samedi 29 avril 2017 06:27:16

Bordj Bou Arreridj : Plus de 70.000 emplois attendus

Le directeur de l’ANEM au niveau de la wilaya de Bordj Bou Arreridj M. Sakri Salah qui a précisé que le taux de chômage dans la wilaya a atteint 7,03 % en 2016, a annoncé la création de plus de 70 mille emplois dans les cinq années à venir.

PUBLIE LE : 21-03-2017 | 0:00
D.R

Le directeur de l’ANEM au niveau de la wilaya de Bordj Bou Arreridj M. Sakri Salah qui a précisé que le taux de chômage dans la wilaya a atteint 7,03 % en 2016, a annoncé la création de plus de 70 mille emplois dans les cinq années à venir. La wilaya  aura du mal à satisfaire ce besoin selon le responsable qui a précisé que cette situation nécessitera un apport des autres wilayas d’autant que beaucoup de postes sont destinés à une main d’œuvre qualifiée. Le responsable qui a appelé les jeunes de la wilaya à se rendre en force dans les centres de formation professionnels pour améliorer leur niveau a précisé que la wilaya fait face à un dilemme à savoir un chômage même réduit d’un coté et un manque de d’œuvre de l’autre. Revenant sur les statistiques du secteur pour l’année précédente, le directeur de l’ANEM indiqué que le nombre de demandeurs d’emploi inscrits au niveau de  l’agence de Bordj Bou Arreridj a été de l’ordre de 16.659. Il a précisé que 4.691 demandeurs sont universitaires, 2.724 sont des diplômés de la formation professionnelle. Il a regretté que 9.244 d’entre-eux ne possèdent aucune qualification selon le même responsable. Cette partie des demandeurs a été divisée selon lui en deux catégories pour être prise. La première comprend a-t-il ajouté ceux qui sont âgés entre 16 et 20 ans. Pour leur permettre d’acquérir un métier une convention vient d’être signée avec la direction de la formation professionnelle au niveau de la wilaya pour leur assurer une formation qualifiante pour ces jeunes dans les spécialités demandées par le marché de l’emploi pour une durée de 6 mois a annoncé également le directeur de l’ANEM. Cette convention permet a-t-il rappelé aux jeunes de toucher une prime de 3.000 DA par mois. Ceux qui sont âgés entre 20 et 35 ans feront l’objet a indiqué le responsable d’une campagne de sensibilisation sur la nécessité d’avoir une qualification pour avoir droit à un emploi. Face à cette demande, la wilaya a enregistré une offre d’emploi de l’ordre de 18.921 postes de travail en 2016, a affirmé le même responsable qui a expliqué que ces offres consistent en 17.568 recrutements classiques, 744 postes dans le cadre de la DAIP et 609 autres pour les CTA ou l’agence participe avec l’employeur dans le paiement du salaire avec une baisse des redevances de sécurité sociale de 35 à 12,5 %. Le directeur de l’ANEM a enregistré avec satisfaction que c’est le secteur de l’industrie qui a employé le plus de chômeurs avec 6.344 postes soit une hausse de 897 places par rapport à l’année précédente.
Ce qui permet d’assurer une pérennité de l’emploi a-t-il affirmé. Ce secteur est suivi par le bâtiment et les travaux publics avec 5591 postes. Mais ce dernier enregistre une baisse des offres de l’ordre de 500 emplois du fait de l’arrêt de plusieurs chantiers. Ce secteur a été rappelons-le, le premier employeur de la wilaya en 2015. L’agriculture qui est dans la même situation avec 4.000 emplois. Il faut noter pour ce dernier il y a une prédominance des exploitations familiales.

Un taux de chômage  de 7,03% en 2016

Le secteur des services qui a enregistré 3.734 postes a été pour sa part stable. Les personnes employées ont été diplômées pour la plupart avec presque autant d’universitaires que de sortants de la formation professionnelle  avec 2.151 pour les premiers et 2.161 pour les seconds. Ce qui permet d’envoyer un signal fort pour les jeunes qui n’ont pas encore rejoint les deux secteurs. Les deux secteurs ont même connu une augmentation de la demande respectivement de 85 et 286 postes. Le directeur de l’ANEM a expliqué que le bassin de l’emploi dans la wilaya renferme 6774 entreprises inscrites au niveau de l’ANEM réparties à travers 4 grands secteurs à savoir l’industrie, le bâtiment et les travaux publics, l’agriculture et les services.81 de ces entreprises sont publiques. 6670 sont des sociétés nationales privées. 23 appartiennent au privé étranger. Il a annoncé que le nouveau système d’intermédiation qui entre dans le cadre de la modernisation du secteur a contribuer à diminuer le temps de traitement des offres puisqu’il permet à leurs propriétaires de s’inscrire à travers les réseaux internet. Il a offert la possibilité également de déterminer exactement les qualifications des demandeurs en plus de la transparence dans l’orientation de ces derniers. Le directeur de l’ANEM n’a pas manqué de revenir sur l’intégration des jeunes diplômés qui ont obtenu des contrats DAIP. 12.909 bénéficiaires ont été intégrés selon lui depuis le lancement de ce dispositif en 2008. Le responsable qui a évoqué les perspectives du secteur dans la wilaya a indiqué que ses services œuvrent à dépasser les chiffres réalisés en 2016. Avec des entreprises qui vont entrer en production comme OXO qui doit recruter 3.200 personnes ou encore le groupe Benhamadi qui doit prendre 25.000 employés pour ses différentes usines, l’ANEM table sur une offre de l’ordre de 70.000 emplois dans les cinq années à venir.
    F. D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions