samedi 29 avril 2017 06:31:45

Structures de gestion du Domaine national : Modernisation en marche

Un Centre national de traitement de la documentation foncière d’ici fin 2018.

PUBLIE LE : 21-03-2017 | 0:00
D.R

l Un Centre national de traitement de la documentation foncière d’ici fin 2018.

Le programme de modernisation des structures du Domaine national se poursuit. Cette démarche se propose de développer une « conduite de changement », a déclaré, hier à Alger, le ministre des Finances, Hadj Baba Ammi, dans son allocution prononcée à l’ouverture d’une réunion consacrée au foncier. Pour l’atteinte de cet objectif, cette démarche «se matérialisera, dans un souci de cohérence, par un certain nombre d’actions reprenant des solutions intégrées essentiellement d’ordre normatif, conceptuel et organisationnel». Deux étapes marqueront la mise en œuvre de cette démarche. La première, celle de 2017, a trait à la mise en place d’un système d’information par l’introduction des nouvelles technologies de l’information et l’informatisation des systèmes, l’harmonisation et la simplification des procédures et méthodes de travail ainsi que l’introduction d’un management basé sur la réalisation d’objectifs. Il est également question d’améliorer la gestion des ressources humaines, réorganiser les services et renforcer les structures en matière d’infrastructures et autres moyens de fonctionnement. La seconde phase, elle, qui s’étalera jusqu’à fin 2018, explique le ministre, sera consacrée à la «conception du système d’information centralisé, après la finalisation des travaux au niveau local et régional, à travers la mise en place d’un Centre national de traitement de la documentation foncière (Data center)». Des dysfonctionnements sont enregistrés. Baba Ammi cite, entre autres, la «façon manuelle» dont est gérée l’activité de la conservation foncière. Corollaire : des répercussions négatives tant sur le plan qualitatif que quantitatif des données figurant dans le fichier immobilier. A ce titre, le ministre précise que le programme de la modernisation des structures de la Direction générale du Domaine national consiste à informatiser le fichier immobilier et numériser les archives et documents détenus par la conservation foncière. Objectifs : assurer une « gestion automatisée et sécurisée de toutes les formalités foncières », une « sécurité juridique renforcée des transactions immobilières », une « réduction des délais de traitement soumis à publication » et une « délivrance rapide aux usagers de la conservation foncière ».

Introduction de nouvelles règles de la gouvernance

De son côté, Mouatassem Boudiaf, ministre délégué en charge de l’économie numérique et de la modernisation des systèmes financiers relève l’importance de la démarche de numérisation des services de conservation foncière, et explique qu’elle va concerner les informations foncières et celles du patrimoine documentaire foncier, « non encore dimensionnées ».
Ce n’est pas tout, un travail parallèle, précise le ministre, est déjà en train d’être entrepris pour ce qui concerne les données du cadastre, dont il signale qu’il est entièrement achevé dans les zones sahariennes et steppiques, réalisés à 70 et 80% en zones rurales et à environ 50% en zones urbaines. Pour sa part, M. Djamel Kheznadji, directeur général du Domaine national a rappelé les conditions difficiles qui ont conduit à la mise en place de ce système de modernisation, axé sur l’introduction de nouvelles règles de la gouvernance, la formation des ressources humaines. Et relève l’importance du passage du manuel au moderne, et les répercussions positives qui en découlent dont la précision, la rapidité.
Fouad Irnatene
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions