vendredi 18 aot 2017 08:01:59

Convention ministère de l’Habitat - CPA : Les projets AADL priorité nationale

Financement bancaire de près de 330 milliards de DA pour réaliser 120.000 logements.

PUBLIE LE : 17-06-2017 | 0:00
D.R

Le Crédit populaire d’Algérie, chef de file des six banques publiques, s’engage à financer le programme des 120.000 logements AADL, autorisé par la loi de finances pour 2017, et cela sur une période de 3 années.

«Nous rassurons les souscripteurs de l’AADL qu’ils auront, tous, leurs logements et que les délais de réalisation seront respectés. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme du Président de la République et c’est une priorité nationale», telle sont les affirmations du ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville.
 Présidant jeudi, la cérémonie de signature d’une convention cadre   entre le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, le Crédit populaire d’Algérie (CPA) et la Caisse nationale du logement (CNL) pour le financement  d’un programme de 120.000 logements de type location-vente (AADL) pour un montant de près de 329 milliards de dinars (mds), M. Youcef Cherfa, a fait savoir que la réalisation de ce programme sera entamée juste après le Ramadhan. Un programme dont le délai de réalisation devrait avoir une durée de 12 à 18 mois. Le ministre a assuré, dans ce sens, que l’AADL et les OPGI n’enregistrent actuellement aucune dette envers les maîtres d’œuvres pour la réalisation des logements AADL et LPL (ex-social) à l’exception des restes à payer du mois de juin en cours, et qui seront à leur tour réglés incessamment, «du moment que leur couverture financière est disponible ».
En effet, M. Cherfa a rappelé que la CNL avait récemment débloqué 134 mds de DA sur deux tranches (74,6 mds de DA et 60 mds de DA) pour régler la situation des services concernés. «Désormais, le financement du logement en Algérie se poursuivra très normalement», a-t-il indiqué, ajoutant à cela  que «le règlement de factures des maîtres d’œuvres étrangers et locaux,  est identique et équitable».
Pour ce qui est du Logement social participatif (LSP), M. Cherfa a assuré que ce programme n’a pas été abandonné par les autorités, surtout que les financements nécessaires à son parachèvement existent.
A noter que ladite convention a été signée par le directeur général du logement au ministère, Kamel Nasri, le Pdg du CPA, Omar Boudieb, et le directeur général de la CNL, Ahmed Belayat.
On apprend que sur  les 329 milliards de DA prévus, 259 milliards de DA seront destinés à la réalisation de la partie logements alors que le reste servira à financer la réalisation des locaux commerciaux situés dans les futurs immeubles AADL.
S’exprimant  à cette occasion, le Pdg du CPA qui représente le chef de file des six  banques publiques concernées par le financement du programme Aadl et LPP- a  indiqué que ces banques ont déjà financé deux programmes AADL, remontant à  2013 et 2015 et portant respectivement sur la réalisation de 100.000 logements et de 80.000 logements et ce, pour un engagement global de 150 milliards de DA.

Achever le programme de logement, une priorité nationale

Selon  M. Boudieb, 240 milliards de dinars représentent une partie seulement du coût global du programme des 120.000 logements, qui s’élève lui, à près de 553 milliards de dinars répartis comme suit : 240 milliards de DA en 2017, près de 236 milliards de DA en 2018 et 78 milliards de DA en 2019.
«Les banques ont traversé une période un peu difficile dernièrement, mais, grâce au nouveau Gouvernement et aux décisions du nouveau Premier ministre, nous avons pu ressouder la cohésion entre elles» s’est-il réjoui en assurant, à son tour, que tout ce qui reste comme impayés sera réglé dans les deux-trois semaines à venir.
A rappeler que la réalisation de 1,6 million de logements, tous types confondus, est inscrite dans le programme du Président de la République pour la période 2015-2019, avec une moyenne de 320.000 logements/an.
Il y a lieu de souligner que le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune avait indiqué fin mai que le financement ne constituait plus une entrave à l’avancement des projets de logements en affirmant que ce dossier demeurera une priorité nationale.
  «La concrétisation des programmes de logements, leur distribution dans les délais, règlement définitif de la crise du logement et l’éradication des bidonvilles constituent une des priorités nationale» a-t-il affirmé.
Peu après sa désignation au poste de Premier ministre, il annonçait que près de 60 milliards de dinars seraient payés au titres des redevances dues aux maîtres d’œuvre en charge des  projets de réalisation de logements : la CNL versera, cette semaine aux maîtres d’œuvre, 60 milliards de dinars.
«Le dossier des  redevances impayées dues à ces entreprises sera, ainsi, définitivement clos», a expliqué M. Tebboune.
Rappelant encore que l’annonce que 129.000 souscripteurs AADL2, dont 40.000 à Alger, ayant effectué le paiement de la première tranche et procédé au choix du site seront convoqués progressivement pour le paiement de la deuxième tranche.

Une vaste opération de distribution de logements  d’ici la fin de juin

La prochaine étape devrait intervenir dans les semaines qui viennent. Selon le dernier  communiqué du ministère de l’Habitat alors piloté par M. Tebboune, «les mois de mai et de juin 2017 verront la distribution d’un nombre total de 27 157 logements location-vente. 5.757 seront distribués en mai dans six wilayas : Mostaganem (444), Sidi Belabbès (732), Aïn Temouchent (224), Khenchela (657), Skikda (500) et Alger (3.200). 21.400 autres logements location-vente seront distribués, en juin, dans neuf wilayas: Alger (15.000), Annaba (1.500), Skikda (1.000), Tlemcen (750), Relizane (1.000) Tiaret (850), Mostaganem (400), Sidi Bel Abbès (400) et Oran (500).
Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions