mardi 24 octobre 2017 12:18:31

Nouvelles de Mascara, Aouf : 530 familles raccordées au gaz

Le raccordement de 530 familles au réseau de gaz naturel dans la commune de Makda, après la commune de Nesmoth où 430 familles ont été également raccordées, a provoqué une grande joie au sein de la population des monts d’Aouf, région connue pour ses hivers rigoureux.

PUBLIE LE : 05-03-2017 | 0:00
D.R

Page animée par A. Ghomchi

Le raccordement de 530 familles au réseau de gaz naturel dans la commune de Makda, après la commune de Nesmoth où 430 familles ont été également raccordées, a provoqué une grande joie au sein de la population des monts d’Aouf, région connue pour ses hivers rigoureux.

Le mercure descend parfois au-dessous de zéro, les citoyens de cette région avaient recours soit au transport sur plusieurs kilomètres pour s’approvisionner en   bonbonnes de gaz butane ou l’utilisation du bois pour chauffer leurs maisons.
Poursuivant ses visites de travail à travers les localités de la wilaya, le wali s’est rendu en fin de semaine dans la zone d’activités multiples  d’Oggaz où il a inspecté ce projet qui s’étend sur 98,15 ha devant abriter 182 investisseurs. 50 projets ont été attribués pour occuper 152 lots de terrains. Sur place, il a mis en garde les responsables de l’exécutif en leur lançant : « Je ne veux pas de difficultés pour les investisseurs » quant aux investisseurs eux même, le wali leur demandera de former leurs personnels, il faut dit-il que le dossier soit pris en charge de manière sérieuse et que chaque investisseur doit penser dès maintenant à l’acquisition du matériel nécessaire sachant que leur importation demande du temps.
Le chef de l’exécutif  s’est dit désolé de ce qu’il a pu constater au niveau de cette zone industrielle avant de faire une visite inopinée au siège de la daïra d’Oggaz pour s’enquérir de l’opération de révision des listes électorales.
Au cours de sa visite le wali a fait l’amère constat, celui-ci de voir un cheval broutant dans un espace vert laissé à l’abandon en plein centre-ville, à quelques mètres du siège de la daïra.

---------------/////////////////////

Ressources hydriques
Pour une utilisation rationnelle

Les ressources hydriques indéniables de la région de Mascara soumises aux influences climatiques méditerranéennes et sahariennes à la fois sont marquées par des irrégularités très nettes des précipitations. Leur étude  montre une tendance à l’augmentation durant la dernière période. Par ailleurs, l’examen de la dotation en eau moyenne montre que 60% du total des communes connaissent un excédent en dotation moyenne. Alors que 40% du total des communes connaissent un déficit hydrique ,la situation est en nette amélioration et lors d’une importante réunion consacrée à l’agriculture, tenue au siège de la wilaya en présence du directeur de l’ONID, des directeurs de l’exécutif, du président de la Chambre de l’agriculture, du SG de l’UNPA, du directeur de l’ONTA et du directeur de la BADR. Il a été question de l’irrigation des périmètres irrigués de Sig-Mohamadia-Ghriss et Kachout qui devront répondre aux nouvelles technologie de l’irrigation, le goutte-à-goutte ou l’aspersion, ce qui permettra de garantir une bonne production grâce à une bonne gestion des eaux destinées à l’agriculture surtout que la wilaya vient de bénéficier d’un méga projet de dessalement avec la future mise en service du MAO. Des instructions fermes ont été données au directeur des services agricoles et au président de la chambre sur la nécessité d’encourager l’agriculture saisonnière et l’intensification agricole avec la récupération des filières agricoles à l’instar du coton et des artichauts a travers les communes d’Oggaz et Allaimia et l’encouragement de la culture de la tomate industrielle à Sig. Il a été demandé par ailleurs au directeur des services agricoles de tracer une stratégie sur la récupération de ce genre de culture qui ont quelque peu disparu  de la région tout en insistant sur la nécessité d’avoir une perspective sur le secteur agricole dans la wilaya, notamment sur  l’investissement agricole. Une réunion devrait avoir lieu la semaine prochaine sur les cultures saisonnière qui ont disparues. Les anciennes infrastructures existant au niveau de Mohammadia et de Sig devront être récupérées pour servir dans un proche avenir. Dans le même contexte, le wali a ordonné au directeur des ressources en eaux et au directeur régional de l’ONID de veiller à l’achèvement des travaux des réseaux de filtration des terres d’envasement du périmètre irriguée d’El Habra sur une superficie de 9.971 ha, dont 800 ha dans les communes de Hacine et El Guetna dans un délai d’un mois. L’accent a été mis sur l’élaboration d’un guide de l’investisseur agricole qui porte sur l’accompagnement du fellah, la diversification agricole et l’exploitation rationnelle des eaux. Le fellah devra aussi débarrasser ses terres agricoles des sacs en plastique qui les enlaidissent. Le conservateur, en coordination avec la Secrétaire Générale de la wilaya, le DSA, l’ONTA ont été instruits d’établir un cahier des charges de l’exploitation des terres excédentaires dans les zones montagneuses et de les attribuer aux investisseurs intéressés. Les superficies recensées à ce jour avoisinent les 2.054 ha.

---------------/////////////////////

Sûreté de wilaya de Mascara
Sensibilisation à la sécurité routière

Poursuivant leurs activités de sensibilisation, et en collaboration avec l’Association de wilaya de la Sécurité routière, les services de la Sûreté de wilaya de Mascara ont participé le 14 février, à une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière, abritée par la maison de jeunes d’El Mamounia à Mascara. Cette activité a été entamée par une intervention du Président de l’Association de wilaya de la Sécurité routière, ainsi que sur l’importance de ces campagnes dans le renforcement de la notion de prévention et de culture routière chez les différentes franges d’usagers de la route.
Ensuite, des cadres de la Sûreté de wilaya relevant du service de sécurité publique et du Bureau de communication et des Relations publiques, sont intervenus et ils ont mis l’accent sur le rôle de l’élément humain, en tant que conducteur que piéton, dans la prévention des accidents, étant considéré comme premier responsable en raison du non respect du code de la route.
 Les cadres de la police ont exposé des statistiques relatives aux conséquences des accidents de la circulation, enregistrées sur le territoire de compétence et leurs différentes causes. Les autres partenaires, à savoir la Gendarmerie nationale, la Protection civile et la Direction du transport, ont aussi présenté des interventions sur le sujet en insistant sur l’engagement de toutes les franges d’usagers à se conformer strictement au code de  la route en veillant à ancrer une culture routière chez les générations pour réduire les accidents de la route.

---------------/////////////////////

Les dangers de l’usage d’internet

Dans le cadre de leurs activités de sensibilisation de proximité envers les différentes franges de la société, et à l’occasion de la journée mondiale pour un « Internet sans crainte » les services de la Sûreté de wilaya de Mascara poursuivent leur campagne de sensibilisation contre les dangers de l’usage négatif d’internet au profit des écoliers, en collaboration avec la direction de l’éducation. Des cadres relevant du Service de wilaya de Police judiciaire et du Bureau de communication et des Relations publiques ont donné des cours de sensibilisation durant la matinée du 22 février au profit des élèves des écoles des cycles moyen et secondaire, selon un programme établi par la Direction de l’éducation. Le départ de la campagne de sensibilisation a eu lieu à partir du Lycée Mekkioui-Maamoun. En effet, ces cadres de la police en coordination avec le staff administratif du lycée, ont dispensé des conseils et orientations aux élèves pour lesquels Internet est devenu un outil indispensable, notamment en ce qui concerne la navigation sur des sites suspects, ou le contact avec les personnes étrangères. D’autres conseils se rapportant à la confidentialité des personnes sur les réseaux sociaux ont été prodigués aux écoliers. Des exemples d’affaires traitées par la Brigade de lutte contre la cybercriminalité ont été aussi relatés pour mettre en garde les écoliers, incitant dans le même contexte à prévenir les parents en cas de message suspect. Dans le même cadre, la campagne s’est poursuivie  par d’autres cours similaires dispensés à travers les établissements éducatifs par des cadres relevant des sûretés de daira  en vue d’avertir les élèves des risques entrainés par le mauvais usage d’Internet et éviter de tomber dans le piège des  cybercriminels qui sévissent sur la toile.

---------------/////////////////////

Un confrère  candidat aux élections législatives

Un confrère d’un journal d’expression arabophone a l’intention de déposer sa candidature pour l’élection législative du mois de mai 2017 ; militant du FLN  depuis plus de 27 ans, le candidat Bouhellal Ali a recueilli beaucoup de signatures dont celles de ses confères de la presse écrite accréditée à Mascara. Pour le candidat, un éventuel mandat politique ne serait pas incompatible avec la fonction de journaliste. «Je ne serais ni le premier, ni le dernier, dit-il. Mon engagement n’est pas partisan, je souhaite me concentrer sur des sujets d’intérêt  général pour la communauté et de ma région. L’homme avait pour habitude d’assister au Conseil communal d’El Mamounia, il souhaite désormais passer de l’autre côté, ce confrère a l’intention de se porter candidat aux élections législatives du printemps 2017, sous la bannière du FLN

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions