mardi 27 juin 2017 02:43:47

Feuille de route du gouvernement : Valoriser toutes les potentialités

Modernisation du système bancaire et assainissement de la sphère économique

PUBLIE LE : 18-06-2017 | 0:00
D.R

Modernisation des finances publiques, du système bancaire, assainissement de la sphère économique, promotion de l'investissement, développement humain et valorisation de toutes les richesses du pays.

Sitôt adopté en réunion du Conseil des ministres, le document portant plan d’action du gouvernement a été transmis aux députés pour leur permettre d’en prendre connaissance en prévision de son examen en séance plénière suite à sa présentation devant le Parlement par le Premier ministre. Cette prestation de M. Abdelmadjid Tebboune, initialement annoncée pour aujourd’hui, a été décalée pour mardi prochain. Sous l’égide du président de l’APN, les groupes parlementaires ont prévu la tenue, aujourd’hui, d’une réunion de travail dont le principal thème retenu à l’ordre du jour porte sur la définition des modalités de gestion des débats, soit la programmation des interventions des députés par lesquelles la 8e législature connaîtra assurément sont baptême de feu. Des interventions devant se compter assurément par plusieurs dizaines. Dans cette optique, et à même de permettre à un grand nombre de députés d’émettre un avis sur le contenu ambitieux du programme du gouvernement, nul doute que les séances des débats se poursuivront même au-delà du f’tour. D’autres part, et pour ce qui est du contenu du plan d’action du gouvernement, deux aspects phares renseignent sur les actions prioritaires qui seront menées sur le terrain par le gouvernement de M. Tebboune. Il est question du parachèvement des différents programmes de logement au nombre de 500.000 à réaliser à travers le territoire national ainsi qu’une réelle dynamisation dans le domaine de la création de nouveaux postes d’emploi via une réactivation efficiente des mécanismes déjà mis en place pour cette finalité. En effet, l'amélioration du cadre de vie, par l'offre du logement, l'accès aux énergies et à l'eau, la préservation de l'environnement, sont également parmi les principaux objectifs fixés par l'Exécutif. D’autre part le Plan d'action du gouvernement a insisté dans son volet économique sur la promotion de l'investissement et la maîtrise des finances publiques pour préserver les grands équilibres des finances de l'Etat dans un contexte de baisse des cours de pétrole. Se situant dans la continuation de la mise en œuvre du programme du Président Bouteflika, ce nouveau plan d’action s’articule sur la modernisation des finances publiques et du système bancaire, l'assainissement de la sphère économique et la promotion de l'investissement, ainsi que la valorisation de toutes les richesses du pays. Tel que décliné dans ses grandes lignes lors du Conseil des ministres de mercredi dernier, le Plan d’action du gouvernement devra se consacrer à sa mise en œuvre suivant les principes garantissant la consolidation de l’Etat de droit, la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, ainsi que le renforcement des libertés. Une série d’autres objectifs est également visée à travers l’application de ce plan d’action. Des objectifs traduisant l’idée de maîtriser au mieux les subventions accordées par l’Etat à quelques produits de consommation et, plus important encore, réadapter la politique des transferts sociaux au profit de l’émergence d’une justice sociale équitable, libérée de toutes sortes d’inégalités y compris des disparités d’ordre régional. Sur un autre volet, notons également que l’amélioration du système national d'enseignement et de formation et la valorisation de la recherche scientifique, inscrites au chapitre du développement humain, figurent parmi les priorités des objectifs inscrits du plan d'action du gouvernement. L’objectif visé est de répondre à la sphère économique par le biais d’une stratégie de perfectionnement du système national d'enseignement, dans ses différents paliers, et la valorisation de la recherche scientifique concerne plus de 10 millions d’élèves et étudiants afin de relever le niveau d'instruction.

 Développement humain :  relever le niveau d’instruction
 
L'Etat accorde une attention particulière au secteur de l'éducation nationale, se traduisant par la mobilisation de moyens organisationnels et financiers conséquents au profit des multiples paliers du système national d’enseignement (primaire-moyen-secondaire-professionnel-universitaire). A cet effet, des ressources importantes sont injectées pour améliorer le niveau de formation des enseignants, en sus de l'amélioration de leurs conditions socio-professionnelles, ainsi que la réalisation des établissements tous cycles confondus et le renforcement des services d'accompagnement (transport, cantines). Une charte a été signée en 2015 par les partenaires sociaux du secteur de l'éducation nationale définissant les droits et obligations de chaque composante de la communauté éducative afin d’instaurer un climat favorable permettant d’aller vers une « école de qualité ». Outre l'élaboration de nouveaux manuels scolaires pour les cycles primaire et moyen, afin d’introduire la référence nationale, le ministère de l’Education veille depuis des années à introduire de nouvelles dispositions pédagogiques notamment dans le cycle primaire avec la généralisation du préscolaire, l’extension de l’enseignement de tamazight et la promotion de l’enseignement des langues étrangères. Dans le souci de moderniser le système national d'enseignement et de formation pour le mettre au diapason des besoins du développement de l’économie nationale, la rentrée 2016-2017 dans le secteur de la formation professionnelle, a vu cette année l’introduction de nouvelles spécialités à même de diversifier et d'améliorer les offres de formation.
Il s’agit notamment de mettre en adéquation la formation professionnelle avec le secteur de l’emploi, à la faveur notamment de l’amélioration de la prise en charge des actions de formation classées prioritaires par le gouvernement, à savoir l’industrie, le BTP, l’agriculture, l’hôtellerie et le tourisme. S'agissant du volet de la valorisation de la recherche scientifique, la Constitution révisée de février 2016 garantit les libertés académiques et la liberté de la recherche scientifique qui s’exercent dans le cadre de la loi, est-il stipulé dans l'article 44 qui énonce aussi que « l'Etat œuvre à la promotion et à la valorisation de la recherche scientifique au service du développement durable de la nation ».
Karim Aoudia

-------------//////////////////

Réactions des partis

El Islah
Des points positifs 

Le secrétaire général du mouvement El Islah, Filali Ghouini, qui a présidé hier une conférence des cadres de son parti dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj a tenu à saluer la position de l’Algérie sur la crise que traverse actuellement la région du Golfe. Notre pays, a-t-il rappelé, s’est tenu à égale distance entre les deux parties en conflit en recevant à la fois le ministre des Affaires étrangères qatari et le représentant du Conseil de la présidence des Emirats arabes unis. Il a appelé au dialogue entre les parties et l’encouragement de l’unité des rangs.
Le secrétaire général du mouvement El Islah, qui a rappelé l’importance de la période actuelle marquée par la formation d’un nouveau gouvernement et surtout la préparation de deux rendez-vous capitaux pour le pays à savoir la prochaine rentrée sociale et les élections locales, a déclaré que le dernier scrutin s’est déroulé dans le calme. Ce qui a permis selon lui au pays d’éviter les scénarios négatifs, mais il regrette que les recours qui ont été introduits par le mouvement n’ont pas été pris en considération. Ce qui ne l’a pas empêché de noter que l’essentiel est dans la stabilité du pays qui est, d’après lui, plus importante que tous les acquis partisans. M. Filali Ghouini qui a évoqué également la motion de politique générale présentée par le gouvernement de M.  Tebboune a enregistré plusieurs points positifs dans le texte. Il a cité l’instruction du Président de la République d’éviter le recours à l’endettement extérieur. Ce qui traduit selon lui la volonté de l’Etat à favoriser l’investissement intérieur qui est le seul capable de créer des richesses et des emplois. Il a appelé dans ce sens à l’élaboration d’un plan d’action pour le développement des secteurs stratégiques comme l’agriculture, l’industrie et le tourisme qui peuvent assurer au pays une autosuffisance. Il a noté avec satisfaction aussi la révision du système de soutien qui doit aller à ceux qui le méritent, a estimé M. Ghouini. Que ce soit sous la forme de primes, de cartes à utiliser dans les commerces ou de compléments de salaires, ce soutien doit s’adresser aux démunis.
M. Filali Ghouini qui a apprécié que la classe politique soit associée à ce dossier a appelé le gouvernement à étendre la consultation aux experts tout en l’élargissant à tous les dossiers économiques.
F. D.

Parti des travailleurs
Un nouveau système fiscal pour relancer l'économie 

La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a indiqué que la mise en place d'« un nouveau système fiscal à même de remédier aux dérapages et aux disparités » était le seul moyen de relancer l'économie nationale.
« Personne n'a le droit de décider de supprimer ces impôts car cela serait contraire à la Constitution qui criminalise l'évasion fiscale », a-t-elle précisé. Mme Hanoune a en outre précisé que les parties qui appellent à construire une économie hors hydrocarbures « ne proposent que la privatisation comme alternative », ajoutant que « ces derniers veulent détruire tous les liens positifs existant entre le citoyen et l'Etat ». « L'Etat doit recouvrer les dettes impayées ce qui permettra, a-t-elle dit, d'élaborer des budgets sans recourir aux recettes des hydrocarbures ». Elle a, en outre, proposé l'annulation de l'accord de partenariat avec l'Union européenne (UE), relevant « qu'il prélève au Trésor public plus de 700 milliards de dinars pour le démantèlement tarifaire ». 

Mouvement de l'entente nationale
Promouvoir les opportunités d'investissement

Le Secrétaire général du Mouvement de l'entente nationale (MEN) a mis l'accent à El Oued, sur l'importance de «l'assainissement» de l'espace économique pour la promotion du processus d'investissement notamment dans les domaines de l'industrie et de l'agriculture. Animant une conférence politique à laquelle ont pris part les militants de son parti sur le thème «appuyer le processus d'édification nationale et valoriser les réalisations accomplies», M. Boukhezna a souligné que la démarche visant à promouvoir l'investissement impose l'assainissement du secteur des «pseudos» investisseurs qui ont profité «des facilitations administratives accordées pour obtenir des assiettes foncières à caractère industriel et agricole en vue de pratiquer le trafic du foncier». Dans ce cadre, le SG du MEN a salué les mesures prises par les autorités publiques pour assainir l'espace économique des «opportunistes», notamment la révision des listes des bénéficiaires d'assiettes foncières agricoles et industrielles et la révision des mesures de l'opération de distribution du foncier agricole et industriel à ses ayants droit pour relancer la dynamique de développement national. La promotion du processus d'investissement économique à même d'assurer une richesse alternative au pétrole exige la modernisation du système fiscal et la révision des mesures administratives régissant la gestion des banques publiques, étant le principal accompagnateur des investisseurs, considère M. Boukhezna. «Il faut valoriser les ressources et les richesses nationales et trouver des alternatives d'investissement dans le domaine des énergies renouvelables et alternatives, étant un important domaine d'investissement susceptibles de doter les grands investissements industrielles et agricoles en énergie électrique pour combler les lacunes. Les réformes politiques incluses dans le programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, notamment dans le volet économique sont à même de réaliser un développement économique prometteur hors hydrocarbures, a affirmé le SG du MEN.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions