vendredi 16 novembre 2018 20:08:10

Jeux de la solidarité islamique-2017 : 118 athlètes représenteront l’Algérie

L'Algérie a engagé 118 jeunes athlètes, lors des 4es jeux de la Solidarité islamique (JSI-2017), dont le coup d'envoi officiel a été donné hier à Bakou (Azerbaïdjan), avec l'objectif de leur permettre de préparer les échéances à venir tout en se battant pour monter sur le podium.

PUBLIE LE : 13-05-2017 | 0:00
D.R

L'Algérie a engagé 118 jeunes athlètes, lors des 4es jeux de la Solidarité islamique (JSI-2017), dont le coup d'envoi   officiel a été donné hier à Bakou (Azerbaïdjan), avec l'objectif de leur permettre de préparer les échéances à venir tout en se battant pour monter sur le podium. 

De notre envoyé spécial à Bakou
 (Azerbaïdjan) : Rédha Maouche

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), qui chapeaute cette   participation, espère un rendement "correct", des résultats "honorables" et   remporter "le maximum de médailles" à Bakou.  «Plusieurs disciplines préparent des compétitions importantes, à l'instar   du Mondial U-21 pour le handball. Ces jeux islamiques sont une belle   opportunité pour cumuler davantage d'expérience en prévision notamment des   Jeux africains de la jeunesse (JAJ-2018) qui auront lieu en Algérie. Cette   stratégie ne doit pas nous faire oublier que nous devons gagner des   médailles à Bakou», a indiqué un responsable du MJS à l'APS.  Les équipes masculines algériennes de football et de handball sont en   Azerbaïdjan depuis vendredi dernier car leurs tournois ont déjà débuté.   Sous la houlette du coach Chafik Ameur, le Onze national, qui devra   constituer la future équipe olympique, s'est imposé lundi face à la Turquie   (2-1), alors que la sélection de handball U-21, entraînée par Rabah Gherbi,   a été battue mardi par les seniors de l'Arabie Saoudite (26-13).  L'Algérie sera présente à Bakou dans 14 disciplines : football (23 joueurs), handball (15), basket 3x3 (4), volley-ball (14), tir sportif (5   athlètes), karaté-do (7), judo (10), haltérophilie (1), natation (8), lutte   (4), athlétisme (12), gymnastique (3), boxe (9) et handisport (judo visuel, 3).  «Les Fédérations ont sélectionné leurs meilleurs espoirs. Quelques unes   d'entre elles ont pronostiqué des médailles. Nous constaterons sur place   les forces en présence pour évaluer nos chances, mais une chose est   certaine, les athlètes algériens vont se donner à fond. On fera les bilans   après la fin des jeux», a expliqué le MJS qui a désigné l'haltérophile   Walid Bidani (champion du monde juniors en 2014) comme porte-drapeau de la   délégation algérienne lors de la cérémonie d'ouverture des 4es jeux de la   Solidarité islamique, prévue vendredi au stade olympique de Bakou.

Faire mieux qu’à Palembang en 2013    

La délégation algérienne est composée de 182 membres dont 14 journalistes   qui assureront la couverture médiatique des JSI-2017. Le premier   contingent, composé de 56 personnes (football et handball) s'était envolé   vendredi pour Bakou sous la conduite de la chef de délégation, Nouria   Benida Merrah. Un autre groupe composé de 48 membres a quitté Alger lundi,   il a été suivi par un 3e contingent mardi (31 personnes) et un dernier   mercredi (33 personnes). Le retour de la délégation sportive algérienne au   pays est programmé par groupes, entre le 18 et le 23 mai.  Vingt-deux disciplines sont inscrites au programme des JSI-2017 :   athlétisme, natation, plongée, basket-ball, volley-ball, handball,   taekwondo, karaté-do, wushu, gymnastique artistique, gymnastique rythmique,   lutte, tennis, tennis de table, football, water-polo, boxe, tir sportif,   haltérophilie et deux disciplines handisports (judo visuel et athlétisme)   ainsi que le Zurkhaneh (sport local aux jeux d'armes, réservé aux hommes).  La directrice de la cérémonie d'ouverture, Catherine Ugwu, a promis   d'offrir aux spectateurs pendant deux heures "un show original", fruit des   efforts de plus de 5.000 participants. «Ce sera un spectacle très visuel, axé sur le contenu». Les JSI, qui sont organisés par la Fédération sportive de la solidarité   islamique, un organe de l'Organisation de la coopération islamique (OCI),   devraient drainer plus de 4.000 athlètes issus des 57 pays membres de   l'OCI. La première édition des jeux de la Solidarité islamique a eu lieu à La Mecque (Arabie Saoudite) en 2005. La troisième s'est déroulée à Palembang   (2013), tandis que la deuxième, prévue en 2010 à Téhéran (Iran), a été annulée.
R. M. 

Entretien avec Ameur Chafik :

«L’équipe est sur la bonne voie »

Après avoir battu la Turquie lors de la première journée de la compétition, l'Algérie à disposé de la Palestine pour assurer sa qualification aux demi-finales des Jeux de la Solidarité Islamiques de Bakou 2017. L'unique réalisation de cette partie a été l'œuvre de El Mellali (62') sur penalty. A l'issue de la rencontre, nous nous sommes entretenus avec le coach, Chafik Ameur, qui nous a fait l'analyse de cette confrontation.

La victoire face à la Palestine a tardé à se dessiner. L'adversaire était il aussi difficile à manier ?
En effet, l'adversaire nous a posé beaucoup problèmes, bien que nous avions bien étudié son jeu, ses forces et ses faiblesses. Face à une équipe qui s'est distinguée par une agressivité un peu excessive, et le vent que nous avons subi durant toute la seconde période,  nous avons trouvé beaucoup de difficultés à imposer notre jeu.
Cela dit, nous sommes restés concentrés jusqu'au bout. Malgré l'expulsion  de Gâaga, nous avons su gérer notre avantage à la marque pour remporter ce match.

Vous êtes qualifiés pour la demi-finale, après votre seconde victoire consécutive. Quel adversaire souhaitez-vous avoir, sachant que le tenant du titre, le Maroc, et le pays organisateur, l'Azerbaïdjan, sont les mieux placés?
Sincèrement, je n'ai pas de préférence. L'adversaire importe peu pour nous. Nous participons à cette compétition avec une équipe très jeune. A l'exception de trois ou quatre éléments, le reste des joueurs de cette sélection a moins de vingt ans. Nous participons à ce tournoi pour gagner en expérience surtout. Quel que soit l'adversaire, nous jouerons notre football avec bien évidement l'objectif de gagner pour aller encore plus loin dans cette compétition.

Quel est votre objectif, justement, dans cette compétition?
On ne s'est pas fixé un objectif précis. Comme je vous l'ai déjà expliqué, nous voulons gagner en expérience et progresser. Plus on dispute de matches de niveau et mieux ça sera pour nos joueurs et notre sélection. Nous sommes déjà qualifiés en demi-finale.
Un podium serait une bonne récompense pour cette jeune sélection qui a à peine un mois d'existence seulement et 4 mini-stages de préparation.  Pour le moment, tout se passe bien.
Nous nous améliorons de match en match. L'équipe gagne en maturité. Les automatismes et l'aspect cohésion son en train de se parfaire. Nos principaux objectifs demeurent les éliminatoires des jeux Olympiques 2020 et les Jeux méditerranéens.
Réalisé par : R. M.


   Handball
L’Algérie en demi-finale face à la Turquie

La sélection nationale de handball s'est imposée, lors de la troisième journée de la compétition, face au pays organisateur l’Azerbaïdjan sur le score de 34 à 22. Le sept algérien a déroulé dans cette partie. L'équipe a gagné en confiance, après la défaite de la première journée face à l'Arabie Saoudite. Une victoire qui a ravi le coach national Rabah Gharbi. «Je suis très satisfait de la prestation de mes joueurs. L'équipe progresse de match en match. Cette victoire nous permet de passer en demi-finale. Les joueurs ont gagné en confiance, surtout. La défaite face à l'Arabie Saoudite nous a fait un peu mal. Cela dit, il ne faut pas oublier que l'équipe était fatiguée après les deux stages en Serbie et en Slovénie. Aussi, les joueurs n'ont pas bien récupéré du voyage à Bakou. Aussi, il ne faut pas oublier que l'Arabie Saoudite, qui a battu l'EN A lors du dernier Mondial, prend part à ce tournoi avec son équipe première. Pour notre part, nous participons à ces jeux avec la sélection U-21», nous a déclaré le sélectionneur national, avant de poursuivre : «Notre objectif dans ces jeux est de permettre à nos jeunes  joueurs de disputer le maximum possible de rencontres de bon niveau. Comme vous le savez, nous préparons le championnat du Monde U-21, qui auront lieu à Alger au mois de juillet, ainsi que les Jeux méditerranéens de Tarragone 2018.» Pour rappel, la demi-finale aura lieu aujourd'hui à 11 heures. La sélection nationale sera confrontée à la Turquie. Une rencontre que le coach algérien appréhende un peu. Aussi, il nous a livré ses impressions par rapport au groupe de l'Algérie pour le championnat du monde des U-21. «Je n'ai pas encore une idée précise sur notre adversaire. Cependant, il y a lieu de préciser que toutes les nations participent avec leurs sélections première, contrairement à nous. Ça sera certainement une rencontre difficile. En dépit du résultat, on aura beaucoup d'enseignements à tirer. Une fois que nous rentrons à Alger, je vais me réunir avec mon staff pour faire le bilan de nos différents regroupements et de notre participation à ces jeux de la Solidarité islamique. Comme je vous l'ai dit, ce tournoi rentre dans le cadre de la préparation pour le championnat du monde de notre catégorie. Nous aurons à affronter le Maroc, l'Islande, la Croatie et l'Argentine. je ne connais pas vraiment ces sélections. Cela dit, je pense qu'avec l'aide de notre public nous avons de fortes chances de passer la phase des poules, déjà.»   
                        R. M. 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions