dimanche 20 aot 2017 05:00:04

Convocation des exclus de l’AADL pour recouvrer leurs versements : 10% de retenue et les fraudeurs devant la justice

Ceux-ci peuvent récupérer leur argent mais il sera procédé à une retenue de 10% sur cette somme.

PUBLIE LE : 21-03-2017 | 0:00
D.R

L’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL), procèdera dans les jours à venir, à convoquer les souscripteurs exclus de cette formule afin de récupérer les sommes versées auparavant. Selon le chargé de communication au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Ahmed Madani, les souscripteurs au programme AADL pour qui il a été prouvé qu’ils possèdent des logements ou des biens fonciers, ont été exclus de cette formule. Ceux-ci peuvent récupérer leur argent mais il sera procédé à une retenue de 10% sur cette somme.  
L'opération de vérification du fichier national du logement et qui a concerné pas moins de 29.221 souscripteurs, a permis de mettre au jour le fait que pas moins de 3.500 souscripteurs ont déjà bénéficié d'une aide financière ou de l'une des différentes formules de logement ou possèdent un permis de construire, a précisé la même source. Selon la classification des différents cas des souscripteurs, 1.417 souscripteurs, dont 346 couples, ont déjà bénéficié de logements AADL et 1.128 souscripteurs, dont 222 couples, ont bénéficié de logements auprès des OPGI. L’opération a révélé également que 343 souscripteurs au programme LPP ont bénéficié d'une aide de la Caisse nationale du logement (CNL), en sus de 104 dans le cadre du logement CNEP-IMMO et 49 souscripteurs dans le cadre du logement de l'Entreprise nationale de promotion immobilière (promotionnel).
M. Madani a expliqué que l’opération de remboursement sera effectuée après convocation par l’AADL des concernés, mais il sera retenu un taux de 10% sur le montant versé. Ce prélèvement concerne les souscripteurs dans toutes les formules de logement à savoir, l’AADL 1 et 2 ainsi que les souscripteurs au logement promotionnel public LPP. D’autre part, le département de M. Tebboune compte ester en justice les souscripteurs qui ont tenté de frauder par la présentation de fausses déclarations. Le ministère de l’Habitat a coordonné ses actions avec le ministère de l’Intérieur et celui du Travail ainsi que la direction des impôts pour identifier les fraudeurs qui ont présenté de faux documents concernant leur bulletin de paie, l’attestation de travail, ou qui ont déclaré être célibataires alors qu’en réalité ils sont mariés.  

La convocation des souscripteurs au programme ADDL 1 se poursuit toujours

Par ailleurs, l’on apprendra que l’AADL poursuit l’opération de convocation des souscripteurs au programme AADL 1 pour leur remettre les pré-affectations et leur demander de verser la dernière tranche du prix du logement. Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, ministre du Commerce par intérim, avait déclaré auparavant, que l’opération de remise des clés aux souscripteurs AADL 1 sera définitivement close avant le mois de juin prochain. « Nous avons trouvé beaucoup de fausses fiches de paie. La vérification des dossiers se poursuivra jusqu’à la remise des clefs. En tout cas, les pouvoirs publics en auront définitivement fini avec  la question de l’AADL 1  d’ici  le mois de Ramadhan », a affirmé M. Abdelmadjid Tebboune, lors de son passage à une émission télévisée consacrée à l’habitat. Le ministre a indiqué que 40% des logements AADL 1 ont déjà été livrés aux bénéficiaires. « Les 60% restants étaient prévus avant la fin du mois de mars, mais avec les intempéries, beaucoup de chantiers ont été retardés. Par ailleurs, 6% des souscripteurs seront touchés par un retard de deux à trois mois dans les wilayas où le lancement des travaux de construction a tardé. N’attendez pas de nous d’être réglés comme une montre suisse pour les rendez-vous », a tenu à préciser le ministre.
« La compréhension est préconisée lorsque les raisons sont objectives », a-t-il  encore expliqué. Le ministre a souligné que le secteur de l'habitat a maintenu, en 2016, une cadence soutenue dans le lancement et la livraison des projets de logements, en dépit des difficultés financières engendrées par la chute drastique des cours du pétrole. En effet, pas moins de 300.000 logements sont réalisés chaque année, contrairement aux années précédentes où l’on ne construisait que 80.000 unités/an. « L’État est tenu de remettre les logements aux souscripteurs des programme AADL 1 et 2 », a-t-il réaffirmé. Abdelmadjid Tebboune a également estimé que son secteur occupait une place prioritaire dans les transferts sociaux, à l'instar des secteurs de la santé et de l'éducation, soutenant que « le programme du Président de la République sera poursuivi jusqu'au dernier logement et qu'aucun projet ne sera annulé ».
Concernant l’opération des choix des sites, le responsable a expliqué que le choix par les bénéficiaires ne se fait qu’une fois les logements achevés à 70%, pas avant, ajoutant que « c’est impossible d’ouvrir la sélection des sites pour les projets en cours ». Cependant, un logiciel de mise à jour a été mis en place par l’Agence d’amélioration et de développement du logement en vue de convoquer les souscripteurs pour chaque étape. « Les opérations de contrôle ont révélé l’existence de 16.800 faux certificats de résidence, concentrés à Alger. Nous avons trouvé aussi de fausses fiches de paie. La vérification des dossiers se poursuivra jusqu’à la remise des clefs », a-t-il averti.
Salima Ettouahria
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions