mercredi 05 aot 2020 03:05:27

L’ONUSIDA avertit : Deux millions de personnes vivant avec le VIH pourraient mourir de tuberculose d’ici 2015

Deux millions de personnes vivant avec le VIH pourraient mourir de tuberculose d’ici 2015 si aucune action "urgente" n’est prise, a averti jeudi l’ONUSIDA, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose.

PUBLIE LE : 25-03-2011 | 17:35
D.R

Deux millions de personnes vivant avec le VIH pourraient  mourir de tuberculose d’ici 2015 si aucune action "urgente" n’est prise, a averti  jeudi l’ONUSIDA, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose.          
"Nous assistons à l’émergence d’une épidémie de tuberculose pharmacorésistante.  L’estimation selon laquelle deux millions de personnes vivant avec le VIH pourraient  mourir de la tuberculose d’ici 2015 si aucune action urgente n’est prise donne  à réfléchir", a indiqué Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA, dans  une déclaration reçue par l’APS.          
Il est à rappeler que le VIH et la tuberculose sont deux maladies distinctes  qui peuvent mettre en danger une même vie, a-t-il rappelé, affirmant que l’ONUSIDA  est "résolu" à réduire de moitié d’ici 2015 le nombre des décès dus à la tuberculose  chez les personnes vivant avec le VIH.           
"Je suis convaincu que nous pouvons atteindre cet objectif, et même  le dépasser", a assuré M.Sidibé, recommandant aux communautés affectées par  la tuberculose et le VIH de continuer d’intensifier leurs actions conjointes  pour déployer rapidement ces services et sauver des vies.            
Il s’est, toutefois, félicité, de constater que la collaboration croissante  entre les programmes de lutte contre le VIH et contre la tuberculose "porte  ses fruits". Depuis 2002, le nombre de patients tuberculeux ayant bénéficié  du dépistage du VIH a été multiplié par quatre-vingts, a-t-il  relevé.  "Aujourd’hui, il existe des outils pour prévenir beaucoup de ces  décès -un test de détection de la tuberculose plus rapide et plus précis a été  mis au point- et l’accès aux traitements antirétroviraux a été considérablement  amélioré", a-t-il dit.            
Une étude rendue publique à l’occasion préconise, pour éliminer la  tuberculose d'ici 2020, que 100 % des patients tuberculeux soient dépistés pour  le VIH et vice et versa et que tous les séropositifs reçoivent un traitement  préventif, voire des médicaments antituberculeux.            
Elle recommande aussi la recherche et la diffusion de tests de dépistage  rapides et de vaccins efficaces pour toutes les formes de tuberculose (y compris  les formes résistantes) et toutes les catégories de population (y compris les  enfants et les personnes vivant avec la VIH).
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions