mardi 12 dcembre 2017 11:09:35

Législatives : expiration des délais de dépôt des recours au niveau de la justice

Après dix jours d’examen des recours par l’administration, les candidats aux prochaines élections législatives et dont les dossiers ont été rejetés n’ont plus désormais que la justice pour espérer être présents, le 4 mai prochain, dans les « starting-blocks », et ce, conformément à la loi organique relative au régime électoral.

PUBLIE LE : 21-03-2017 | 0:00
D.R

Après dix jours d’examen des recours par l’administration, les candidats aux prochaines élections législatives et dont les dossiers ont été rejetés n’ont plus désormais que la justice pour espérer être présents, le 4 mai prochain, dans les « starting-blocks », et ce, conformément à la loi organique relative au régime électoral.

En effet, les délais de dépôt des recours au niveau des tribunaux administratifs ont expiré hier. Les concernés seront dans quelques jours définitivement fixés sur leur sort électoral puisque cette étape s’étale jusqu’au 26 mars. A priori donc, la liste officielle des listes de candidatures sera connue, le lendemain, soit le 27 mars prochain, même si aujourd’hui, les partis politiques ont déjà une idée bien précise sur le nombre de leurs candidats. A noter au passage que le jugement rendu par le tribunal administratif est sans appel et n’est susceptible d’aucune voie de recours.
Il faut rappeler qu’avant d’arriver à cette étape de recours à la justice, les dossiers des candidatures ont fait l’objet d’examen devant les commissions de wilayas dont elles relèvent, du 6 au 15 mars. En l’espace de dix jours en effet, quelque 1.088 listes ont été étudiées sur 2.387 dossiers de candidature retirés, entre les 4 février et 5 mars. Sur ce nombre,  65 listes concernent la communauté algérienne établie à l’étranger. Aussi, sur ce nombre, on compte 796 listes qui ont été présentées par 63 partis politiques, 164 listes émanant des indépendants et 128 listes issues d'alliances.
Au total, le nombre des candidats qui vont briguer les 462 sièges de l’Assemblée nationale s’élèverait, provisoirement,  à 12.591, en attendant les résultats des recours déposés au niveau des tribunaux administratifs. L’examen des dossiers par l’administration a relevé dans la plupart des cas l’absence de carte d’électeur chez les citoyens qui ont parrainé des listes et découvert que l’âge légal de certains de ces derniers n’a pas été respecté par les candidats. Des cas de candidats ayant des antécédents judiciaires ont été logiquement rejetés. L’administration a également émis des réserves sur certains candidats inscrits dans une wilaya autre que celle où ils se sont présentés. Des candidats  n’ont jamais accompli leur devoir de vote dans la wilaya où ils ont brigué un mandat électoral. Aussi, certains ont eu la main heureuse après avoir introduit des recours au niveau de l’administration et ont été « rétablis dans leur droit », d’autres ont reçu une fin de non-recevoir. Du coup, ils vont se tourner vers la justice comme dernier recours en espérant avoir gain de cause.
Il y a lieu de souligner par ailleurs que conformément à la loi électorale, les rejets des candidatures ont été dûment motivés aux concernés.  
Pour rappel, et selon les chiffres officiels établis par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, 68,6% des candidats aux législatives du 4 mai sont de sexe masculin et 31,3% de sexe féminin,  quant à l'âge de la majorité des candidats (64,2%), il se situe entre 31 et 50 ans et 55,9 % ont un niveau universitaire.  Seuls le FLN, le RND et TAJ ont présenté des listes dans les 52 circonscriptions électorales y compris celles de l’étranger, au nombre de 4. Mais là encore, il faut attendre le 27 mars pour en savoir davantage lorsqu’on sait que les recours sont en cours d’examen.  
Quant au corps électoral, celui-ci s’élève à plus de 23,2 millions d’électeurs dont 956.534 votants issus de la communauté nationale à l'étranger. Prévue du 9 au 30 avril, la campagne électorale verra la réquisition de 4.734 espaces publics et autres sites qui seront réservés à l'animation des meetings et des rassemblements populaires.
S.A.M.                                      
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions