samedi 19 aot 2017 06:19:53
D.R

Page animée par F. Zoghbi

La quatrième édition du colloque national consacré à la vie et à l’œuvre de l’éminent penseur et militant Cheikh El-Fodhil El-Ouartilani à été marquée par une importante décision du wali à l’effet d’immortaliser l’œuvre élogieuse de l’enfant d’Ath Ourtilène et d’ancrer dans les mémoires des jeunes générations le parcours glorieux de ce brillant orateur et homme de culture.

«Fodhil El Ouartilani est une figure emblématique de la région et du pays en général. Cela nous a poussé à faire en sorte que ce grand homme ne soit pas mis aux oubliettes, bien au contraire, c’est pour cela que nous avons décidé de faire de la maison du cheikh un musée qui sera visité par tous les citoyens et deviendra quelque chose d’indélébile dans la mémoire de tous. Il ne faut pas oublier que nous sommes en train de perdre une partie de nos  ancêtres, parents et grands-parents et c’est pour cela que nous avons à charge d’œuvrer pour que le flambeau soit toujours levé par les générations futures pour que nos enfants puissent avoir une idée précise et être très fiers de leur histoire. » soulignera le wali.
Une décision qui n’a pas été sans susciter un profond sentiment de satisfaction au sein de la population de la région de Beni Ourtilène et de cette wilaya d’une manière générale, sachant que cette réalisation restera dans l’histoire est un ancien souhait qui se réalise enfin et pourra dès lors abriter et mettre en valeur ces nombreux documents historiques, manuscrits, objets divers et autres effets se rapportant au parcours de ce grand homme et des savants qu’a produits cette région depuis la « Rihla » de cheikh el Hocine el Ouatilani. Une réalisation d’autant plus importante qu’elle prendra place sur le lieu même de l’ancienne demeure de Cheikh el Fodhil el Ourtilani et sera ainsi marquée par une forte symbolique, sachant que c’est de là , de ces écoles coraniques et autres structures édifiées par les Oulémas dont il fut un membre actif,  qu’est partie un jour la longue et combien brillante carrière de ce grand homme qui, de l’université Zitouna  à Tunis gagna Paris pour prendre en charge les expatriés Algériens en France et les sensibiliser à la cause nationale et aux idéaux du réformisme musulman.
A El Azhar en Egypte où il fonde le comité de défense de l’Algérie en 1941 et contribue  à la création du «  Front de défense de l’Afrique du Nord », le Yémen où il laissera des empreintes indélébiles et sera même nommé conseiller général de l’Etat avant de quitter ce pays dans des conditions difficiles, naviguant des mois sur les océans à bord du Zamalek  avant de trouver refuge au Liban en 1948, en ayant sans cesse la cause algérienne au cœur ,autant d’étapes du périple de Cheikh el Fodhil el Ouartilani qui rendra son dernier souffle à Ankara en Turquie le 12 mars 1959. Sa dépouille repose depuis le 12 Mars 1987 au cimetière des martyrs de Beni Ourtilène.

--------------/////////////////

Tramway
Bientôt les essais dynamiques

Le projet de tramway fait chaque samedi l’objet de la visite du wali afin de booster  l’avancement des travaux, d’évaluer le chemin parcouru et de lever sur place les contraintes. Rien n’est en effet laissé au fait du hasard pour que la dynamique soit maintenue, même durant les jours cléments d’un hiver qui aura tout de même permis à l’entreprise de réalisation de maintenir un rythme appréciable dans la pose de la voie .
Pourtant au fur et à mesure que les travaux avançaient et que chaque feuille de route hebdomadaire établie avec le premier responsable de la wilaya était régulièrement évaluée, les exigences devenaient de plus en plus palpables et devaient obéir à des mécanismes tendant à être dans les délais sur certains segments sans que la qualité n’en pâtisse. Dans ce contexte  le volet inhérent à  l’aménagement urbain n’a pas été sans constituer une des préoccupations majeures soulevées par le wali avec les responsables de l’entreprise sur site ou lors des rencontres tenues à cet effet avec comme instruction de mettre à contribution dans le cadre de la sous traitance des entreprises locales. Le wali a insisté particulièrement sur le strict respects des délais et la nécessité de mettre à profit cette saison estivale pour gagner le maximum de terrain : « Nous devons en effet avoir beaucoup d’ambition et quand bien même l’exigence a ses limites nous savons qu’une aussi grande entreprise peut faire beaucoup de choses, donc nous essayons de mettre l’accent sur cet aspect et faire en sorte que le rythme imposé sur le terrain projet soit beaucoup plus accentué pour nous permettre d’avoir des bonus en termes de délais, sachant que les travaux de réalisation causent beaucoup de désagréments. Il reste que nous sommes satisfaits et les choses avancent bien ; comme vous l’avez constaté, nous venons d’entamer les travaux de revêtement, c’est une excellente chose mais là aussi ces travaux doivent aller à une meilleure cadence . C’est donc une  exigence que nous devons nous appliquer constamment ».
Il reste qu’en attendant ce second souffle estival pour booster davantage la cadence de ces travaux et gagner le maximum de temps, de réelles avancées ont été enregistrées sur le terrain tant et si bien que même les essais statiques ont déjà été effectués tard dans la soirée de jeudi dernier en attendant  de ramener des rames de Constantine en avril et de procéder aux essais dynamiques sur un secteur de cette ligne de plus de 15 km sur laquelle la pose de la voie est avancée à plus de 80%, le revêtement à 70% et l’aménagement urbain à 20%. Le chef du projet Benabid Salah Edine soulignera : « Nous n’avons aujourd’hui aucune contrainte sur le site grâce aux décisions et au suivi constant du wali et des autorités locales. »

--------------/////////////////

LPP
Respect des règles d’urbanisme

Répondant aux attentes des citoyens dont les revenus permettent d’accéder à un tel segment, le wali a présidé récemment une importante réunion ayant trait justement au lancement imminent de la réalisation de 940 logements du type promotionnel public. Cette rencontre qui s’est tenue en présence de 21 promoteurs et des directeurs de l’urbanisme et de la construction, de l’habitat, des biens de l’état et du directeur de l’industrie et des mines de même que les responsables techniques concernés par la réalisation d’un tel projet qui vient consolider un portefeuille d’envergure de cette wilaya dans les différents segments, a permis au wali d’intervenir à la lumière de la situation développée par les différents responsables locaux et insister sur plusieurs aspects importants.
Le premier responsable de la wilaya saisira cette opportunité pour se pencher avec rigueur sur le strict respect des normes urbanistiques sachant qu’au delà de l’aspect qu’ils sont appelés à produire dans ce contexte, ces 940 logements qui seront implantés sur les hauteurs du POS de « Chouf el Keddad », seront la vitrine de la ville de Sétif à son entrée Est et s’inscrivent ainsi dans une démarche d’harmonisation du tissu urbain et de perspectives appelées à conférer à cette grande ville du pays un statut de métropole régionale, aidé en cela par des projets structurants,  à l’instar du tramway. En s’adressant aux 21 promoteurs chargés de la réalisation de ce programe dont la hauteur  des bâtiments variera entre 9 et 12 étages, le wali ne manquera pas de faire état de la réalisation de parkings sous ces bâtisses, exigeant par la même de veiller à la réalisation des postes transformateurs intégrés à l’effet de veiller à l’aspect esthétique et diversement uniformisé de cette grande cité qui s’apparente ainsi à une petite ville. Dans ce contexte, le volet inhérent à la réalisation rapide de ces 940 logements sans que l’aspect qualitatif n’en pâtisse, sera une des instructions forte du wali qui appellera tous les directeurs concernés à apporter une assistante et un accompagnement constants aux promoteurs qu’il exhortera  à aller dans le sens de certains grands acquis urbanistiques de la ville de Sétif et apporter leur contribution au titre du volontariat communautaire dans la réalisation de certaines actions, à l’instar des VRD. Un appel qui ne sera pas sans trouver toute la disponibilité de ces chefs d’entreprise dont certaines sont déjà impliquées dans un vaste programme du genre dans différents secteurs pour la réalisation de routes, d’écoles, de centres de santé ou autres actions non moins importantes dans ce secteur.

--------------/////////////////

Vacances de printemps
Aïn El-Fouara, le Mall, Djemila…

En ces jours de vacances scolaires, la cité de Ain Fouara déjà fortement  agitée par une circulation dense sans cesse régulée par les services de police et les travaux du tramway, n’est pas sans faire « Full » et connaître une affluence record émanant de plusieurs wilayas  pour investir les espaces de loisirs et de distractions.  
Des jeunes et moins jeunes, des familles empruntant bus et voitures immatriculés de partout, de Bejaia, Guelma, Skikda, Annaba, Boumerdes , Biskra, Ouargla et même El Oued pour ne citer que ces wilayas, que Sétif accueille également sur ces espace du tourisme culturel ou de cure notamment mais aussi le Mall qui de jour comme de nuit, ne cesse d’accueillir ces adeptes des manèges et autres jeux extraordinairement fous à vous couper le souffle. « Nous venons de Guelma, nous sommes partis ce matin à l’aube pour aller à la découverte de tous ces jeux fous que nous avons vu à la télévision et que nous sommes venus découvrir ici même avant de repartir ce soir » me dit Yacine entouré d’une dizaine de camarades, des filles et des garçons, visiblement heureux qui l’applaudissent et s’empressent  de passer les portiques placés aux entrées du Mall et aller se fondre dans la foule, sur cet immense espace, la grande patinoire ou ces options folles de jeux à vous couper le souffle dans ce décor de couleurs et de cris. Une destination qui n’est pas dans le même temps sans être marquée  par le stationnement de nombreux bus tout au long de l’avenue de l’ALN ou du parking environnant, sous l’œil vigilant des agents de police et de ces chauffeurs qui en profitent pour s’évader un laps de temps durant dans un sommeil réparateur pour le grand retour : « Vous savez, au retour tout le monde dormira .
Je serai donc seul à veiller au grain et surtout ne pas trop appuyer sur l’accélérateur pour éviter les dos d’âne, les radars et surtout ramener à bon port tous ces bambins » souligne Abdelkader qui se targue d’être au volant depuis 20 ans sans aucun accident avant de souligner :  « On devrait récompenser les meilleurs et sanctionner rigoureusement ceux qui jouent avec la vie des gens.
En  allant découvrir le traditionnel parc d’attractions en travaux pour offrir bientôt une image autrement plus belle et surtout plus étoffée à ses nombreux visiteurs, beaucoup continuent leur traversée vers Ain fouara, pour s’y désaltérer, afin de revenir selon l’adage.
La maison de la culture Houari Boumediene qui offre un programme varié durant ces vacances ou le musée national d’archéologie à proximité ne sont pas sans être des destinations prisées pour les adeptes du tourisme culturel au moment où certains préfèrent tout simplement se rendre à Djemila pour y visiter le très beau site antique.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions