lundi 21 aot 2017 16:56:12

NOUVELLES De Mascara

Dans le cadre du suivi quotidien pour la concrétisation du programme de réalisation de logements promotionnels de l’AADL et après le bénéfice d’un quota supplémentaire de 3.000 logements qui se trouve en projet, la répartition s’est effectuée de la manière suivante

PUBLIE LE : 19-03-2017 | 0:00
D.R

AADL : PROJET
DE 3OOO LOGEMENTS

Dans  le cadre du suivi quotidien pour la concrétisation  du programme de réalisation de logements promotionnels de l’AADL et après le bénéfice d’un quota supplémentaire de 3.000 logements qui se trouve en projet, la répartition s’est effectuée de la manière suivante : 400 unités pour la commune  de Mascara, 800 logements pour la commune de Tighennif, 150 pour la commune de Hachem, 250 pour la commune de Mamounia, 300 pour la commune de Mohammadia, 350 pour la commune de Ghriss, 250 pour la commune de Sig, 150 pour la commune de Bouhanifia, 100 pour la commune d’El Bordj, 100 pour la commune de Tizi et 150 unités pour la commune d’Oued El Abtal. Le choix de terrain étant effectué, reste le choix des bureaux d’études, des instructions fermes  ont été données pour le lancement immédiat de ces projets durant le premier semestre de l’année en cours.

Suivi des programmes
de développement local


Le wali a effectué une visite de travail et d’inspection dans la daïra de Bouhanifia, où il s’est rendu en premier à l’hôpital orthopédique ‘‘120 lits’’ dont le projet de réalisation a été programmé en 2006 et les travaux entamés en 2012, pour une enveloppe budgétaire estimée à 334.693.794,83 DA. Le projet en question accuse un grand retard, d’où un taux d’avancement des travaux qui avoisine les 70%, ce qui soulève beaucoup de réserves, en particulier le problème de l’éclairage, où il est constaté qu’une partie de l’hôpital est dans l’obscurité, ce qui fait que cette infrastructure sanitaire nécessite une consommation importante en énergie.
En ce sens, le wali a donné instruction pour que certaines parties de l’infrastructure soient revues, ainsi que l’entrée principale qui nécessite un élargissement et la couverture des murs de façade avec du verre.
Ensuite, le wali s’est rendu à la gare routière de la localité dont les travaux sont achevés à 97%, elle devra être opérationnelle à la fin du mois. Cette gare routière est composée de 16 quais pour les cars et bus et 10 autres pour les taxis, un projet qui a nécessité 12 millions de dinars. Poursuivant son inspection, le wali a fait un tour à pied à travers certaines artères de la ville, instruisant le chef de daïra de procéder au ravalement de toutes les façades et de revoir l’éclairage public de la ville.
 Par ailleurs, il s’est rendu aux locaux réservés à la vente des produits artisanaux qu’il a visités  avant de se diriger vers le chantier des 215 logements destinés au ‘‘RHP’’.
La visite du périmètre irrigué de Hacine qui s’étend sur 800 hectares exploité par quelque 200 fellahs a fait partie de son programme d’inspection. Ce dernier a été approché par les fellahs qui lui ont exposé leurs préoccupations qui se résument à l’absence de pistes entre les unités agricoles et la route principale, les problèmes d’irrigation et d’autres points. Sans tarder, le wali a instruit le directeur de l’ONID, le D.S.A. et le président de la Chambre de l’agriculture de prendre en charge les préoccupations de ces agriculteurs.
Mascara compte 5 périmètres irrigués, à Sig pour les olives, Mohammadia pour les agrumes, Ghriss pour le maraîchage, Hacine pour les agrumes et Kachout pour les céréales.
Il a été recommandé aux fellahs de retrousser leurs manches afin de développer l’agriculture pour fructifier l’économie nationale.
 

Lutte contre le commerce informel
Saisie de 5 quintaux de denrées alimentaires

Dans le cadre de leurs efforts en matière de lutte contre le commerce anarchique sur les trottoirs, ainsi que la préservation de la santé du consommateur, les éléments de la brigade de Police de l’urbanisme et la protection de l’environnement à Mascara ont saisi, en février dernier, différentes quantités de denrées alimentaires évaluées à plus de 5 quintaux et autres marchandises exposées à la vente de façon illégale.
En effet, les éléments de la brigade ont saisi  3,17 quintaux de légumes, 2,26 quintaux de fruits, une quantité de viande blanche et de denrées alimentaires diverses ainsi que d’autres produits et matériels utilisés dans cette activité illégale. 15 dossiers judiciaires ont alors été instruits à l’encontre des contrevenants qui ont été transmis à la justice.
Les efforts de la brigade, consistant en ces opérations de saisie, visent à préserver la santé publique, en raison de l’exposition de ces produits de consommation dans des conditions malsaines.
De plus, ces commerçants frauduleux entravent la circulation des piétons sur les trottoirs. Dans le même contexte, les éléments de la brigade ont constaté plusieurs infractions, dans le cadre de leurs efforts en matière de lutte contre les atteintes à l’environnement et à l’urbanisme, dont 14 sont relatives au commerce illégal, 13 aux constructions illicites et 21 relatives à l’entrave à l’utilisation de la voie publique.
En outre, 107 interventions ont été effectuées ainsi que 29 sorties en collaboration avec les partenaires en matière d’urbanisme et d’environnement. 

Journée sans voiture
Sensibiliser les citoyens

A l’occasion de la journée sans voiture organisée le 18 mars à Mascara, et en collaboration avec les autres partenaires ainsi que la société civile pour le succès de cet évènement, les services de la sûreté de wilaya de Mascara, ont organisé des activités de proximité en vue d’ancrer une culture routière chez le citoyen à l’effet de réduire le nombre d’accidents de circulation d’une part et de préserver l’environnement en réduisant les émissions de gaz toxiques provenant des voitures. L’autre objectif de cette initiative est d’inculquer la culture de la marche considérée comme sport à part entière aux conséquences bénéfiques sur la santé. En effet, les services de la sûreté de wilaya ont mis en place un dispositif sécuritaire composé de forces de police relevant du service de la sécurité publique et des différentes sûretés urbaines, chargés de sécuriser les accès des différentes artères principales du centre-ville de Mascara concernées par l’initiative à savoir la rue Larbi Ben M’hidi, la place Mustapha Ben Tehami et la place Emir Abdelkader.
Dans ce cadre, plusieurs activités de proximité sportive et de sensibilisation ont été programmées, à savoir diverses expositions sur les activités des directions participant à l’évènement, un atelier de circulation routière au profit des enfants, en plus de l’intensification de la sensibilisation à travers la distribution de dépliants sur l’environnement et la sécurité routière.
La direction générale de la Sûreté nationale vise à exploiter ces occasions pour poursuivre ses campagnes de sensibilisation en vue d’élever le degré de conscience des différentes franges de citoyens pour aboutir à une société civile consciente et responsable à l’abri des différents fléaux.
 

LÉGISLATIVES
Les ambitions s’ affichent

Les préparatifs pour les élections législatives du 4 mai  vont bon train, les têtes de liste des différentes formations sont  désormais connues. Les listes étaient au départ au nombre de 48 candidats ayant retiré les dossiers, soit 15 partis politiques et 13 indépendants, il ne reste plus que 18 listes, soit 13 partis, 2 listes d’indépendants et 3 alliances de formations politiques en lice pour ces élections législatives pour briguer les 10 sièges de la députation. Le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature a été fixé au 5 mars, à minuit. Les listes finalisées et validées par les chefs des partis sont prêtes même si ces listes définitives sont loin de faire l’unanimité  Les paris en course pour ces élections regroupent le FLN conduit par le candidat Abdelmalek Sahraoui, M. Abdallah Houari, responsable de l’UGTA au niveau de la wilaya de Mascara et Reguig Mokhtaria ; le parti du RND  est représenté par M. Slimani Djillali, ex-sénateur, Chafi Djillali et Djamel Mansouri. Le MSP a placé en tête de liste M. Abdelkader Bidi, cadre à la CASNOS, Skandri Bachir, cadre syndical de l’UNPEF et Kari  Mohamed (27 ans) et le MPA est conduit par M. Si Hamdi Khatir, député de cette formation lors des dernières élections. Le PT est conduit par M. Bendoukha ex-député du MPA. Les électeurs parmi les citoyens que nous avons sollicités pour avoir leurs impressions sur l’enjeu de cette échéance électorale nous disent que la participation sera massive mais le choix et le vote pour les candidats se fera  en fonction des programmes, quitte à voter pour des candidats méconnus mais honnêtes et sincères pour travailler et œuvrer pour l’intérêt général de la région qu’ils représenteront à l’ APN.  

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions