dimanche 20 aot 2017 16:13:25

Bruna Bagnato : « La Révolution algérienne, un exemple d’internalisation »

Les dirigeants de la Révolution algérienne, qui se sont soulevés à l’aube de novembre 1954 contre la France coloniale, ont su comment internationaliser la cause nationale, en mettant le gouvernement de la quatrième République française dans l’embarras, remettant en cause sa politique colonialiste.

PUBLIE LE : 20-03-2017 | 0:00
Ph. Louisa M.

 Les dirigeants de la Révolution algérienne, qui se sont soulevés à l’aube de novembre 1954 contre la France coloniale, ont su comment internationaliser la cause nationale, en mettant le gouvernement de la quatrième République française dans l’embarras, remettant en cause sa politique colonialiste.
 Lors d’une conférence-débat organisée à l’Institut diplomatique et des relations internationales à Alger sur le thème « l’Italie et la guerre d’Algérie 1954-1962 », en présence du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hassen Rabehi, de l’ambassadeur italien et de la directrice générale de l’Institut culturel italien, des diplomates, la chercheuse italienne en histoire des relations internationales a mis en exergue le soutien concret et moral de partis politiques et mouvements culturels à la cause algérienne, cependant que les institutions officielles italiennes ne pouvaient pas critiquer directement la politique de la France, mais en revanche « On a pu remarquer un soutien ‘‘officieux’’ de l’Italie à la cause algérienne », et cela revient aux différentes déclarations faites par les représentants de l’Etat italien, qui indiquent que l’Italie est un pays anticolonial et que « l’ère du colonialisme est terminée ». La conférencière a rappelé aussi le rôle des partis politiques qui « se sont mobilisés pour aider le FLN », un Front qui a relevé le défi et fait face à l’armée française, à son gouvernement qui tentait de maintenir sa présence en Algérie. De plus, « il y avait en Italie, des manifestations culturelles au profit de l’Algérie, afin de faire connaître à l’opinion publique la cause algérienne » qui aspire à recouvrer sa souveraineté.
 En ce qui concerne les références pour écrire l’histoire, la chercheuse a tenu à préciser : « Je me suis référée aux archives des différentes institutions de l’Etat italien, dont la présidence et le parlement…». Par contre, elle a signalé différents évènements marquants dans cette histoire tourmentée des relations algéro-françaises.
 A la fin de conférence, Mme Bruna Bagnato s’est attelée à démontrer la particularité de la Révolution algérienne par rapport à d’autres pays, et cela, même par rapport aux pays voisins, compte tenu de la gravité du drame qu’a vécu l’Algérie.
Hamza Hichem

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions