mardi 24 octobre 2017 01:25:49

Tizi Ouzou : La cerise en fête à Ait Allaoua

L’ouverture officielle de cette fête annuelle dédiée à la cerise a été donnée par le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, en présence des représentants de l’APW, des assemblées populaires de la daïra d’Ath Yenni.

PUBLIE LE : 20-06-2017 | 0:00
D.R

L’ouverture officielle de cette fête annuelle dédiée à la cerise a été donnée par le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, en présence des représentants de l’APW, des assemblées populaires de la daïra d’Ath Yenni. Dix-neuf exposants de ce fruit des rois et autres produits du terroir du village Ait Allaoua et d’autres localités de la wilaya de Tizi-Ouzou ont participé à cette fête qui se poursuivra jusqu‘aujourd’hui. Deux associations activant dans le domaine agricole, l’une de Béjaïa et l’autre de Bouira, étaient également présentes à cette manifestation visant la promotion et le développement de l’agriculture de montagne en vue d’en faire un véritable levier de développement local.
Selon les organisateurs de cette fête, la production de la cerise à Ait Allaoua, un village de quelque 200 âmes, niché au pied de la majestueuse montagne Djurdjura, a presque doublé par rapport à la saison précédente. La production abondante s’est répercutée directement sur le prix de ce fruit succulent qui est cédé ces jours-ci entre 200 à 400 dinars le kilo contre les 800 à 1000 dinars. Les cerises d’Ait Allaoua sont d’une saveur exquise et d’une valeur nutritive inégalable, selon les spécialistes. Le premier jour de cette fête s’est déroulé dans une ambiance conviviale et sereine qu’offre ce village faisant partie du parc national Djurdjura qui a été, faut-il encore le rappeler, abandonné par ses habitants depuis 1998 à cause du terrorisme pour ne commencer à revenir qu’en 2005 à la faveur du retour de la paix et la stabilité dans notre pays. En sus de la cerise, plusieurs autres produits étaient exposés en cette occasion, notamment le miel, les bijoux, la robe kabyle… Dans son allocution du coup d’envoi de ces festivités dédiées à la cerise d’Aït Allaoua, le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, a mis l’accent sur la nécessité du développement de l’agriculture de montagne, objectif pour lequel l’Etat a mis tous les  moyens la saison dernière. La cerise produite dans les vergers d’Ait Allaoua est parmi les plus prisées au niveau national, étant arrosée par les eaux jaillissant directement de la montagne. Il a dans ce sens rappelé les efforts qui sont en train d’être déployés pour la réalisation des routes, le raccordement des foyers au gaz naturel, l’électrification rurale et  tant d’autres infrastructures pour développer tous les villages de la région et stabiliser leurs populations. «Des efforts considérables sont consentis pour désenclaver l’ensemble des villages de la wilaya», a-t-il assuré. Le wali de Tizi-Ouzou a également promis aux villageois de ce petit beau village sorti de l’anonymat grâce à la qualité de sa cerise de raccorder leurs foyers au gaz naturel avant le début de l’hiver prochain. Mohamed Bouderbali a, par ailleurs, décidé sur place d’allouer une enveloppe de 250 millions de centimes aux organisateurs de cette fête pour les encourager à persévérer dans leur mission de protection, la promotion et le développement de l’agriculture de montagne. Enfin, une opération de greffage de pas moins de 12.500 sujets a été menée dans les vergers de la cerise du village Ait Allaoua dans le but de régénérer les cerisiers malades d’une part et augmenter la superficie des plantations d’autre part.
Bel. Adrar
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions