mardi 12 dcembre 2017 15:11:22

Premier tour de manivelle du nouveau feuilleton télévisé de Tribèche, M. Grine : « Encourager les œuvres qui relatent le quotidien des Algériens »

Le premier tour de manivelle du tournage du nouveau feuilleton télévisé du réalisateur Amar Tribèche, le Silence des innocents, prévu pour le mois de Ramadhan, a été donné mardi à Alger.

PUBLIE LE : 12-01-2017 | 0:00
D.R

Le premier tour de manivelle du tournage du nouveau feuilleton télévisé du réalisateur Amar Tribèche, le Silence des innocents, prévu pour le mois de Ramadhan, a été donné mardi à Alger. Le feuilleton, produit par la télévision algérienne, est une adaptation d'un scénario d'une série turque, basé sur une histoire d'amour compliquée à cause de conflits familiaux qui «peuvent se produire dans la société algérienne, vu la ressemblance entre les deux sociétés turque et algérienne pour des raisons historiques», a indiqué M. Tribèche.
Le réalisateur a affirmé que le groupe ayant contribué à l'adaptation de cette œuvre, dont l'ecrivaine et poétesse Samira Kebli, a pu transfigurer cette histoire au quotidien des Algériens, en se basant sur plusieurs sujets culturels communs.
La fin du tournage des 30 épisodes du feuilleton de 40 minutes chacun, est prévue pour le mois d'avril, a ajouté le réalisateur. Le staff technique a choisi des artistes confirmés tels que Ibrahim Cherki et Abderahmane Boudia et d'autres artistes en herbe comme Khadija Mezini, Sarah Laalama, Meriem Zoubiri, Noureddine Boussof et Zouaoui Mohamed-Adel. La cérémonie du premier tour de manivelle a eu lieu dans un restaurant de l'hôtel El Djazair, à Alger en présence du ministre de la Communication, Hamid Grine, du directeur général de la Télévision algérienne, Toufik Kheladi, de nombre d'artistes et du staff du feuilleton.
Le ministre de la Communication a mis en exergue, à cette occasion, «l'importance de telles œuvres qui relatent le quotidien des Algériens», soulignant que ces sujets «touchent de près le quotidien des téléspectateurs, ce qui justifie l'intérêt accordé par ces derniers».
Dans ce contexte, le ministre a affirmé que son département encourageait «la production algérienne, notamment les initiatives artistiques qui touchent de près le quotidien des Algériens», en annonçant de nouveaux projets en chantier. (APS)

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions