessalement d’eau de mer à Ténés, d’une capacité de production de 200.000 m3/j, dont la contribution est avérée dans l’amélioration de la distribution de ce produit vital au niveau de 28 communes de la région, dans l’attente du parachèvement du raccordement de trois autres localités. (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions