dimanche 22 octobre 2017 07:38:02

10e session du conseil d’affaires algéro-saoudien : Un partenariat stratégique

Signature de quatre accords dans plusieurs domaines

PUBLIE LE : 15-02-2017 | 0:00
Ph : Billal

La 10e session du conseil d’affaire algéro-saoudien, tenue hier à l’hôtel Sheraton à Alger, a été sanctionnée par une série d’accords portant sur la concrétisation de plusieurs projets dans différents domaines. Il s’agit en effet, de la signature d’un mémorandum d’entente pour le partenariat dans le domaine de gestion des entreprises hospitalières par le biais des solutions informatiques, un mémorandum d’entente pour un partenariat dans le domaine des équipements médicaux. Il s’agit également d’un accord pour la création d’une société mixte en Algérie entre l’entreprise « El Mordjane » et l’entreprise saoudienne « Iris JC Industrial », qui propose des services en maintenance, suivi technique des résidences hôtelières et touristiques de manière générale.
Les deux parties ont convenu également à mettre en place le projet de création en Algérie, d’une société pour l’exportation des fruits et légumes entre l’entreprise « boissons Nafaa » et l’entreprise saoudienne « AGATA ».  Selon le vice-président de la Chambre algérienne du commerce et d’industrie (CACI), M. Riadh Ammour, ces accords reflètent la volonté affichée des hommes d’affaires saoudienne à venir investir en Algérie, dans les différents domaines et avec des montants d’investissement importants.
Les Saoudiens possèdent un savoir-faire et une expérience avérée dans les domaines de la pétrochimie et des grandes œuvres, qu’ils veulent partager avec les investisseurs algériens dans le cadre de la règle 51/49. L’objectif est d’augmenter, selon M. Ammour, le volume d’investissement saoudien en Algérie et qui reste en dessus des attentes des deux pays, en quantité et en qualité. En ce qui concerne les échanges entre les deux pays, il fera savoir qu’à la fin de l’année 2016, l’Algérie a exporté pour une valeur de 7,3 millions de dollars seulement et a importé pour 646 millions de dollars. Concernant le climat d’affaires, M. Ammour a indiqué que l’Algérie a enregistré des avancées remarquables, à travers la mise en place d’une série de facilitation à la faveur du nouveau code d’investissement et la loi de finances 2017, ce qui explique l’engouement des opérateurs étrangers qui veulent venir investir en Algérie.
De son côté le président du conseil d’affaires algéro-saoudienne, côté saoudien, Raed El Mazroue, a estimé que les échanges commerciaux entre les deux pays s’est amélioré mais reste en dessus des attentes. Pour lui, les opérateurs saoudiens veulent investir le plus grand montant possible, mais il faut d’abord lever certaines contraintes liées selon lui à la règle 51/49, la délivrance de visas et l’absence d’une ligne maritime qui relie les deux pays. Il dira également que son pays ambitionne d’investir en Algérie le montant de 10 milliards de dollars durant les dix années à venir, avant de rappeler que les investissements saoudiennes dans notre pays ne dépassent actuellement pas les 2 milliards de dollars. Par ailleurs, l’interlocuteur a soutenu que les échanges commerciaux entre les deux pays restaient faibles, notamment du côté algérien. L’Algérie et l’Arabie saoudite, qui enregistrent une montée en cadence de leurs relations économiques, affichent, à travers ces rencontres bilatérales, entre officiels et opérateurs économiques, une volonté commune de développer les liens de partenariat dans divers domaines, notamment économique. Lors de la 9e session du conseil d’affaires mixte, tenue, à Alger, des hommes d’affaires saoudiens se sont dit disposés à investir en Algérie, sous réserve de lever les contraintes susceptibles de compromettre cette démarche. Lors de cette dernière session, la partie saoudienne avait annoncé quatre projets d’investissements dans les secteurs de la santé, l’immobilier et la mécanique, dont le projet d’un hôpital privé dans le cadre du partenariat  algéro-saoudien.                 
Salima Ettouahria   

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions