vendredi 22 septembre 2017 03:39:54

Aquaparc des Jardins des Ziban : Paradis sur terre

Biskra, la reine des oasis, dispose enfin d’un projet touristique à la hauteur de sa beauté et de l’hospitalité de ses habitants. Nichés dans la palmeraie de Feliache, entre Biskra et Sidi Okba, les jardins des Ziban sont un pôle touristique par excellence de premier plan, qui rassemble entre les loisirs, la nature et culture.

PUBLIE LE : 15-07-2017 | 0:00
D.R

Biskra, la reine des oasis, dispose enfin d’un projet touristique à la hauteur de sa beauté et de l’hospitalité de ses habitants. Nichés dans la palmeraie de Feliache, entre Biskra et Sidi Okba, les jardins des Ziban sont un pôle touristique par excellence de premier plan, qui rassemble entre les loisirs, la nature et culture.

Le complexe qui jouit d’une infrastructure importante constitue un espace de 52 hectares consacré au bien-être et à la nature, plus de 18 hectares de gazon, 6.000 palmiers et prés de 10.000 arbres plantés dans des jardins à thèmes et de larges allées. Un chef-d'œuvre conçu par 21 sociétés algériennes et une dizaine d’entreprises étrangères (Chine, France, Turquie et Tunisie) qui ont participé à cette extraordinaire aventure, depuis le lancement des travaux en 2012 . Selon le premier responsable, cette belle infrastructure a permis la création de plus de 3.000 emplois directs et 10.000 emplois indirects au profit des habitants de la région (un taux de couverture de 99%). La gestion de chaque infrastructure sera confiée à des entreprises de renommée internationale qui, outre le management, elles seront tenues de former le personnel local.
Selon des sources bien informées, les jardins des Zibans accueilleront près de 1,5 millions de
visiteurs par an. Une capacité d’accueil qui augmentera au fur et à mesure de l’ouverture de nouvelles infrastructures. Le promoteur des Jardins des Zibans, M Ali Serraoui, a précisé à cet effet que le projet aquapalm qui sera ouvert au large public très prochainement, est réalisé au cœur d’une palmeraie de 11 hectares. L’aquaparc des Jardins des Zibans est composé de 32 toboggans, d’une piscine à vague,  10 bassins et d’une rivière de plaisance de 641 mètres pour des promenades à bouée. Sur les lieux, nous constatons l’immense joie des enfants qui peuvent profiter d’infrastructures spécialement aménagés pour eux. En effet, trois bassins adaptés à leur petite taille leur sont réservés afin qu’ils s’amusent en toute sécurité. Les enfants des communes limitrophes profitent, gratuitement, de cette féerique infrastructure. Plus de 1 000 enfants ont déjà visité les lieux.
Détente et sécurité absolues
Cette belle wilaya du sud se distingue par le climat optionnel qui encourage la nage et permet d’accueillir des visiteurs presque10 mois sur 12. Dès son ouverture, l’aquaparc pourra recevoir jusqu’à 4.000 personnes/jour dans des conditions optimales. Une fois sur le site, les visiteurs sont orientés vers le parking de 1.000 places pour véhicules  de tourisme et 120 places pour autobus. Ils seront ensuite dirigés vers le bâtiment d’accueil de style mauresque de 10.000 m² pour l’achat de leur pass électronique et pour installer leurs effets personnels dans les vestiaires. Le bâtiment d’accueil comprend également des commerces, des agences bancaire et postale et au niveau supérieur, des restaurants, coffee-shop, deux grandes salles de restauration ainsi que des terrasses ouvertes. Différentes formules proposées afin de permettre aux hôtes des jardins des Zibans de profiter pleinement des loisirs aquatiques dans un cadre de détente et de sécurité absolues en plein air. en plus des toboggans et des bassins, les visiteurs pourront également découvrir les arbres et les plantes des continents, en se promenant dans les allées des sept jardins à thèmes.
La gestion de l’aquaparc a été pensée dans un esprit écologique. Un système d’épuration d’eau permet d’éviter tout risque de contamination en garantissant une économie du précieux liquide. Des équipements de dernière génération permettent de trier et de conditionner les plastiques et les cartons ainsi que les restes des produits alimentaires de l’ensemble des restaurants.
Au niveau du parc d’attraction, plusieurs jeux sont proposés aux visiteurs tels que la  grande roue, le train fantôme et les manèges de dernière génération qui offriront aux enfants et aux adultes des plaisirs en toute sécurité.
De plus, au sein du parc, des cafétérias et des restaurants sont aménagés ainsi que des espaces pour des spectacles. Le parc d’attraction  et des loisirs sera doté également d’une patinoire à glace et d’un karting aux normes internationales.     
Le centre commercial des Jardins des
Zibans est bien plus qu’un simple mall : c’est une véritable médina mauresque dédiée au shoping, dotée d’un parking de 1.000 places. Cette dernière sera bâtie sur une superficie de 13 hectares et divisée en plusieurs quartiers (artisans, artistes, vente de produits locaux…). Entre deux coups de cœur, les visiteurs pourront déambuler dans les ruelles ombragées, se prélasser devant un thé à la menthe sur natte tressée dans un café traditionnel ou encore déguster des spécialités culinaires dans un des nombreux restaurants.
 Selon notre source, la médina sera également équipée d’un hypermarché de 10.000 m² ainsi que d’un espace réservé aux expositions. La configuration et l’architecture du centre commercial ont été spécialement étudiées tel un décor de cinéma.
Une architecture moderne qui reflète l’identité de la région
Selon le chef de bureau d’étude SEETA, Ismail Belkacem, l’architecture de l’aquaparc des Jardins des Zibans, il porte l’identité de la région malgré sa modernité.
Afin de permettre à un plus grand nombre de visiteurs de profiter pleinement des activités proposées au sein des jardins des Zibans, plusieurs établissements d’hébergement de différentes catégories seront réalisés à proximité des structures commerciales et de loisirs.
Selon notre source, le programme de réalisation se divise en deux phases : 2017 et 2018/2019, un quartier résidentiel de 60 villas ainsi qu’un appart-hôtel de 340 lits sont prévus pour la phase. De plus, 60 villas seront bâties dans un quartier résidentiel s’étendant sur plus de 4 hectares. Les futurs locataires auront le choix entre trois types de résidence, toutes construites dans le style mauresque : des villas de luxe dotées de deux suites et d’un grand salon ; chaque villa est équipée d’un hammam traditionnel, d’une piscine, d’un jardin privatif et de trois terrasses. Les villas premium bâties sur un seul niveau disposent d’un salon et de deux chambres, d’une terrasse, d’une piscine et d’un jardin privatif. Pour les duplex, confortables et spacieux, ils sont composés de deux pièces et d’un grand salon. Les clients auront accès aux piscines et à toutes les infrastructures du quartier résidentiel. Il est à noter, que l’ensemble des résidences disposeront du confort moderne : équipements et ameublements haut de gamme, internet haut débit, climatisation, chauffage, cuisine et salle de bain équipées… En outre, le quartier résidentiel sera doté d’un business-center composé d’une salle de conférence, de salle d’atelier, de deux restaurants et d’une cafétéria et l’accès à une grande surface ainsi qu’un centre de sport et une piscine couverte.
Concernant les résidences formule «appart hôtel», les occupants bénéficieront de leur première structure d’accueil de grande capacité avec la réception d’un premier appart-hôtel, d’une capacité de 340 lits, extensible à 500 lits. L’établissement comprend des appartements des F2, F3 et des F4). Tous les appartements seront équipés et meublés avec des cuisines et de salles de bains de premier choix, de télévision par satellite et de l’internet haut débit. L’établissement sera également doté d’un parking, d’une salle de sport, d’une piscine couverte et d’une superette. De plus, les Zibans seront dotés de trois nouveaux établissements  hôteliers : un hôtel «cinq étoiles» de 180 lits, un hôtel «trois étoiles» de 220 lits et un appart-hôtel de 300 appartements. Il est à noter que le management de ces structures d’accueil sera confié à des groupes hôteliers internationaux.

Un complexe sportif, médical et artistique

Les initiateurs des jardins des Zibans envisagent de faire de ce site un important pôle touristique et de loisirs, mais aussi un espace dédié aux sports de haut niveau, aux arts, à la culture et l’enseignement supérieur. Selon nos informations, à proximité des parcs, du centre commercial et des structures d’hébergement seront érigés un centre de préparation sportif, une clinique spécialisée dans la médecine du sport, un institut supérieur des métiers du cinéma ainsi qu’un studio de cinéma. Pour le centre de préparation sportif et clinique sportive est doté d’une piste d’athlétisme et d’un terrain de football et de rugby homologués de cours de tennis, d’une salle omnisports et d’une piscine olympique. Ce centre de préparation sportif de haut niveau, d’une superficie de 7 hectares, accueillera des équipes professionnelles et des sportifs algériens et internationaux. Le climat exceptionnel de la région de Biskra fera de ce centre une référence mondiale pour les préparations des sportifs lors de la saison hivernale dans l’hémisphère nord. Sur le même site sera érigée une clinique de rééducation fonctionnelle spécialisée dans la médecine du sport. La prise en charge médicale sera assurée par des professeurs et des médecins du sport hautement qualifiés.
Conscients de ces enjeux
Sur un autre plan, tout une cité du cinéma est prévue avec la création d’un institut supérieur des métiers du cinéma et d’un complexe de studio cinématographique qui constitue une autre contribution à la culture des initiateurs des jardins des Zibans. Cette cité du cinéma sera bâtie sur une superficie de 2,6 hectares.
Pour l’institut supérieur des métiers du cinéma qui est placé sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère de la Culture, ce dernier sera appelé à former les réalisateurs, scénaristes, des comédiens et des techniciens aux plus récentes techniques cinématographiques. L’établissement fera appel à des professionnels au talent reconnu et sera doté d’équipements de dernières technologies. De plus, des studios de cinéma seront construits par une entreprise spécialisée, ces studios de cinéma seront les premiers du genre en Algérie. L’infrastructure sera composée de studios de tournage, d’ateliers, de bureaux et de magasins de costumes et d’accessoires. Le complexe audiovisuel sera également enrichi de studios de télévision et d’équipements de diffusion. En plus de la disponibilité d’infrastructure hôtelière, d’un aéroport international et de compétences formées sur site permettra à la cité du cinéma des Jardins des Zibans un pôle de création et de production cinématographique d’envergure régionale. Il est à noter que la cité du cinéma accueillera chaque année un festival du film africain et un festival du court métrage.
Hichem Hamza
 


M. Ahmed Kerroum, Wali de Biskra :
« Nous avons réceptionné 4 hôtels »


Le wali de Biskra, Ahmed Kerroum, a fait savoir que 4 hôtels ont été rajouté au nombre des hôtels de la wilaya. Plus de 40 autres infrastructures de ce genre sont en voix de construction et d’autres projets sont en étude. Tout en insistant sur l’encouragement de « toute initiative », le wali a précisé que la wilaya veille à mettre des programmes en œuvre pour « créer un alternatif après la régression des prix du pétrole »
Lors d’une déclaration à la presse, le wali de Biskra a indiqué que « les administrations de la wilaya de Biskra sont à l’écoute des investisseurs dans le tourisme, surtout que le climat de la wilaya encourage à booster le tourisme, car la wilaya est riche en matière de ressources naturelles, dont la disponibilité des zones fébriles, des montagnes en plain désert et des espaces vastes, ainsi que la sécurité qui règne comme dans les autres wilayas de la république ». Dans ce même cadre, le premier responsable de la wilaya a dit que : « Nous encourageons les investisseurs pour donner un nouveau souffle au tourisme. Il a fait savoir l’importance des efforts consentis au niveau de la wilaya pour renforcer le transport aérien, nonobstant qu’une communauté « importante » installée à l’étranger désire passer des vacances à Biskra.    
Pour l’aquaparc considéré comme la première infrastructure du complexe touristique des Jardins des Zibans, le wali estime que ce projet est  « un acquis » pour la wilaya.
Hichem H.


M. Amraoui Massoud, député de la wilaya de Biskra :
« Encourager le tourisme intérieur »


Le député de Biskra, Massoud Amraoui a mis en exergue le potentiel de la wilaya de Biskra dans le secteur du tourisme en particulier. Dans une déclaration à
El moudjahid, il a considéré qu’Aquapalm, le plus vaste complexe en Afrique et pas uniquement en Algérie, va sûrement encourager le tourisme dans notre pays. Ce projet contient différentes infrastructures, des toboggans, des piscines... De plus il est doté de jardins et d’importantes structures d’hébergement… Selon le politicien, « il faut que le pouvoir public s’intéresse au secteur du tourisme, qui pourrait être l’alternatif du pétrole », car il « n’est pas acceptable de passer les vacances dans les pays limitrophes en continuant à sous-estimer nos infrastructures ». Il a relevé à ce propos que Biskra est « un pôle du tourisme, car elle rassemble le tourisme montagnard et le désert ; de plus elle est riche en patrimoines historique et touristique».                      H. H.
 


M. Lamri Rafik, Gérant de la gazelle d’or :
« L’Algérie est riche d’endroits paradisiaques »


Rafik Lamri, gérant de la «Gazelle d’or» a estimé que le territoire algérien est « riche en matière des lieux paradisiaques ».
Dans une déclaration à notre quotidien, il a mis en exergue « l’importance du développement du tourisme en Algérie qui pourra remplacer les hydrocarbures. « C’est pour cette raison qu’il est important de revoir les procédures afin de redémarrer la machine tourisme afin d’attirer les touristes vers notre pays ».
Il a appelé à l’importance d’aider les investisseurs pour implanter leurs projets touristiques, de faire appel aux spécialistes dans l’hôtellerie et d’étudier les besoins en la matière. Pour les tarifs, le gérant de la Gazelle d’or a dit qu’ils dépendront à l’offre et de la demande, tout en indiquant que le taux de couverture des besoins, notamment la majorité des hôtels sont comblés. Pour les prestations, l’intervenant a précisé que la formation est la colonne vertébrale du tourisme, c’est pourquoi « il faut aujourd’hui investir dans la formation »
H. H.
 


M. Abderraouf Khalef, DG du fonds de garantie des crédits au PME :
« un secteur créateur d’emploi »



Selon le directeur général du fonds de garantie des crédits au PME (FGAR), Abderraouf Khalef, le tourisme absorbe le chômage par rapport à d’autres secteurs, dont les usines de l’industrie. Tout en mettant en lumière le rôle du FGAR dans l’accompagnement des sociétés spécialisées dans le tourisme, M. Khalef a insisté sur les conventions signées entre son administration et le ministère du Tourisme et les banques, afin d’orienter les projets touristiques et véhiculer la garantie financière pour permettre d’accéder aux crédits bancaires.
Pour le même responsable, le tourisme est rentable malgré le nombre limité de touristes étrangers en Algérie, mais le pouvoir d’achat des algériens n’est pas assez important par rapport à nos voisins. « Nous avons une classe moyenne algérienne qui peut se permettre de passer des vacances dans des hôtels moyens, sachant que le tourisme en Algérie se distingue par le tourisme saharien et d’affaires. Ils sont plus rentables par rapport au tourisme balnéaire. C’est pourquoi, le tourisme demeure un secteur d’avenir.
H. H.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions