lundi 24 juillet 2017 15:41:20

Ligue-1 - MCA : éternelle instabilité de l’équipe dirigeante

Au Mouloudia d’Alger, l’un des ténors du football algérien, les saisons se suivent et le problème de l’instabilité au niveau de l’équipe dirigeante persiste quelle que soit ses acquis.

PUBLIE LE : 17-07-2017 | 0:00
D.R

C’est dire que même lorsque l’équipe obtient de bons résultats, cela n’y change rien. Pour preuve, le MC Alger a dans l’ensemble réussi une bonne saison, avec le titre de vice-champion et une demi-finale de coupe d’Algérie cédée dans des circonstances  connues de tous, en sus d’une qualification aux quarts de finale de la coupe de la CAF, où le Doyen est toujours en course.
Certes, le onze de Kamel Mouassa n’a pas encore glané de titres, mais en
comparaison avec la saison passée quand il avait failli rétrogradé, on peut affirmer sans risque de se tromper que l’actuelle saison est positive ; cela, même si on estime qu’ils pouvaient même faire mieux.
Depuis, l’élimination en coupe d’Algérie, les déclarations de Omar Gherib accusant certaines parties d’avoir saboter le Mouloudia afin qu’il n’accède pas en finale, s’en prenant même aux services de sécurité qui, a-t-il affirmé, «n’ont jamais aussi bien fait leur travail», et s’élevant contre le fait qu’on n’ait pas autorisé les stadiers du Mouloudia d’être en poste contrairement aux autres équipes, ont été mal interprétées en haut lieu, selon nos informations, et de ce fait la décision de son éviction de son poste de responsabilité du MCA ne va pas tarder.
Qu’à cela ne tienne. Est-ce la seule raison de la mise à l’écart de Omar Gherib, homme fort de l’équipe mouloudéenne et le plus proche dirigeant des joueurs ? Ces derniers lui vouent beaucoup de respect et une belle complicité caractérise la relation entre les deux parties.
Toujours selon nos informateurs, d’autres alibis retenus contre Gherib, liés à sa gestion et son comportement avec l’argent : on lui reprocherait des irrégularités...Seulement, sur la notification de fin de mission par Sonatrach, propriétaire du club, à Omar Gherib et signée par le directeur du Conseil d’administration de la SSPA/MCA, lui-même cadre à Sonatrach, il n’est nullement fait état des raisons ayant conduit à son éviction !
De ce fait, l’opacité et le flou persistent sur les vrais mobiles retenus contre lui. Par souci de transparence et afin d’éviter moult spéculations, comme c’est le cas actuellement, et  pour que les supporters mouloudéens connaissent enfin les véritables raisons du départ forcé de Omar Gherib, il aurait été plus judicieux de préciser les motifs du renvoi de Omar Gherib. Certes, on dit que le linge sale se lave en famill. Toutefois, il est préférable d’éclairer l’opinion mouloudéene en général et sportive en particulier, sur le (ou les) motif(s) de la mise à l’écart de Omar Gherib.
À chaque nouvelle saison, on procède à des remaniements au niveau de l’équipe dirigeante du MCA. Ce qui n’est pas normal si on considère l’importance d’une stabilité pour espérer la réussite du Mouloudia. Aussi, les va-et-vient de Omar Gherib sont devenus monnaie courante. C’est à n’y rien comprendre !
Mohamed-Amine Azzouz

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions