mercredi 23 aot 2017 08:56:07

Restauration de la Casbah : Les jeunes se déploient

Dans le cadre de la célébration de la journée nationale de la Casbah qui coïncide avec le 23 février de chaque année et qui a pour objectif de préserver et protéger la culture algéroise et spécifiquement la Casbah, témoin authentique de l’histoire, l’association « Amis de la Casbah » a annoncé hier que, près de 100 contrats de travail d’un an ont été remis aux jeunes chômeurs d’Alger pour entamer les opérations de restauration et de nettoyage de ce site historique.

PUBLIE LE : 16-02-2017 | 0:00
D.R

 Dans le cadre de la célébration de la journée nationale de la Casbah qui coïncide avec le 23 février de chaque année  et qui a pour objectif de préserver et protéger la culture algéroise et spécifiquement la Casbah, témoin authentique de l’histoire, l’association « Amis de la Casbah » a annoncé hier que, près de 100 contrats de travail d’un an ont été remis aux jeunes chômeurs d’Alger pour entamer les opérations de restauration et de nettoyage de ce site historique.
Selon Mme Bouhired, secrétaire générale de l’organisation nationale des promoteurs immobiliers et de l’association Amis de la Casbah, « les jeunes en question seront répartis dans 10 quartiers de la Casbah, pour les nettoyer et désigner les points noirs à l'instar des zones d'ordures, les fuites d'eau ou le manque d'éclairage et contrôler les cas où des habitations seraient indûment occupées. Dans le même contexte, elle a annoncé qu’un budget de 24 millions de dinars a été consacré par la wilaya d’Alger et le ministère de la Solidarité nationale afin de réinsérer les jeunes dans la société et leur mise en contact avec le milieu de travail ou leur réadaptation au marché du travail. Ces jeunes bénéficieront d’une formation qualitative pour faciliter leur accès au monde du travail, notamment les jeunes victimes des phénomènes sociaux, tels que la drogue et ayant des antécédents pénaux. Toujours selon Mme Bouhired, la formation de ces jeunes sera envisagée dès la promulgation du décret exécutif, relatif au transfert du dossier de la Casbah au ministère de la Culture, au Journal officiel, cette formation professionnelle concerne 23 domaines, comme carreleur, coffreur,  dessinateur en bâtiment et d'autres métiers d'artisanat, les formateurs seront des architectes, des archéologues et de enseignants de la formation professionnelle.
La formation permettra ainsi aux jeunes de créer leur propre entreprise, dans les domaines spécialisés dans la restauration et la réhabilitation des vieilles bâtisses et des villes historiques et archéologiques en Algérie, pour aboutir à la création de « la première société nationale spécialisée dans la restauration des sites archéologiques ».
C’est en partenariat avec la wilaya d’Alger que l’association « Amis de la Casbah »  élabore un plan stratégique afin d’entamer le grand projet de restauration de la Casbah. D’autres projets sont aussi envisageables au niveau des vieilles citadelles de Constantine, de Tlemcen, de Dellys et des Ksour du sud algérien.
Ces projets de sauvegarde du patrimoine s’inscrivent dans le cadre de la politique de développement durable impliquant les reconversions économique, sociale et culturelle indispensables à la survie du patrimoine algérien.
Forte de cette expérience, pour le moins enrichissante en histoire et en anecdotes, la présidente de l’association a tenu à préciser que le dossier de la Casbah ne relève pas uniquement de la responsabilité de la wilaya d'Alger ou du ministère de la Culture, mais de celle de tous les Algériens, celle-ci étant un site classé au niveau local et international.
Amel Kacem

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions