mercredi 23 aot 2017 03:32:44

Maintenir le cap

L’économie algérienne, qui s’est maintenue à un rythme de croissance soutenu, en 2016, grâce au processus de rééquilibrage des finances publiques et d’amortissement de son déficit budgétaire, devra enregistrer un ralentissement en 2017, sous l’effet, justement, des actions engagées sous ce chapitre.

PUBLIE LE : 20-04-2017 | 0:00
D.R

L’économie algérienne, qui s’est maintenue à un rythme de croissance soutenu, en 2016, grâce au processus de rééquilibrage des finances publiques et d’amortissement de son déficit budgétaire, devra enregistrer un ralentissement en 2017, sous l’effet, justement, des actions engagées sous ce chapitre. L’analyse de la Banque mondiale prévoit, qu’à moyen terme, l’effort de redressement des finances publiques, au demeurant nécessaire à l’économie nationale, devrait impacter négativement la dynamique de croissance, du fait de la rationalisation des dépenses publiques. Néanmoins, et en parallèle, l’institution de Breton Woods affirme que la démarche du gouvernement est censée contribuer à réduire davantage les déficits budgétaires et du compte courant de l’Algérie. Les projections de la BM tablent sur une croissance de 1,5%, un niveau qui devra baisser à 0,6% en 2018, pour reprendre son seuil à 1,5% en 2019. La même analyse évoque un léger accroissement de 2,5% de la production d’hydrocarbures de l’Algérie, entre 2017-2019, anticipe une remontée des cours du pétrole, de 27% en 2017, fait qui devrait «atténuer les répercussions négatives du rééquilibrage financier sur les secteurs réels hors pétrole». La Banque mondiale, qui ne cesse de rappeler cet impératif pour l’Algérie de poursuivre les réformes économiques, note, par la même occasion, que la révision du système des subventions en vigueur, qualifié d’«inéquitable et généreux», recommande nécessairement l’amélioration des filets de protection sociale. Une démarche qui exige, notamment «la mise en place d’un système de transferts monétaires bien ciblé», et un ciblage des catégories sociales devant bénéficier des aides de l’État. Les projections du FMI, qui consolident logiquement les données de la Banque mondiale, revoit ses prévisions à la hausse, de l’inflation, soit 6,4% en 2016, contre 5,9% prévu auparavant. Ce taux devrait baisser à 4,8% en 2017 et à 4,3% en 2018. Par ailleurs, le Fonds monétaire international évoque, au titre de ses perspectives sur l’économie mondiale, une hausse du chômage, en Algérie, en 2017, à 11,7%, contre 10,5% en 2016, pour atteindre 13,2% en 2018. Le FMI, qui a récemment mis en avant la résilience de l’économie algérienne, a recommandé la poursuite de la consolidation des finances publiques et l’adaptation de l’économie aux préalables d’une croissance durable et diversifiée. Des orientations censées guider les projections économiques du pays, à l’échéance 2030, et dont les objectifs fixés portent sur des ajustements, pour plus de rigueur dans les dépenses publiques, tout en consolidant les principes de justice sociale et de solidarité nationale. La nature du modèle de fonctionnement de l’économie nationale, essentiellement dépendant des hydrocarbures, et de la dépense budgétaire, aura certes contribué à la réalisation d’infrastructures économiques et sociales, mais, en parallèle, il aura révélé une «base vulnérable», sa pérennité étant tributaire des hydrocarbures. Dans ce contexte, le nouveau modèle économique préconisé se fonde sur des transformations structurelles censées mettre sur les rails, les fondements d’une croissance économique accélérée et asseoir les bases pour «une équité sociale affranchie de la dépendance des hydrocarbures». Dans cette optique, l’ajustement interne, prévu sur la période 2016-2019, «ne constitue pas une finalité en soi, mais doit être considéré plutôt comme un début de l’affranchissement de cette dépendance».
D. Akila
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions