vendredi 20 octobre 2017 13:23:03

Regard : Sauvons notre environnement

La déforestation se précise chez nous. On la voit même un peu partout, autour de nous.

PUBLIE LE : 20-04-2017 | 0:00
D.R

La déforestation se précise chez nous. On la voit même un peu partout, autour de nous.  C’est un fait, nos espaces forestiers  ont perdu leur lustre et leur fraîcheur d’antan. Doucement,  la couronne verte de  nos régions, avantagées, géographiquement parlant, par la nature, est menacée d’extinction, à l’heure de la  désertification qui avance d’une part et  la bêtise de l’homme, de d’autre.  En effet,  nos massifs forestiers subissent, tous les jours,  des  dégâts,  fragilisant davantage un patrimoine, au départ vulnérable, sachant  que certaines espèces endémiques se font rares, en raison de la forte  pression qu’elles subissent du fait du défrichement, du surpâturage, des incendies et de  la chenille processionnaire, cet autre mal, à prendre très au sérieux. Les magnifiques forêts que nous avions ont bel et bien  subi les conséquences terribles de l’avancée du béton,  l’industrialisation, le trafic de bois et les feux de forêts qui détruisent  annuellement des milliers d’hectares. Il faut dire aussi qu’on ne reboise pas assez, pour préserver ou même maintenir notre capital forestier en bon état. Certes, des dispositifs sont mis en place par les services des forêts, chaque été, pour sauver ces espaces, et des  moyens matériels et humains sont mobilisés pour  lutter contre les incendies, ce fléau ravageur qui  refait surface avec les hausses des températures,  néanmoins, ces mêmes mesures ont toujours du mal à éviter à nos forêts le triste sort de  la  dégénérescence de certaines espèces, notamment. A  quelques  encablures de  l’été, nous ne pouvons que plaider  pour  la sensibilisation du citoyen;  cette  arme destructive qui  porte un lourd  préjudice, à nos  forêts, lesquelles d’emblée  ne représentent pas plus de onze pour  cent  de la surface globale du pays. Aujourd’hui, aller vers une   valorisation de  ces  territoires vitaux, prévenir  les  nouvelles nuisances, restaurer  les milieux dégradés,  sont  à même de redonner un souffle nouveau à nos forêts qui ont beaucoup plus qu’une simple vocation  sociale ou récréative.  Sauver  les «  poumons » de la ville est, désormais, plus que nécessaire.
Samia D.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions