dimanche 23 juillet 2017 01:50:50

Programme du Président de la République : Affirmation du caractère social de l’état

Deux jours après la visite du Premier ministre, M. Abdelmadjid Tebboune, sur le site de Sidi Abdallah où il a eu à inaugurer plusieurs projets, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Youcef Cherfa, devrait s’y rendre aujourd’hui, pour procéder à la distribution d’un nouveau quota de logements AADL et LPP au profit des heureux bénéficiaires.

PUBLIE LE : 17-07-2017 | 0:00
Ph : Billal

En attestent les nombreux mégaprojets initiés ces dernières années à Alger par le biais desquels la première ville s’est nettement métamorphosée au gré d’une série d’infrastructures déjà réceptionnées où en cours de réalisation dans divers domaines. Des infrastructures relevant du secteur de l’Habitat, du Tourisme, du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale sans oublier l’œuvre monumentale de la Grande Mosquée d’Alger inscrites au programme de la visite effectuée samedi dernier par le Premier ministre dans la capitale. Une sortie sur le terrain qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Président de la République pour le développement. Dans son chapitre lié au développement de la ville d’Alger, force est de reconnaître que les hautes autorités sont parvenues depuis ces dernières années à consacrer une série d’acquis obéissant aux orientations du Chef de l’Etat. Le premier exploit, en étroite relation avec l’amélioration du vécu des citoyens n’est autre que l’éradication des bidonvilles, une action audacieuse au bénéfice de dizaines de milliers de citoyens qui ont pu accéder à des logements décents, après des années de souffrance, de misère et de promiscuité. Notons qu’en matière de logements, les pouvoirs publics ont consenti, sous la conduite du Président Bouteflika, un effort appréciable, jamais réalisé depuis l’indépendance. Que ce soit à Alger où ailleurs dans les autres régions, l’on comptabilise en effet plus de 3 millions d’unités de logements qui ont été construites durant la période s’étalant de 2000 à 2016. Toujours dans ce même domaine au centre d’un vif intérêt exprimé de manière ininterrompue par nos concitoyens, le Premier ministre a tenu à rassurer ce samedi au terme de sa visite à Alger que le rythme des réalisations des projets de construction de logements est satisfaisant, «au regard des opérations de remise des clés qui ont lieu au quotidien à travers l'ensemble du territoire».

Sidi Abdallah la «belle surprise»  

Il précisera dans ses déclarations à la presse que «les projets de logement avancent dans le bon sens, en dépit de quelques lacunes enregistrées» soulignant dans ce sillage l'importance des projets de réalisation des nouvelles villes à l'instar de Sidi Abdallah et Bouinan, qu'il a qualifiées de «belles surprises».
Dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah, ce sont quelque 16.000 logements de type location-vente qui seront réceptionnés d’ici novembre prochain, selon l’engagement solennellement exprimé par le Premier ministre. Ce qui portera le nombre total de logements distribués dans cette ville nouvelle à 26.000 unités. Sur place, M. Tebboune a procédé à l'inauguration de la 2e tranche du programme de logements englobant 3.280 logements, dont 2.080 unités de type AADL et 1.200 logements publics promotionnels (LPP) et a posé la première pierre d'un projet de réalisation de 14.200 autres logements, dont 11.000 unités de type location-vente et 3.200 LPP. L’Ecole supérieure de la sécurité sociale (ESSS) de Ben Aknoun fait partie des projets inaugurés ce samedi par le Premier ministre qui a qualifié cette réalisation «d’édifice unique dans le monde arabe et en Afrique, du fait qu'il répond aux standards internationaux». Autre réalisation de la même dimension, l’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger (ESHRA) construite dans la commune côtière d’Ain Benian où le Premier ministre a présidé la cérémonie de sortie de la première promotion d'étudiants au nombre de 32 et ayant bénéficié d’une formation de trois ans en gestion hôtelière et restauration. M. Tebboune a achevé sa visite dans la capitale en se rendant à la Grande Mosquée d’Alger pour inspecter l’état d’avancement des travaux de cette infrastructure où il a ordonné à l'entreprise réalisatrice du projet d’'accélérer le rythme des travaux pour que ce projet soit réceptionné dans les délais initialement impartis. «Djamaâ El Djazaïr» commence à prendre des formes impressionnantes. La grande mosquée, selon ses fiches techniques, est pour rappel, la plus grande mosquée du monde après celles des Lieux saints de l’islam.
Elle pourra accueillir près de 120.000 fidèles. En plus d’un minaret d’une hauteur de 265 m, la Grande mosquée d’Alger comprend plusieurs bâtiments indépendants, agencés sur un terrain de près de 20 hectares, à l’est d’Alger. Cette œuvre monumentale si bien intégrée dans son environnement sera dotée en outre d'une salle de conférences, d'un musée d'art et d'histoire islamiques, d'un centre de recherches sur l'histoire de l'Algérie, de locaux commerciaux, d’un restaurant, de bibliothèques et d'un parking de 6000 places.

Alger, un rayonnement régional et méditerranéen

En plus de ces projets visités par le Premier ministre et qui sont d’un impact certain en termes d’attractivité de la ville d’Alger et de son rayonnement dans son espace régional et méditerranéen, d’autres infrastructures conçues et déjà mise en exploitation confortent bel et bien cette logique.
L’on peut citer entre le Centre international des conférences (CIC) inauguré en fin d’année écoulée par le Président de la République. Le CIC d’Alger est en effet un véritable joyau architectural alliant tradition et modernité, qui fait partie désormais des symboles architecturaux de l’Algérie.
Construit aux standards internationaux et aux normes parasismiques internationales, le Centre dont les travaux de réalisation ont été entamés en 2011, est appelé à accueillir des sommets de chefs d’Etat et des manifestations au plus haut niveau. Ce joyau, est implanté sur une assiette de 27 hectares, dont une superficie construite de 207.500 m² répartie en un bloc principal, un bloc de services et un bloc technique.
Avec des motifs géométriques contrastant avec la lumière intérieure et extérieure, des arcades donnant sur des baies vitrées, le style sobre d’inspiration mauresque se caractérise par une harmonie des couleurs.
Le bois, le verre et le marbre sont utilisés pour l’habillage des façades, ce qui a nécessité 15.160 m² de marbre et 8.045 m² de verre.
Notons par ailleurs l’effort colossal également consentis en termes du développement du réseau routier de la capitale offrant non seulement une fluidité de la circulation mais aussi un désenclavement de plusieurs localités de la périphérie, jadis confinées dans l’isolement.
 Karim Aoudia
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions