mardi 17 octobre 2017 21:36:39

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, M. Abdelkader Bouazghi : « Pas de crise du lait »

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a «catégoriquement» démenti l’existence d’une crise de lait en Algérie, tout en précisant que le marché a enregistré «seulement» des perturbations, ces derniers jours, en matière de distribution et de quantité de production par rapport à la forte demande.

PUBLIE LE : 05-06-2017 | 0:00
D.R

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a «catégoriquement» démenti l’existence d’une crise de lait en Algérie,  tout en précisant que le marché a enregistré «seulement» des perturbations, ces derniers jours, en matière de distribution et de quantité  de production par rapport à la forte demande.  
Cette déclaration intervient à temps, pour mettre fin aux spéculations relatives à l’existence d’une «pénurie» qui touche tout le marché national.  
M. Bouazghi a ainsi tenu à fournir des explications aux consommateurs qui ne comprennent plus cette «perturbation» dans la distribution de ce produit de large consommation.
«L’approvisionnement a connu quelques fluctuations durant les cinq premiers jours du mois béni, en raison de la forte demande. L’Algérie est un grand consommateur de lait, et cette consommation augmente encore régulièrement, car il s’agit d’une matière essentielle. La pénurie n’y est plus, car nous avons su surmonter cette crise, et le secteur connaît une amélioration significative, en raison de la disponibilité du lait de vache», a-t-il affirmé, en marge d’une visite de travail et d’inspection effectuée samedi à la wilaya de Skikda.
Le premier responsable du secteur se montre «formel», dans les conditions actuelles, qu’il ne peut pas y avoir de pénurie de lait du moment qu’il existe une surconsommation et même du «gaspillage».
Sachant que l’organisme chargé d’attribuer les quotas de poudre de lait aux laiteries, fussent-elles publiques ou privées, continue de leur fournir ce produit, avec la même cadence et les même quantités.
Rappelons que le prix de la poudre de lait allouée aux laiteries, par l’intermédiaire de l’ONIL,  bénéficie de la subvention de l’État dans l’objectif de produire du lait pasteurisé conditionné en sachets cédé sur le marché à un prix administré de 25 dinars/litre.
Or, et coïncidant avec le mois  de Ramadhan, certains transformateurs «indélicats et avides de gain d’argent», et qui utilisent la différence dégagée de cette poudre de lait subventionnée pour la production de produits dérivés (petit-lait, lait caillé, yaourt… ), trop demandé en ce mois béni, essaient de mettre la pression sur le ministère de tutelle pour l’amener à revenir sur la décision relative à l’ajustement des quotas et non pas de la diminution, entreprise par le ministère depuis le moins de novembre 2016. Cette décision a été prise, rappelons-le, suite  à la  crise enregistrée en cette période, ainsi qu’au début de l’année en cours 2017, où le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche  a été «obligé d’intervenir» pour rationaliser les attributions et procédé à la redistribution de la poudre de lait en fonction de paramètres rigoureusement définis.
Par ailleurs, et s’agissant de la disponibilité des autres denrées alimentaires, le ministre a affirmé que la disponibilité des produits agricoles durant Ramadhan et la stabilité de leurs prix étaient le fruit du «succès» du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le développement du secteur agricole.
«Les produits agricoles sont aujourd’hui disponibles à des prix à la portée de tous, ainsi qu’observé par les consommateurs eux-mêmes», a révélé le premier responsable du secteur,  notant que les prix de ces produits sont restés stables.
Kafia Ait Allouache
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions