dimanche 26 mars 2017 15:54:17

Conjoncture : Une ressource vitale

La nécessité d’avoir une meilleur gestion de l’économie des ressources hydriques, est plus que jamais une priorité, surtout si l’on sait que le gaspillage et le piquage illicite coûte à l’Etat des sommes colossales.

PUBLIE LE : 21-03-2017 | 0:00
D.R

La nécessité d’avoir une meilleur gestion de l’économie des ressources hydriques, est plus que jamais une priorité, surtout si l’on sait que le gaspillage et le piquage illicite coûte à l’Etat des sommes colossales. A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’Eau qui coïncide avec le 22 mars de chaque année, SEAAL organise en collaboration avec la direction des ressources en eau de la wilaya de Tipasa, une journée Portes ouvertes, demain, au niveau du siège de cette dernière. Axé cette année sur le thème « Eaux usées », ce rendez-vous constituera une opportunité pour le grand public et les professionnels des différents secteurs de découvrir de près le travail effectué par la SEAAL en matière d’assainissement, sur les périmètres d’Alger et de Tipasa. L’accent sera également mis sur les efforts consentis par cette compagnie pour diminuer les rejets vers  les milieux naturels, notamment les projets d’extension des Stations d’épuration (STEP) et la réouverture de nouvelles plages à la baignade. L’eau étant au centre de cette journée, il est attendu que les interventions des responsables mettent en évidence la nécessité de préserver cette ressource vitale et de lutter contre les pratiques de gaspillage et de vol de l’eau. En fait, des efforts constants sont déployés par la SEEAL pour assurer une mobilisation durable de la ressource et en garantir l’accès pour le citoyen ainsi que, les moyens de sa préservation pour les générations futures. La stratégie du secteur des ressources en eau consacre aussi une marge non négligeable à la réutilisation des eaux usées traitées et épurées à des fins d’irrigation agricole. Actuellement,  177 stations d’épuration des eaux usées assurent l’épuration de 4 million de M3 par jour. Il y a lieu de rappeler que, le pays bénéficie annuellement de 12 milliards de m3 d'eau de précipitations soit, un remplissage de près de 9 milliards de m3/an grâce à ces infrastructures qui permettent aussi de fournir 3,5 milliards de m3 d'eau potable. Aussi, le futur système de tarification de l’eau est censé permettre de palier au gaspillage de l'eau qui a atteint des proportions alarmantes. Le ministre en charge du secteur avait précisé que, cette mesure ne concernera pas les ménages dont la consommation reste modérée et limitée dans un seuil modéré. Cette nouvelle tarification, avait souligné M. Abdelkader Ouali, « sera basée sur deux principes importants », à savoir, que « ceux qui consomment le plus payent le plus, et que la tarification doit aussi être conforme au niveau de consommation ». Ce futur dispositif  permettra ainsi au secteur de mieux cibler le soutien des prix de l'eau par l'Etat, avait ajouté le ministre.
    D. Akila
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions