jeudi 20 juillet 2017 21:30:34

NOUVELLES De bÉjaÏa

Le wali, Mohamed Hattab, a effectué dernièrement une visite d’inspection et de travail des chantiers de la ville de Béjaïa, pour s’enquérir de l’état d’exécution de ses décisions prises, lors de sa précédente sortie sur le terrain.

PUBLIE LE : 20-05-2017 | 0:00
D.R

Développement local : Le wali sur le terrain

Le wali, Mohamed Hattab, a effectué dernièrement une visite d’inspection et de travail des chantiers de la ville de Béjaïa, pour s’enquérir de l’état d’exécution de ses décisions prises, lors de sa précédente sortie sur le terrain.

Il a visité le projet de réaménagement des voies au niveau de l’arrière-port, et insisté auprès de l’entreprise d’achever les travaux avant la saison estivale, pour éviter des désagréments aux citoyens et aux touristes. Étant un projet qui permettra de décongestionner la zone industrielle de l’arrière-port, le wali a demandé au directeur de l’urbanisme d’aménager une meilleure entrée au port.
Dans le cadre de l’aménagement de la Promenade de la brise de mer, le responsable de l’EPB (gestionnaire du site) a présenté l’étude envisagée pour redonner un nouveau visage à ce site et lui rendre son cadre familial et touristique. Cet endroit féérique sera incontestablement l’endroit idéal pour les nombreux touristes qui visitent la ville de Béjaïa. Le wali a inspecté également les travaux de revêtement de la route de Taghezout qui seront achevés avant le mois prochain. Après avoir constaté le travail bâclé de quelques entreprises, il a exhorté les élus de l'APC de Béjaïa à effectuer des visites des chantiers lancés et à veiller à la qualité des travaux. Le premier responsable de la wilaya a demandé au directeur des ressources en eau de lancer au plus vite l’opération de traitement et de nettoiement de tous les oueds qui traversent la ville, et qui sont transformés en véritables décharges à ciel ouvert, avec leurs odeurs nauséabondes et la prolifération des moustiques, particulièrement l’oued du marché de l’EDIMCO et celui des 1.000-Logements d’Ihaddadène.


Chemini
De nouveaux projets

Dans le cadre d’un équilibre du développement local à travers les communes de la wilaya et, partant, d’une vision d’amélioration du cadre de vie des populations rurales; le wali poursuit ses visites de travail dans les différentes localités à la rencontre des citoyens et pour s’enquérir de l’avancement des projets inscrits et non achevés. Ainsi, dans la daïra de Chemini, qui regroupe les communes de Souk Oufella, Chemini, Tibane et Akfadou, il a visité les projets de réalisation d’une annexe administrative à Takrietz, le projet de réalisation des ouvrages aval au système alimentation en eau potable du couloir du barrage de Tichy Haf, pour le raccordement des communes de Chemini et de Souk Oufella, et procédé à la pose de la première pierre de 24 logements RPH a Souk Oufella.
Le projet de complexe sportif de proximité et du siège de l’unité de la Protection civile dans la commune de Chemini a été également visité par M. Hattab qui a insisté sur le respect des délais de livraison. Sur place, il a intervenu pour débloquer le projet d'alimentation des quatre communes de la daïra de Chemini à partir du barrage de Tichi Haf, bien que les travaux soient achevés. L'entreprise de la SDE, qui a retardé cette mise en service pour des raisons liées au paiement, a été instruite d’alimenter les stations de reprise en électricité.
 À cet effet, M. Hattab a déclaré qu’un programme d’urgence va être lancé prochainement dans le secteur de l’hydraulique, pour résorber le retard enregistré dans la wilaya. Cela dit, les routes, l’AEP, la santé, l’éducation, le gaz et l’électricité demeurent les priorités du wali en faveur des populations enclavées. Il a, d’autre part,  procédé à la pose de la première pierre d'un réservoir de 500 m3 à Agoulmim Ikher. Il s'agit d'un réservoir de sécurité pour cette région de 5.320 habitants qui permettra une alimentation H24 .Le délai de livraison est de 8 mois. La commune de Tibane recèle d’énormes potentialités naturelles pour le tourisme de montagne et thermal, une région à vocation touristique que les autorités tiennent à valoriser dans le cadre de l'investissement touristique. Dans la commune limitrophe d’Akfadou, Le wali a alloué une enveloppe financière de 6.000.000 DA pour l'aménagement du stade de football du village d'imaghdacène, ainsi que 23.000.000 DA pour le revêtement en gazon synthétique du stade communal de Tiniri-Akfadou.
Le wali a accepté la demande du P/APC d'Akfadou d'ouvrir une antenne d'urgence de la Protection civile, dans la commune d'Akfadou.
Il a instruit le DTP d'inscrire le revêtement et la modernisation du chemin reliant Aguelmim Eguiker (commune de Tibane) au village Zioui de la commune d'Akfadou, qui est actuellement à l'état de piste, comme l'une des premières priorités de la commission d'arbitrage du ministère des Finances qui se tiendra le mois prochain. La commune d'Akfadou a également bénéficié d'un projet de réalisation d'un foyer de jeunes dans la localité d'imaghdadacen. Le wali a posé la première pierre et instruit le responsable de l'entreprise retenue pour les travaux de livrer ce projet tant attendu par les jeunes de cette région vers le début du mois d'octobre de l'année. Devant le manque flagrant d'infrastructures de jeunesse dans la wilaya considérée pourtant comme une pépinière d'athlètes de haut niveau dans différentes disciplines, le wali a demandé au directeur de la jeunesse et des sports de recenser les communes qui souffrent de ce manque, afin de demander au ministère de tutelle d’inscrire des projets pour la wilaya.


hôpital d’Akbou
L’état s’améliore

Un mois après sa visite à l’hôpital d'Akbou, où il a pu constater la situation catastrophique dans laquelle les malades sont accueillis au niveau de cette infrastructure sanitaire, et après avoir donné des instructions fermes aux responsables du secteur, d’améliorer cette situation, le wali est revenu sur les lieux pour inspecter tous les services où il a constaté une nette amélioration et un suivi minutieux des instructions données. Le service des urgences sera transféré vers le nouveau bloc réalisé depuis une année déjà, mais n’a jamais fonctionné, en raison du non-achèvement de quelques petits travaux qui ont été effectués sur instruction du wali, lors de sa dernière visite. En parallèle, et suite à la demande du premier magistrat de la wilaya, un radiologue sera affecté la semaine prochaine à cet hôpital, par le ministère de la Santé. Ainsi, les malades ne seront plus renvoyés vers le privé pour effectuer leurs examens radiologiques.


Examens de fin d’année
48.293 candidats concernés

La direction de l’éducation de la wilaya de Béjaïa a pris toutes les dispositions pour organiser les examens de fin d’année à partir du 24 mai. Ils sont 48.293 candidats concernés par les différents examens (5e, BEM et bac) à travers la wilaya. L’examen de cinquième (5e) marquant la fin du cycle primaire aura lieu mercredi 24 mai. 15.907 candidats, dont 7.560 filles, issus des 561 écoles primaires de la wilaya, sont concernés par cet examen. Ils sont répartis sur 321 centres d’examen et encadrés par 3.005 encadreurs.
L’examen du brevet d’enseignement moyen (BEM) débutera dimanche 4 juin 2017 et s’étalera sur trois jours (4, 5 et 6 juin 2017). Ils sont 12.624 candidats scolarisés, dont 6.584 filles issus des 158 CEM de la wilaya à se présenter pour aborder les épreuves de cet examen qui leur ouvre le chemin du secondaire et seront répartis entre 52 centres d’examens et encadrés par 2.587 surveillants. On notera 406 candidats libres, dont 18 filles. L’examen du baccalauréat, qui interviendra le 11 juin 2017, se déroulera sur une période allant de trois à cinq jours, selon les différentes filières existantes. Cet examen, qui marque la fin du cycle secondaire et du cursus scolaire, concernera quelque 19.762 candidats, dont 11.028 filles, issus des 162 lycées de la wilaya. On distinguera quelque 5.445 candidats libres, dont 2.600 filles. Par ailleurs, il est à noter que sur les 48.293 candidats, 308 candidats sont issus de différentes écoles privées, dont 176 candidats pour l’examen de 5e, 101 candidats pour le BEM et 31 candidats pour le bac. Aussi, quelque 63 candidats aux besoins spécifiques, dont 26 candidats pour la 5e, 14 candidats pour le BEM et 23 candidats pour le bac. Ces derniers seront pris en charge dans les centres d’examens où ils bénéficieront de l’assistance nécessaire, en application de la réglementation en vigueur. Quant à la restauration des élèves, ainsi qu’à l’encadrement et les différents services (sécurité, Protection civile et santé), ils sont assurés dans les centres d’examen. Les préparatifs de ces examens s’accélèrent au niveau de la direction de l’éducation qui ne ménage aucun effort pour assurer le bon déroulement de ces examens scolaires où toutes les conditions matérielles et humaines sont réunies. Par ailleurs, les présidents des APC garantissent toute la logistique (transport des élèves, eau... ), afin de réunir les meilleures conditions possibles pour ces examens.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions