dimanche 30 avril 2017 04:11:24

Lucas Alcaraz, sélectionneur des verts : «Déterminé à relever le défi»

C’est, hier matin à 11h, que le sélectionneur national, l’Espagnol Lucas Alcaraz, a tenu sa première conférence de presse devant un parterre de journalistes de la presse nationale.

PUBLIE LE : 20-04-2017 | 0:00
D.R

C’est, hier matin à 11h, que le sélectionneur national, l’Espagnol Lucas Alcaraz, a tenu sa première conférence de presse devant un parterre de journalistes de la presse nationale.

A ses côtés à pris place le directeur de la communication de la FAF, notre confrère Mohamed Saâd, dont la présence a été des plus utiles, puisqu’il a joué le rôle de traducteur, du fait qu’il maîtrise parfaitement la langue ibérique. Après avoir tenu une courte et sobre allocution, le nouveau venu à la tête des Verts a répondu sans détours aux questions importantes liées à l’Equipe nationale. Ayant visité dans la matinée le Centre technique nationale de Sidi Moussa où il est hébergé depuis son arrivée, Lucas Alcaraz n’a pas caché sa satisfaction par rapport à l’organisation qu’il a trouvé sur place et des moyens qui seront mis à sa disposition pour qu’il puisse accomplir sa mission dans les meilleures conditions. «Cela est motivant», a-t-il souligné à ce propos. Il a ensuite fait part de son programme d’action et de sa vision des choses concernant le travail qui l’attend pour rendre l’EN la plus performante possible. Il a affirmé qu’en convenance avec le président de la FAF, il résidera en Algérie pour suivre de très près les joueurs évoluant en Ligue 1 et 2 du championnat national.
 
« J’espère convaincre »

«On va s’impliquer à fond pour atteindre les objectifs assignés. Prendre en mains l’équipe d’Algérie est le plus important défi de ma carrière. Je veillerai à le relever en menant cette sélection vers le succès». Il a fait savoir que les portes de l’EN sont ouvertes à tout joueur qui le mérite, qu’il évolue en Algérie où à l’étranger. Pour ce qui est du choix porté sur lui, qui n’a pas fait l’unanimité au sein des médias et de l’opinion publique algériens, il s’est montré très fair-play et à l’aise en indiquant : «Je respecte l’opinion des gens. Un choix ne fait jamais l’unanimité. Je suis très constant dans mon parcours d’entraineur. Je dispose de 15 années de travail en Espagne dans le football professionnel avec 800 matches sur le banc. Je dispose d’une méthode de travail dont je crois et de la volonté de réussir. J’espère convaincre par mon travail, ma rigueur et ma détermination ceux qui n’étaient pas convaincus par ce choix. Beaucoup de travail nous attend d’ici la prochaine date Fifa. On doit discuter individuellement avec chaque joueur de la sélection, faire un travail d’approche et sensibiliser tout un chacun sur notre feuille de route et notre façon de travailler afin de mener l’équipe nationale algérienne vers le succès attendu par ceux qui ont cru en nous et par le peuple algérien qui lui est très attaché».
    
« Objectifs : les demi-finales de la CAN-2019 »

Pour ce qui est des objectifs qui lui ont été tracés par le président de la FAF, Kheireddine Zetchi et des chances de qualifications de Fennecs à la prochaine coupe du monde qui sont mal partis, Lucas Alcaraz dira: «L’Algérie est dans une mauvaise passe, mais je vous promet que mon équipe luttera en y mettant l’envie et la conviction nécessaires pour gagner chaque match parmi les quatre qui nous restent à joueur. Cela sera difficile mais on ne lâchera rien. Par ailleurs, l’objectif qui m’a été assigné est de qualifier l’Algérie à la prochaine CAN-2019 et atteindre les demi-finales de cette compétition». Pour ce qui est de la langue, Il a fait savoir que cela ne constituera pas pour lui un handicap ni un problème, du moment qu’il suivra des cours accélérés de français, avec un professeur qui sera mis à sa disposition. «J’apprendrai vite», a-t-il promis, en rajoutant qu’il a eu à entraîner en Espagne des équipes composées de joueurs de différentes nationalités sans que cela n’entrave son travail. Par ailleurs, il a affiché sa volonté de faire le nécessaire pour récolter un maximum d’information sur tout ce qui touche au football algérien et aux joueurs de l’EN ou ceux susceptibles de l’intégrer à l’avenir. Il s’est dit disposer à collaborer avec l’ensemble des entraîneurs algériens pour le bien du football national et afin d’établir un programme de travail qui puisse permettre de détecter et de faire émerger les meilleurs talents. Pour lui évoluer dans le championnat algérien ne sera pas un handicap pour rejoindre l’EN et le fait de jouer à l’étranger n’est pas une garantie pour être appeler en sélection. «L’EN est ouverte à tout ceux qui le méritent», précise-t-il.
 
«Je suis rigoureux »

Pour ce qui est de la discipline, le technicien espagnol a rétorqué qu’il n’est ni mou ni dur mais seulement rigoureux dans son travail et sa démarche. «Personnellement, je donne le meilleur de moi-même à l’équipe que je dirige et aux joueurs que j’ai sous la main. J’attends donc naturellement de recevoir beaucoup de leur part», a-t-il expliqué. Il a laissé transparaitre son optimiste et sa conviction intime, qu’il pourra faire de bonnes choses avec l’équipe nationale algérienne, où il faudra conjuguer le talent des joueurs avec la rigueur tactique.
Il a aussi informé les médias qu’en plus de disposer d’un adjoint et d’un préparateur physique espagnols, la FAF lui adjoindra un second coach adjoint, en plus d’un entraîneur des gardiens de but, qui seront des algériens. Le choix n’a pas encore été tranché. Il a confirmé que chaque mois, il organisera un court stage pour les internationaux locaux. Lucas Alcaraz se déplacera à Oran pour assister à la rencontre de mise à jour du championnat qui opposera au stade Ahmed-Zabana, le MC Oran au MC Alger. Le néo-sélectionneur national signataire d’un contrat de deux ans avec la FAF, nous a laissé une bonne impression pour sa première apparition devant les médias nationaux. Il veut utiliser au mieux le peu de temps qui lui reste avant la confrontation face au Togo le 13 juin prochain. On ne peut que lui souhaiter bonne chance et plein succès avec les Verts, lui qui s’est exprimé sur l’accueil très chaleureux qui lui a été réservé par les Algériens à son arrivée à Alger, mardi.
Mohamed-Amine Azzouz
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions