samedi 21 octobre 2017 16:56:25

Conseil de paix et de sécurité de l'UA : Situation au Sahara occidental dossier ouvert

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) a annoncé la convocation, hier à Addis-Abeba, d'une réunion ad hoc sur la situation au Sahara occidental.

PUBLIE LE : 21-03-2017 | 0:00
D.R

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) a annoncé la convocation, hier à Addis-Abeba, d'une réunion ad hoc sur la situation au Sahara occidental.

La réunion s’est déroulé  dans la grande salle de conférences de l'ancien centre de l'UA, a souligné   le Conseil sur le site électronique de l'UA.
La réunion qui intervient au moment où les territoires sahraouis occupés connaissent plusieurs   développements, constituera un véritable test pour le régime marocain qui s'était engagé récemment à   respecter l'Acte constitutif de l'UA en vertu duquel il doit assister aux côtés de la République   arabe sahraouie démocratique (RASD) pour répondre aux préoccupations des membres du Conseil de paix   et de sécurité de l'UA.  
Des questions sont  été  posées au Maroc lors de cette réunion  .Elles ont concernées l'interdiction de la mission   de l'UA d'effectuer son travail dans la ville occupée d'El Ayoun et la violation du cessez le feu   dans la région de Guerguerate, indique l'Agence de presse sahraouie (SPS).   Le représentant du Front Polisario à l'UA s'était réuni, le mois dernier, avec le président du   Conseil de paix et de sécurité de l'UA, Smaïl Chergui, qu'il avait informé des derniers   développements à Guerguerate

L'ANC s'engage à faire de 2017 l'année de la défense de la RASD

Le Congrès national africain (ANC, au pouvoir) en Afrique du Sud,   s'est engagé dimanche à faire de 2017 l'année de la défense de la place de la République arabe   sahraouie démocratique (RASD) au sein de l'Union africaine (UA) et à intensifier ses efforts aux   niveaux continental et international dans ce sens, ont rapporté des médias.  L'ANC a souligné, dans un document portant sur la politique étrangère du parti pour l'année 2017   qui sera présenté lors de sa prochaine réunion annuelle, que «le combat du peuple sahraoui pour   autodétermination et l'indépendance demeurera une priorité pour le parti».  Le parti au pouvoir en Afrique du Sud a annoncé, en outre, le lancement d'une campagne   internationale pour «dénoncer les entraves du Maroc à l'application des résolutions des Nations-unies et de l'Union africaine en lien avec la cause sahraouie». L'ANC a indiqué à cet effet   que «toutes les options sont possibles y compris l'isolation du régime marocain».  L'ANC a exprimé par ailleurs son souhait de voir l'adhésion du Maroc à l'Union africaine (UA),   «contribuer à l'intensification des efforts en vue de la décolonisation du Sahara occidental».  
Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non-autonomes, donc éligible à l'application de la   résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur octroi de l'indépendance   aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé   depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.  Plusieurs rounds de négociations entre les parties aux conflits (Polisario/Maroc), ont été   organisées sous l'égide de l'ONU. Ils buttent toujours sur la position de blocage de la partie   marocaine relative à l'organisation d'un référendum pour l'autodétermination du peuple sahraoui. (APS)  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions