dimanche 23 juillet 2017 01:50:13

Le Coin du copiste : FOFA 10e bougie

Le festival du film arabe d’Oran approche à grands pas. la date de son ouverture est prévue pour le 25 de ce mois, et il faut croire que c’est l’une des manifestations culturelles d’envergure moyen-orientale et algérienne qui aura été maintenue malgré la crise économique que traverse actuellement le pays, mais c’est sans compter l’importance des projections nouvelles et des palmarès qui s’améliorent depuis ces dernières années.

PUBLIE LE : 17-07-2017 | 0:00
D.R

Le festival du film arabe d’Oran approche à grands pas. la date de son ouverture est prévue pour le 25 de ce mois, et il faut croire que c’est l’une des manifestations culturelles d’envergure moyen-orientale et algérienne qui aura été maintenue malgré la crise économique que traverse actuellement le pays, mais c’est sans compter l’importance des projections nouvelles et des palmarès qui s’améliorent depuis ces dernières années. Si la liste des longs métrages était longue, certains observateurs avaient critiqué quelque peu la qualité des films sélectionnés pour cette compétition qui a démarré grâce à l’appui de son organisateur, alors DG de l’ENTV, Hamraoui Habib Chawki, dans le plus grand faste, à telle enseigne que certains pays arabes avaient annoncé l’événement à grands renforts de publicité dans leurs journaux télévisés ce qui avait, il y a déjà une décennie de cela,  redoré le blason de la cinématographie algérienne, d’autant que des têtes d’affiche de renom suivies des stars égyptiennes n’avaient pas hésité à faire le déplacement en Afrique du Nord : «Quoi qu’il en soit, entre-temps, le DG de l’ENTV a été appelé à d’autres fonctions, mais le festival a survécu, même s’il doit s’adapter à une certaine érosion des moyens mis à sa disposition. Le FOFA, qui a succédé au FIFAO en décernant désormais des «wihr» au lieu des «ahagar» d’or, a même tenu à rester libre, c’est-à-dire qu’il a continué à sélectionner des films traitant des nouvelles réalités. Des films tunisiens, jadis soumis à une censure sévère, qui deviennent critiques envers les systèmes et la société, des films égyptiens, qui osent montrer la responsabilité de certains membres et du conflit avec les Frères musulmans, sont autant d’exemples de thématiques prises en charge par le festival, qui lève aussi le voile sur les productions naissantes des pays du Golfe, habituellement rigoristes et où l’image n’est pas vue d’un bon œil», écrit un confrère du journal El Watan en spécifiant plus haut : «L’arrimage de l’art, et particulièrement de la fiction cinématographique, à la réalité, est une constante, même si le débat autour de leur influence sur le comportement humain n’a jamais été tranché. D’où la suspicion quant aux contenus véhiculés.» Le festival, qui connait depuis les années 2010 un véritable saut qualitatif, a pu ainsi rehausser son image véhiculée au début de la manifestation avec notamment le choix d’un contenu critique et audacieux qui présage la liberté de ton dont a besoin n’importe quelle fiction pour la notoriété de son réalisateur. On peut citer celle émanant de la Syrie, l’Irak et la Libye avec une vision éclatée du chaos «arabe» montrée dans un festival qui se déroule dans un pays comme l’Algérie qui connait la stabilité et qui gagne de plus en plus les faveurs du public : «L’Algérie, qui tient plus que tout à sa stabilité, car venant juste de sortir d’un tourbillon, voyait d’un mauvais œil ce vent de ‘’discorde’’, et le festival, justement cantonné dans cette sphère, a, de l’avis de beaucoup d’observateurs, réellement vacillé. Certains pensent qu’il a même failli être annulé. Il faut savoir que durant la première période, les débats tournaient autour de la capacité du cinéma arabe à casser les tabous sociaux. Un film comme L’immeuble Yacoubian, projeté à Oran, en est l’une des illustrations, mais il n’est pas le seul.»
L. Graba

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions